DCB/DBC Mobile beta
+

Région de naissance

      Région d’activités

          Activités et autres caractéristiques

              1 à 20 (de 466)
              1  2  3  4  ...24
               
              TANGUAY, GEORGES-ÉMILE (baptisé George-Elzéar-Émile)
               
              Dubocq qui, en 1662, épousait à Québec la Huronne Marie-Félix, et qui serait né en 1634, d’après le recensement de 1667, et en 1636, d’après Tanguay. Si ces deux dates sont à peu près correctes, nous
               
              . Il fut blessé à la bataille du 2 juillet 1690 contre les Iroquois, au ruisseau Grou, à la Rivière-des-Prairies. Mgr Tanguay, dans À travers les registres, écrit qu’il y mourut
               
              . int., I : 254, 265.— Tanguay, Dictionnaire, I : 31s. ; II 152. [La confusion de Tanguay au sujet des parents de Jacques Baudry est évidente ; il est certain que
               
              documents postérieurs à la mort de Chevalier confirment ce fait. Nous ne connaissons pas non plus les fonctions qu’il exerça, mais Cyprien Tanguay
               
              -ce à dire que le père Côme fit un voyage à Québec, comme l’affirme l’abbé Tanguay ? Non pas ; ce sont les parents des enfants, de passage à Sillery, qui ont fait enregistrer l’acte de baptême
               
               ». Le 26 septembre 1661, dans la paroisse Notre-Dame de Québec, il avait épousé Marguerite Auber, veuve de Martin Grouvel. Elle vivait encore le 22 avril 1693. C’est donc par erreur que Tanguay lui
               
              HORNÉ (Dehorné) dit Laneuville, JACQUES DE, soldat, notaire royal et huissier, né en 1664 (selon Tanguay), fils de
               
              ).— Tanguay, Dictionnaire, I : 154, 194, 530 ; III : 412. [Tanguay indique que Villedonné est né en 1663 et décédé en 1726 ; en 1701, cependant, Callière écrivait que Villedonné
               
               févr. 1732.— Tanguay, Dictionnaire, I : 31.— Jouve, Les Franciscains et le Canada : aux Trois-Rivières, 95s., 146.— Télesphore Saint-Pierre, Histoire des Canadiens du
               
              Juchereau, Annales (Jamet). — Tanguay, Dictionnaire. — Maximilien Bibaud, Le panthéon canadien (Montréal, 1891). — Casgrain, Histoire de l
               
              . i : 273–303.— Tanguay, Dictionnaire, I : 504.
               
              ), çe qui n’est pas forcément un indice que l’abbé était pour lors en France. Tanguay, Allaire et Sulte, à la suite de Noiseux – dont les renseignements sont très souvent erronés – lui font
               
              , bien que Tanguay assure qu’elle fut baptisée le 1er avril 1691. John Francis Mc Dermott
               
               : 232–233.— P.-G. Roy, Inv. concessions, I : 157s. ; III : 68ss.— Tanguay, Dictionnaire, I : 163 ; III : 267.— P.-G. Roy, La
               
              (1934) : 341s,— Tanguay, Dictionnaire.
               
              Paul Vachon, 14 juin 1716.— AQ, NF, Registres de la Prév. de Québec, 25 janv. 1694.— Jug. et délib., passim.— Recensement du Canada, 1681 (Sulte).— Tanguay
              Nous avons éliminé les doublons dans les résultats. Le total des résultats trouvés peut donc ne pas correspondre au total des résultats affichés
              1 à 20 (de 466)
              1  2  3  4  ...24