DCB/DBC Mobile beta
+

BERNARD, ALDIS, dentiste, maire de Montréal, né vers 1810, décédé à San Jose, Californie, le 3 juillet 1876, inhumé à Montréal, le 15.

Aldis Bernard, vraisemblablement fils de loyalistes, naquit peut-être à Beebe Plain, dans les Cantons de l’Est, comme l’indiquèrent certains journaux lors de son décès ; toutefois, rien ne confirme ce renseignement. Bernard étudia l’art dentaire à Philadelphie, puis exerça sa profession dans les états du sud où il épousa Mary Webb Meredith, originaire du Maryland. Après avoir séjourné un an dans la région de Niagara, il s’établit à Montréal en 1841. Quatre ans plus tard, son épouse décéda, lui laissant un enfant.

En 1847, Bernard tenta sans succès de faire inclure sa profession dans le projet de loi visant à créer le Collège des médecins et chirurgiens du Bas-Canada. Le fait que cette profession avait mauvais renom parmi les médecins est peut-être à l’origine de l’échec du dentiste. Toutefois, en 1869, le nombre des dentistes au Québec ayant augmenté, ceux-ci eurent recours au prestige de ce vétéran pour s’unir et fondèrent l’Association des dentistes de la province de Québec. Bernard en fut le président jusqu’à sa mort.

Libéral en politique, il fut élu conseiller municipal par les propriétaires du quartier Montréal-Centre, de 1858 à 1861, puis de 1866 à 1873. Président des comités de la police et de la santé, il proposa des règlements permettant la création de la Compagnie dû chemin de fer à passagers de la Cité de Montréal (City Passenger Railway), l’inspection du lait et interdisant la vente des spiritueux le dimanche. Alors qu’il présidait le comité des finances, il négocia avec succès, en 1872, le premier emprunt de la ville sur le marché de Londres, après que le trésorier de Montréal, délégué en Angleterre, eut échoué devant certaines difficultés. Nommé échevin par le conseil municipal en 1868, ses collègues l’élirent, en juin 1873, après une dizaine de tours de scrutin, maire suppléant pour succéder à Francis Cassidy, décédé en cours d’exercice. L’année suivante, il fut réélu à ce poste par vote populaire.

L’administration municipale, sous le maire Bernard, aménagea le parc du Mont-Royal, loua du gouvernement fédéral l’île Saint-Hélène pour en faire un parc, acquit l’ancien cimetière protestant, devenu par la suite le parc Dufferin, et commença la construction de l’hôtel de ville. En 1875, Bernard ne posa pas sa candidature à la mairie ; il se retira de la vie publique et partit pour la Californie, quelques mois avant sa mort.

Bernard avait épousé, en 1852, dans la paroisse Notre-Dame, Sarah Couch. L’épouse de Bernard étant catholique et lui-même protestant, elle eut la dispense de trois bans. Toutefois leurs sept enfants furent baptisés à l’église méthodiste St James. Membre de la Grande Loge (d’Orange) du Canada, Bernard y a certainement tenu une place importante ; on en veut pour preuve la liste imposante des officiers de loges canadiennes et américaines qui assistèrent à une manifestation en son honneur, lors de son inhumation à Montréal.

Léon Lortie

AJM, Registre d’état civil (notes biographiques fournies par J.-J. Lefebvre).— AVM, Procès-verbaux du conseil municipal, 87, pp.209, 210s. ; Procès-verbaux du conseil municipal, 92, pp.169–174 ; Procès-verbaux du comité des finances, année 1872, pp.365s., 369–372, 381–383.— Institut généalogique Drouin (Montréal), Aldis Bernard.— Gazette (Montréal), 12 déc. 1845, 6 juill., 17 juill. 1876.— L’Opinion publique (Montréal), 3 août 1876.— Histoire de la Corporation de la Cité de Montréal, depuis son origine jusqu’à nos jours, [...], J.-C. Lamothe, La Violette et Massé, édit. (Montréal, 1903), 213, 297, 299.— Son honneur le maire, Journal de l’Association dentaire canadienne (Toronto), XXXIII (1967), n° 11 : 30–40.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Léon Lortie, « BERNARD, ALDIS », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 26 oct. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/bernard_aldis_10F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/bernard_aldis_10F.html
Auteur de l'article:   Léon Lortie
Titre de l'article:   BERNARD, ALDIS
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1972
Année de la révision:   1972
Date de consultation:   26 octobre 2014