DCB/DBC Mobile beta
+

BOURDON D’AUTRAY, JACQUES, officier des troupes de la Marine, explorateur, seigneur, né le 30 septembre 1652 à Québec de Jean Bourdon et de Jacqueline Potel, décédé en 1688.

Il fit ses études au collège des Jésuites. Il reçut de son père le fief d'Autray (ou Lanoraie), mais s'occupa peu de le mettre en culture. Aventurier par tempérament, il entra au service de Cavelier de La Salle en 1675 et le servit fidèlement jusqu'à sa mort. Il fut même l'un des hommes de confiance de La Salle. Il l'accompagna lors de son séjour au fort Cataracoui, participa à la construction des forts Conti et Crèvecœur en 1678 et 1680, et fit partie en 1682 de l'expédition qui descendit le Mississipi. Il signa, le 9 avril, le procès-verbal de la prise de possession du bassin du Mississipi. Il était alors lieutenant de la première compagnie des troupes entretenues par le ministère de la Marine. La Salle, en récompense de sa fidélité et de ses services, lui concéda, le 26 avril 1683, un fief de 126 arpents de front sur 42 de profondeur au fort Saint-Louis-des-Illinois. Ce fut la première concession de La Salle dans cette région. En plus des droits de basse justice, de pêche et de chasse, d'Autray jouissait du privilège de trafiquer avec les Indiens. La Salle se réserva toutefois le monopole des peaux de bisons et spécifia que tout le commerce devait se faire au fort Saint-Louis.

Cette même année 1683, d'Autray, se joignit à Henri Tonty*, lieutenant de La Salle en charge du fort Saint-Louis, pour défendre les intérêts du découvreur contre les machinations de Le Febvre de La Barre. En 1684, il aida Tonty à défendre ce même fort attaqué par 200 Iroquois. En 1687, en compagnie des Français des Illinois, il se porta au secours du gouverneur de Brisay* de Denonville, qui combattait les Tsonnontouans. Il profita de ce voyage pour descendre à Québec. Il passa l'hiver 1687–1688 à Montréal. Au printemps, il escorta le convoi qui allait ravitailler le fort Cataracoui. Sur la route du retour, il tomba dans une embuscade iroquoise et fut massacré. Il avait 36 ans et était célibataire.

Jean Hamelin

Découvertes et Établissements des Français (Margry), I : 502, 514, 518, 594, 604s. ; II : 108s. ; 118, 127, 131, 137, 139, 185, 193.— Jug. et délib., III : 249s., 1071 ; IV : passim.— The French foundations, 1680–1693, éd. Theodore Calvin Pease and Raymond C. Werner (« Illinois State Hist. Library Coll. », XXIII, French ser., 1, 1934), 19–27, texte de la concession de la seigneurie de d'Autray par La Salle.— Auguste Gosselin, Jean Bourdon, 1634–1668 (« Les Normands au Canada », Évreux, 1892) ; Les Sieurs de Dombourg et d'Autray, BRH, VII (1901) : 122–124.— Parkman, La Salle and the discovery of the great west (12th ed., 1891), 185, note I.— Benjamin Sulte, Le Fort de Frontenac, 1668–1678, MSRC, VII (1901), sect. i – 47–96 ; La Mort de Cavelier de La Salle, MSRC, IV (1898), sect. i : 3–31 ; Les Tonty, MSRC, XI (1893), sect. i : 3–31.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Jean Hamelin, « BOURDON D’AUTRAY, JACQUES », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 1 oct. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/bourdon_d_autray_jacques_1F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/bourdon_d_autray_jacques_1F.html
Auteur de l'article:   Jean Hamelin
Titre de l'article:   BOURDON D’AUTRAY, JACQUES
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1966
Année de la révision:   1966
Date de consultation:   1 octobre 2014