DCB/DBC Mobile beta
+

CHANDLER, JAMES WATSON, avocat, homme politique et juge, né le 18 juillet 1801 dans le comté de Cumberland ou de Colchester, Nouvelle-Écosse, fils du loyaliste Samuel Chandler et de Susan Watson et cousin d’Edward Barron Chandler* ; le 5 janvier 1843, à St Andrews, Nouveau-Brunswick, il épousa Julia Hatheway qui lui donna au moins une fille et trois fils ; décédé le 3 octobre 1870 à Moncton, Nouveau-Brunswick.

James Watson Chandler reçut son éducation dans les écoles publiques de la Nouvelle-Écosse puis étudia le droit. Il s’installa au Nouveau-Brunswick vers 1829 et il fut reçu au barreau comme avoué au cours de la même année puis comme avocat deux ans plus tard. Il ouvrit une étude à St Andrews en 1829 et y demeura jusqu’en 1867.

Chandler prit une part active aux affaires du comté de Charlotte et détint de nombreuses charges importantes dans la région. Il fut juge de la Cour inférieure des plaids communs (18381840, 18601864), juge de paix (18601865), juge de la Cour d’enregistrement et d’examen des testaments (18641866) et commissaire chargé de recevoir les déclarations sous serment à la Cour suprême (18651866). De 1852 à 1854, il fit également partie, avec William Boyd Kinnear et Charles Fisher*, d’une commission chargée par le gouvernement provincial de refondre et de codifier les statuts provinciaux et d’enquêter sur les cours de justice et d’équité ainsi que sur la loi relative à la preuve. Les résultats de l’enquête parurent en trois volumes en 1853 et 1854.

Chandler disputa vainement un siège de représentant du comté de Charlotte à l’Assemblée lors des élections de 1846 et de 1854 et fut finalement élu député du comté en 1857 ; il occupa ce poste jusqu’à sa défaite aux élections de juin 1861. En mai 1858, Chandler avait demandé l’appui de Samuel Leonard Tilley* pour obtenir le poste de président de l’Assemblée, mais quand ce poste devint vacant en 1859 il n’y fut pas nommé. Politiquement, Chandler était libéral ; au cours des campagnes électorales de 1854 et 1857, il se déclara favorable au principe d’un gouvernement responsable, à l’extension du droit de vote, à l’enseignement pour tous et au libre-échange. En 1866, il fit campagne en faveur de la Confédération et fut réélu.

Chandler siégea à l’Assemblée jusqu’au 19 juin 1867 puis abandonna sa charge pour accepter celle de juge de la Cour de comté de Westmorland, Kent et Albert. Au moment de la Confédération, il fit partie des cinq juges des cours de district nommés au Nouveau-Brunswick. Après sa nomination, Chandler partit pour Dorchester, Nouveau-Brunswick, et poursuivit sa carrière de juge jusqu’à sa mort, en octobre 1870.

L’apport de Chandler, dont la compétence professionnelle était considérable, fut important en matière de jurisprudence dans la province. Le 4 octobre 1870, on put lire dans le Morning News : « À l’Assemblée, c’est lui qui faisait autorité concernant les subtilités de droit lorsque la chambre devait adopter des projets de loi touchant la jurisprudence du pays. »

J. M. Whalen

APC, MG 27, I, D15, Chandler à Tilley. 18, 21, 26 nov., 2 déc. 1857, 12 janv., 17 mai, 13 août, 26 oct. 1858, 9 mai, 4 juill., 20 sept. 1859, 25 avril 1860, 18 janv. 1861, 9 juill. 1866, 11 juill. 1867.— N.B. Museum, Ralph Hewson, Chandler family (copie dactylographiée).— PRO, CO 193/25–48, blue books, 1842–1865.— PANB, J. C. et H. B. Graves, New Brunswick political biography (copie à la UNBL).— Daily Morning News (Saint-Jean, N.-B.), oct. 1870.— St. John Daily Telegraph and Morning Journal (Saint-Jean, N.-B.), oct. 1870.— Standard (St Andrews, N.-B.), janv. 1843, oct. 1846, mai, juin 1854, mai 1857, juin 1861, mars 1865, juin 1866, mai, juin 1867, oct. 1870.— Hutchinson’s New Brunswick directory, for 1865–66 [...], Thomas Hutchinson, compil. (Saint-Jean, N.-B., [1865]).— The merchants’ and farmers’ almanack [...] (Saint-Jean, N.-B.), 1840–1841, 1843–1846, 1852–1853, 1855–1863.— New-Brunswick almanac, 1864–1866.— Lawrence, Judges of N.B. (Stockton).— W. C. Milner, History of Sackville, New Brunswick (Sackville, 1934).

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

J. M. Whalen, « CHANDLER, JAMES WATSON », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 9, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 30 juill. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/chandler_james_watson_9F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/chandler_james_watson_9F.html
Auteur de l'article:   J. M. Whalen
Titre de l'article:   CHANDLER, JAMES WATSON
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 9
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1977
Année de la révision:   1977
Date de consultation:   30 juillet 2014