DCB/DBC Mobile beta
+

COOK, JAMES WILLIAM, marchand de bois et homme politique, né dans le canton de Williamsburgh, Haut-Canada, le 11 janvier 1820, fils de George Cook et de Sarah Casselman et petit-fils du loyaliste John Cook (Van Keugh), décédé à Morrisburg, Ont., le 21 mai 1875.

L’aîné de cinq frères, James William Cook succéda à son père et à son oncle, John Cook (1791–1877), à la tête de l’entreprise familiale de bois équarri, bientôt connue sous le nom de Cook and Brothers, qui avait débuté près des rivières Castor et South Nation, dans l’est du Haut-Canada. La firme avait ses bureaux à Morrisburg mais, dans les années 1870, elle s’était développée au point d’exploiter les forêts de sapin des régions avoisinant Belleville, Toronto, Barrie et Québec ; elle passait pour être la plus importante exploitation de bois équarri au Canada. De son vivant, J. W. Cook s’occupa du bureau principal de la firme à Morrisburg, tandis que ses deux frères plus jeunes, George J. (1824–1902) et John L., dirigeaient les succursales. L’entreprise continua à prospérer au xxe siècle où elle étendit ses opérations jusqu’aux districts de Muskoka et d’Algoma.

James William Cook représenta le comté de Dundas à la chambre d’Assemblée de la province du Canada, de 1857 à 1861, de même que son oncle John Cook l’avait fait dans les Assemblées du Haut-Canada et de la province du Canada de 1830 à 1845. Deux de ses frères furent aussi des hommes politiques : Simon Sephrenus (1831–1892), député à l’Assemblée législative de l’Ontario pour Dundas, de 1867 à 1875, et Hermon (Herman) Henry*, député fédéral de 1872 à 1878 et de 1882 à 1891, et membre de l’Assemblée législative de l’Ontario de 1879 à 1882. Les trois frères, ainsi que John Cook, étaient tous réformistes ou libéraux.

J. K. Johnson

APC, Division des cartes, S/420 (1862) (1862) ; FO 31, A1, 1851, Williamsburgh Township, Canada West ; FO 31, A1, 1861, Williamsburgh Township, Canada West ; FO 31, A1, 1871, Williamsburgh Township, Ontario.— PAO, Legislative Assembly papers, notices biographiques des membres de l’Assemblée, 1792–1840, J. S. Carstairs et W. D. Read, compil.— Can. biog. dict., I : 35–38.— Lovell’s Canadian dominion directory for 1871 [...] (Montréal, [1871]).— J. S. Carter, The story of Dundas, being a history of the county of Dundas from 1784 to 1904 (Iroquois, Ont., 1905).— Cornell, Alignment of political groups.— James Croil, Dundas ; or, a sketch of Canadian history, and more particularly of the county of Dundas, one of the earliest settled counties in Upper Canada (Montréal, 1861), 280.— J. E. Defebaugh, History of the lumber industry of America (2 vol., Chicago, 1906–1907).— J. G. Hark ness, Stormont, Dundas and Glengarry : a history, 1784–1945 (Oshawa, Ont., 1946), 218.— Hunter, Hist. of Simcoe County.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

J. K. Johnson, « COOK, JAMES WILLIAM », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 29 juill. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/cook_james_william_10F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/cook_james_william_10F.html
Auteur de l'article:   J. K. Johnson
Titre de l'article:   COOK, JAMES WILLIAM
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1972
Année de la révision:   1972
Date de consultation:   29 juillet 2014