DCB/DBC Mobile beta
+

DEGUIRE, dit Desrosiers, JOSEPH (il signait aussi J. Desrosiers ou Joseph Derosiers), capitaine de milice et seigneur, né à Lavaltrie (Québec) le 1er octobre 1704 et baptisé à Contrecœur (Québec) le 1er novembre suivant, fils de Pierre Deguire, dit Desrosiers, et de Jeanne Blet (Belet, Blette) ; il épousa à Saint-Michel-d’Yamaska (Yamaska, Québec), le 16 mars 1731, Angélique Pepin, et ils eurent au moins 13 enfants ; décédé le 12 février 1789 à Saint-Michel-d’Yamaska.

On ne sait rien des premières années de Joseph Deguire, dit Desrosiers. En 1731, il fait l’acquisition d’une terre au Petit-Chenal-d’Yamaska, où son père s’était établi dès 1707. En 1733, il fait un premier voyage de traite dans les pays d’en haut, suivi d’un deuxième en 1738. Vers 1737, les paroissiens de Saint-Michel-d’Yamaska le choisissent comme capitaine de milice et il reçoit sa commission de Vaudreuil [Rigaud], alors gouverneur de Trois-Rivières. Il exercera son rôle de capitaine de milice pendant 25 ou 26 ans, ce qui le rendra très influent dans la paroisse. « Habilité à recevoir des actes officiels » tels que contrats de mariage, testaments, actes de vente, il cumule des fonctions judiciaires et militaires. De plus, sa façon d’établir ses enfants et le fait d’augmenter le nombre de ses terres à Yamaska, en 1744 et 1745, semblent indiquer une certaine aisance.

Le 4 septembre 1751, le gouverneur La Jonquière [Taffanel*] et l’intendant Bigot accordent à Joseph Deguire, dit Desrosiers, la concession de la seigneurie de la Rivière-David, appelée aussi Saint-Joseph ou Deguire. Au moment de la concession, la seigneurie est en grande partie boisée et très riche en animaux à fourrure. Ce fait, ajouté à la guerre de la Conquête, expliquerait que le peuplement n’ait débuté qu’en janvier 1767. Par la suite, le nombre de concessions devient suffisamment élevé pour que le seigneur Deguire y bâtisse un moulin banal. Toutefois, rien ne prouve que le seigneur ait tenu feu et lieu dans la seigneurie. Au contraire, il semble qu’il ait toujours habité au Petit-Chenal-d’Yamaska.

Pour le seigneur Joseph Deguire, la venue du nouveau régime en 1760 entraînera de nombreuses difficultés et l’abolition de son poste de capitaine de milice. Même si le recensement de 1765 le présente comme le deuxième en importance des propriétaires d’Yamaska, avec 451 arpents de terre et 28 animaux, il n’est pas à l’abri d’ennuis pécuniaires. Ainsi, en 1768, il doit emprunter de l’argent à Joseph Depin avec promesse de le rembourser l’année suivante. Le 3 juillet 1769, Deguire adresse une lettre au gouverneur Guy Carleton*, s’élevant contre les procès qu’on intente « pour des choses de néant » et qui occasionnent une « multitude de frais ». Tout en défendant le « pauvre peuple », le seigneur Deguire plaide également sa cause car le marché conclu avec Depin entraîne des problèmes judiciaires. Dans le rapport de son voyage à travers le pays adressé de Québec à lord Hillsborough, secrétaire d’État des Colonies américaines, le 28 mars 1770, le gouverneur met en valeur le texte de Joseph Deguire et il s’efforce de remédier aux abus dont les juges de paix se rendent coupables.

Le 29 décembre 1772, après en avoir été propriétaire pendant 21 ans, Joseph Deguire vend sa seigneurie de la Rivière-David pour la somme de £8 000 à Christophe L’Huissier, de Varennes. La situation économique de la colonie depuis l’avènement du Régime anglais et la rentabilité moins grande de sa seigneurie motivent sûrement sa décision. Après la vente de sa seigneurie, Joseph Deguire modère beaucoup ses activités et vit au Petit-Chenal-d’Yamaska, chez son gendre Pierre Leverrier. Le 31 octobre 1788, il fait son testament et, quelques mois plus tard, soit le 12 février 1789, il rend l’âme. Sa veuve, Angélique Pepin, demandera à l’exécuteur testamentaire de présenter une requête en annulation de testament, Joseph Deguire ayant fait de sa fille, Marie, et de Pierre Leverrier ses uniques légataires.

René Desrosiers

ANQ-M, Doc. jud., Cour des plaidoyers communs, Registres, 21 mars, 14, 18, 29 sept. 1789, 22, 23, 26 mars, 1er juill., 15 nov. 1790 ; État civil, Catholiques, Sainte-Trinité (Contrecœur), 1er nov. 1704 ; Greffe de F.-M. Lepallieur de Laferté, 1er juin 1733, 30 mai 1738 ; Greffe de J.-C. Raimbault, 28 juin 1731, 5 sept. 1734 ; Greffe de François Simonnet, 29 déc. 1772.— ANQ-MBF, Greffe de Louis Pillard, 30 déc. 1751, 17 févr., 29 avril, 4 nov. 1753, 13 janv. 1761, 4 mai 1763, 23 juin 1766 ; Greffe de H.-O. Pressé, 19 févr. 1744, 14, 24 juin 1745 ; Greffe d’É.-F. Rigaud, 26 janv. 1767, 14, 22 mars, 2 avril 1774 ; Procès-verbaux des arpenteurs, J.-B. Leclerc, 16 mars 1740 ; Antoine Lepellé, dit Desmarets, 12 déc. 1732.— APC, MG 11, [CO 42] Q, 7, pp.55–58 ; MG 17, A7-2-6, 20.— Archives civiles, Richelieu (Sorel, Québec), Greffe de Barthélémy Faribault, 28 mars 1789 ; Greffe de Puyperoux de La Fosse, 15 mars 1731 ; Greffe d’Antoine Robin, 18 oct. 1768, 16 août 1769, 16 janv., 11 oct. 1771, 2 avril 1774, 14 mars, 8 août 1775, 17 oct. 1778.— Archives paroissiales, Saint-Michel (Yamaska, Québec), Registre des baptêmes, mariages et sépultures, 16 mars 1731, 13 févr. 1789.— APC Rapport, 1890, xvii-xxi, 1–6.— Recensement des gouvernements de Montréal et de Trois-Rivières, 1765, 104 ; Recensement du gouvernement de Trois-Rivières, 1760, 47–50, 52s.— Claude de Bonnault, Le Canada militaire : état provisoire des officiers de milice de 1641 à 1760, ANQ Rapport, 1949–1951, 514.— P.-G. Roy, Inv. concessions, V : 78s.— Tanguay, Dictionnaire, I : 165 ; III : 277s.— Azarie Couillard-Després, Histoire de Sorel de ses origines à nos jours (Montréal, 1926), 110.— O.-M.-H. Lapalice, Histoire de la seigneurie Massue et de la paroisse de Saint-Aimé (s.l., 1930), 5–85.— Sulte, Hist. des Canadiens français, VII : 45.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

René Desrosiers, « DEGUIRE, Desrosiers, JOSEPH », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 4, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 20 déc. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/deguire_joseph_4F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/deguire_joseph_4F.html
Auteur de l'article:   René Desrosiers
Titre de l'article:   DEGUIRE, Desrosiers, JOSEPH
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 4
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1980
Année de la révision:   1980
Date de consultation:   20 décembre 2014