DCB/DBC Mobile beta
+

DEMOSNY, JEAN (Jean-Baptiste), lieutenant du premier barbier et chirurgien du roi, né en 1643 de Paul Demosny et de Marie Filleul, de Grande, en Normandie, décédé en 1687.

Ses fonctions lui conféraient la surveillance des chirurgiens-barbiers de la Nouvelle-France, l’examen de leurs titres, la vérification de leurs connaissances et de leur compétence médicale. Il fut aussi chirurgien-major de l’Hôtel-Dieu de Québec, succédant à Jean Madry. Le 9 janvier 1673, il épousa Catherine Fol, qui lui donna deux garçons et cinq filles, dont deux se firent hospitalières de l’Hôtel-Dieu de Québec. En 1684–1685, il fut marguillier en charge de la paroisse Notre-Dame de Québec. Il mourut en 1687, laissant sa veuve dans une situation précaire ; elle se remaria en 1691 avec Claude Chasle.

De son vivant, Demosny avait dû poursuivre plusieurs clients qui refusaient de payer ses soins et les médicaments qu’il leur avait fournis. Des litiges ne se sont réglés que plusieurs années après sa mort. Il a signé un bon nombre de contrats d’apprentissage, tel que celui intervenu entre lui et les parents d’Ignace Pélerin, fils de Pierre Pélerin de Saint-Amant, et de Louise de Mousseaux. Par cet acte notarié, Demosny s’engage à enseigner au jeune Pèlerin, « art et metier de chirurgien et tout ce dont il se mesle » et de « lui fournir et livrer son vivre de boire et manger avec luy, feu, lit et hostel, et le traitter doucement, humainnement comme il appartient ».

Un de ses fils, portant également le nom de Jean Demosny, fut, comme son père, chirurgien à l’Hôtel-Dieu de Québec. Il chercha à faire payer les créanciers de son père et fit le commerce de l’eau-de-vie, ce qui était probablement plus lucratif que la chirurgie et la vente de médicaments que les malades, une fois guéris, oubliaient de payer. Né le 12 juin 1674 à Québec, il se maria le 18 janvier 1701 – avec Julienne Bisson, qui lui donna deux enfants, dont le premier ne vécut que quelques semaines ; il épousa en second lieu (1704) Marie-Louise Albert, fille de Guillaume Albert. De cette union naquirent sept enfants. Demosny, fils, mourut le Il juin 1715.

Charles-Marie Boissonnault

Abbott, History of medicine.— Ahern, Notes pour l’histoire de la médecine.— Boissonnault, Histoire de la faculté de médecine de Laval.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Charles-Marie Boissonnault, « DEMOSNY, JEAN (Jean-Baptiste) », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 19 déc. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/demosny_jean_1F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/demosny_jean_1F.html
Auteur de l'article:   Charles-Marie Boissonnault
Titre de l'article:   DEMOSNY, JEAN (Jean-Baptiste)
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1966
Année de la révision:   1966
Date de consultation:   19 décembre 2014