DCB/DBC Mobile beta
+

DOGGETT, JOHN, marin, marchand, fonctionnaire et officier de milice, né le 6 février 1723/1724 à Plymouth, Massachusetts, fils d’Ebenezer Doggett et d’Elizabeth Rickard ; il épousa le 3 novembre 1748, à Scituate, Massachusetts, Abigail House, et ils eurent huit enfants ; décédé le 20 mars 1772 à l’île de Port Mouton (île Mouton, Nouvelle-Écosse).

John Doggett s’établit à Scituate des 1748. Il y travailla comme capitaine de navire puis comme gardien d’un bac. Il s’intéressa à la Nouvelle-Écosse dès 1757 quand le gouverneur Charles Lawrence*, venu à Boston cette année-là, le pressa d’accepter la concession d’un canton de la Nouvelle-Écosse pour lui et pour d’autres colons. Lawrence mettait beaucoup d’ardeur à encourager l’occupation des terres naguère détenues par les Acadiens, de même que de celles encore disponibles dans la colonie, mais il fallait pourvoir à la sécurité et au gouvernement représentatif avant que des habitants de la Nouvelle-Angleterre acceptent d’émigrer en nombre en Nouvelle-Écosse. Peu après, la situation commença de changer. En 1758, survint la prise de Louisbourg, île Royale (île du Cap-Breton), et la première Assemblée élue fut appelée à siéger en Nouvelle-Écosse.

En 1759, Doggett et d’autres habitants de la Nouvelle-Angleterre montraient un vif intérêt pour la colonie, et le gouvernement élabora un plan de colonisation qui prévoyait la création de 14 cantons situés le long de la côte sud, dans la vallée d’Annapolis, en bordure du bassin des Mines et de part en part de l’isthme de Chignectou. Doggett entreprit de recruter des colons en voyageant dans toute la Nouvelle-Angleterre ; son frère Samuel, Elisha Freeman, Thomas Foster et lui-même demandèrent, en leurs noms propres et comme représentants d’autres personnes, qu’on leur concédât une certaine étendue de terre. Le canton de Liverpool leur fut concédé le 1er septembre 1759. Quarante et un concessionnaires devaient être établis, dans une première étape, avant le « dernier bourde] septembre prochain », et un total de 164 familles avant la fin de septembre 1762. Au printemps de 1760, les 50 premières familles arrivaient dans le canton. Quelques-unes avaient voyagé dans leurs propres schooners ; d’autres furent transportées sur des navires de la province, comme le York and Halifax commandé par le capitaine Silvanus Cobb*. Sur le plan local, c’est surtout Doggett qui avait la responsabilité de l’avancement de la colonisation. Il loua des navires pour le transport des immigrants et distribua des secours aux nécessiteux. Pour ses services, il reçut par la suite £90 du gouvernement de la Nouvelle-Écosse.

Malgré des débuts difficiles, le canton de Liverpool progressa ; l’énergique et compétent Doggett y résidait et comptait parmi les notables. La deuxième assemblée cantonale se tint dans sa maison, sur la pointe Doggett, le 8 juillet 1760. Il possédait un magasin et, en 1762, il acquit la moitié des intérêts dans un moulin à scier sur le ruisseau Mill. En 1761, il obtint la permission d’occuper et de développer l’île de Port Mouton, et le Conseil de la Nouvelle-Écosse recommanda, le 31 décembre 1763, qu’elle lui soit concédée.

Doggett remplit de nombreuses fonctions dans le canton. Par commission du 26 mai 1760, il en fut l’un des deux premiers juges de paix ; en juillet, il devint membre du comité des propriétaires, ainsi que d’un autre comité chargé de fixer l’emplacement d’un terrain communal pour les claies à poisson. Le 22 juillet 1761, il fut mis en charge du commerce avec les Indiens, fonction qu’il paraît avoir conservée jusqu’à ce qu’une semblable commission fût délivrée à Simeon Perkins*, en 1766. Le Conseil de la Nouvelle-Écosse autorisa, le 15 août 1761, la nomination de Doggett au sein d’un comité chargé de la répartition des terres confisquées dans le canton de Liverpool et de l’admission de nouveaux colons. Il devint, le 23 novembre 1761, percepteur des taxes et impôts indirects dans le canton et, le 20 juillet 1762, major dans la milice. Le 6 janvier 1764, il était nommé juge de la Cour inférieure des plaids communs du comté de Queens et, la même année, il en devenait le premier registraire.

Le 3 juin 1766, quand arriva la nouvelle du rappel de la loi du Timbre, il y eut une journée de réjouissances dans le canton de Liverpool. Pendant les manifestations, une partie des miliciens défilèrent jusqu’à la maison de Doggett, où ils furent reçus. En 1770, Doggett fut élu à la chambre d’Assemblée de la Nouvelle-Écosse, et, le 9 juin de l’année suivante, il fut promu lieutenant-colonel de la milice du comté. Le 20 mars 1772, « à la suite d’une pénible et longue maladie »,. mourut à l’île de Port Mouton où, peut-être, il avait été isolé à cause du caractère contagieux de sa maladie.

Charles Bruce Fergusson

Archives privées, Seth Bartling (Liverpool, N.-É.), R. J. Long, The annals of Liverpool and Queen’s County, 1760–1867 (1926) (copie dactylographiée à la Dalhousie University Library, Halifax ; mfm aux PANS).— PANS, MG 1, 828 (généalogie de T. B. Smith) ; MG 4, no 77 (doc. du canton de Liverpool) ; RG 1, 164, 165, 211, 359.— N.-É., House of Assembly, Journal, 1770–1771.— Perkins, Diary, 1766–80 (Innis).— Vital records of Liverpool, N.S., New England Hist. and Geneal. Register, CXXVI (1972) : 94–102.— Directory of N.S. MLAs.— S. B. Doggett, A history of the Doggett-Daggett family (Boston, 194).— C. B. Fergusson, Early Liverpool and its diarist (Halifax, 1961).— J. F. More, The history of Queens County, N.S. (Halifax, 1873 ; réimpr., Belleville, Ontario, 1972).— F. E. Crowell, New Englanders in Nova Scotia : no 39 – Doggett, Daggett, Yarmouth Herald (Yarmouth, N.-É.), 6 nov. 1928.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Charles Bruce Fergusson, « DOGGETT, JOHN », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 4, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 1 sept. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/doggett_john_4F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/doggett_john_4F.html
Auteur de l'article:   Charles Bruce Fergusson
Titre de l'article:   DOGGETT, JOHN
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 4
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1980
Année de la révision:   1980
Date de consultation:   1 septembre 2014