DCB/DBC Mobile beta
+

FIFE, DAVID, fermier, né en 1805, troisième fils de John Fife et d’Agnes Hutchinson ; il épousa vers 1826 Jane Beckett dont il eut huit enfants ; décédé le 9 janvier 1877, près de Peterborough, Ont.

En 1820 John Fife et sa famille quittèrent Kincardine, Fifeshire, en Écosse, pour venir au Canada. Ils défrichèrent une terre dans le nouveau canton d’Otonabee, situé dans le comté de Peterborough. Après son mariage, David s’installa près de là et il y demeura toute sa vie.

En 1842, un de ses amis lui donna un petit échantillon de blé pris sur une cargaison en provenance de Danzig (l’actuelle ville de Gdansk, en Pologne), lors du déchargement d’un navire à Glasgow. Au printemps suivant, David sema les grains, mais seulement le blé de printemps mûrit. Plus tard on découvrit que c’était du blé de Galicie. Cette petite récolte fut recueillie avec soin et permit de développer une nouvelle culture. Ce blé donnait un bon rendement, notamment dans les terres à forte teneur d’argile ; il n’était pas attaqué par la rouille, se battait facilement et produisait une farine d’une excellente qualité, bien qu’il ne vînt à maturité que huit à dix jours après les variétés semées habituellement.

Jusqu’en 1848, le blé Red Fife, comme on l’appellera, fut utilisé par Fife et ses voisins du canton d’Otonabee, mais en 1849 sa culture s’étendit, tout d’abord dans les comtés voisins et ensuite « rapidement dans tout le Haut-Canada, si bien qu’en 1860, il avait remplacé presque complètement les autres variétés de blé de printemps ». On le vit se propager dans les états de : New York et du Wisconsin, puis dans le Minnesota et dans le Dakota. Dès 1870, on en sema de petites quantités au Manitoba et, de 1882 à 1909, ce fut la variété de blé la plus répandue dans la province. Toutefois, à mesure que les Prairies s’ouvrirent à l’agriculture, à l’ouest et au nord de la vallée de la rivière Rouge, on eut besoin d’une variété de blé parvenant plus rapidement à maturité pour échapper au gel. En raison de sa qualité supérieure, on choisit le Red Fife comme blé mâle pour le célèbre blé Marquis, et il entre dans la composition de la plupart des blés de printemps cultivés présentement dans les plaines de l’Ouest.

I. L. Conners

APC, FO 31, A1, 1851, comté de Peterborough, canton d’Otonabee ; FO 31, Al, 1861, comté de Peterborough, canton d’Otonabee ; FO 31, A1, 1871, comté de Peterborough, canton d’Otonabee.— Henry Bawbell, Fife’s spring wheat, Canadian Agriculturist (Toronto), I (1849) : 302s.— Peterborough Examiner, 25 janv. 1877, 31 déc. 1929, juill. 1945, 12 juin 1950, 24 nov. 1958, 22 sept. 1962, 15 nov. 1963.— A. H. R. Buller, Essays on wheat (New York, 1919), 206–215.— R. L. Jones, History of agriculture in Ontario 1613–1880 (Toronto, 1946), 103s.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

I. L. Conners, « FIFE, DAVID », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 23 juill. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/fife_david_10F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/fife_david_10F.html
Auteur de l'article:   I. L. Conners
Titre de l'article:   FIFE, DAVID
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1972
Année de la révision:   1972
Date de consultation:   23 juillet 2014