DCB/DBC Mobile beta
+

GOLDTHWAIT, BENJAMIN, officier, né le 25 novembre 1704 (ancien style) à Boston, fils de John Goldthwait et de Sarah Hopkins ; épousa Charity Edwards, le 10 octobre 1726 ; décédé le 10 mai 1761.

Benjamin Goldthwait commença comme bourrelier, puis carrossier, une carrière qui allait être variée. Son premier poste dans les affaires municipales fut celui de gardien de la paix à Boston, poste auquel il fut élu et assermenté en 1735. En 1742–1743, il occupa le poste de surintendant du marché. Quand le gouvernement du Massachusetts décida de lancer une expédition contre Louisbourg, île Royale (île du Cap-Breton), Goldthwait s’engagea et, le 9 février 1744/1745, fut nommé capitaine au régiment de Samuel Waldo, le 2e régiment du Massachusetts. Il fut placé à la tête de la 4e compagnie et servit à ce poste pendant le siège de Louisbourg. En 1746, il était officier d’intendance au régiment de Waldo, fonction qu’il assura pendant au moins deux ans.

En automne de la même année, Goldthwait fut affecté à Annapolis Royal, faisant partie des renforts envoyés de Nouvelle-Angleterre en Nouvelle-Écosse. Cet hiver-là, le détachement de Nouvelle-Angleterre fut envoyé dans la région des Mines (Minas), sous les ordres d’Arthur Noble, pour tenter de loger les troupes françaises qui s’y trouvaient. Le 31 janvier 1746/1747, Goldthwait était présent à Grand-Pré, quand les Français lancèrent une attaque surprise contre les forces de Nouvelle-Angleterre. À la mort de Noble, Goldthwait assuma le commandement des troupes, mais devant leur situation désespérée, il consentit à se rendre au commandant français, Nicolas-Antoine Coulon de Villiers, et le texte officiel de la capitulation fut rédigé et signé. Goldthwait retourna alors avec ses troupes à Annapolis Royal où il semble être resté commandant de compagnie jusqu’en 1748.

En 1755, Goldthwait était à nouveau en service actif, comme major de la compagnie levée par le colonel John Winslow* en vue d’attaquer le fort Beauséjour (près de Sackville, N.-B.). Il prit une part active au siège de ce fort et était présent au conseil du 16 juin 1755 qui délibéra des termes de la reddition. Plus tard, il participa à la déportation des Acadiens de la région de Chignectou vers les colonies américaines.

En 1756–1757, Goldthwait participa aux opérations militaires dans les colonies du Massachusetts et de New York. En 1758, il servit comme major pendant la deuxième expédition contre Louisbourg. Il mourut à Medford, Massachusetts en 1761, fut déclaré insolvable et sa succession fut partagée parmi ses créanciers. Il avait eu au moins cinq enfants.

Barry M. Moody

AN Col., C11A, 87, ff.314–361 ; Col, C11D, 8, ff.130–134.— APC, MG 18, F10.— BM, Add. {{mss}}, 19 071.— Mass., Archives, Military records, 73, f.474 ; 75, ff.405–406 ; 77, ff.52–53.— Mass. Hist. Soc., Winslow papers, 61.E1. 88 ; 61.E1.103 ; 61.E2 9.— PANS, RG 1, 13, nos 38, 39 ; 131/2, nos 19, 23, 24 ; 357, pp. 1–247 (journal de Winslow à Beauséjour ; publié dans les Coll. of the N.S. Hist. Soc., IV (1884) : 113–246, IV. plus particulièrement les pp. 119, 124, 137, 143, 157).— Boston Evening-Post, févr., mars 1747.— Records relating to the early history of Boston (Whitmore et al.), [12], [19].— Charlotte Goldthwaite, Goldthwaite genealogy : descendants of Thomas Goldthwaite, an early settler of Salem, Mass. [...] (Hartford, Conn., 1899), 78–81.— New Eng. Hist. and Geneal. Register, (Boston), XXIV (1870) : 370 ; XXV (1871) : 253.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Barry M. Moody, « GOLDTHWAIT, BENJAMIN », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 3, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 24 oct. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/goldthwait_benjamin_3F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/goldthwait_benjamin_3F.html
Auteur de l'article:   Barry M. Moody
Titre de l'article:   GOLDTHWAIT, BENJAMIN
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 3
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1974
Année de la révision:   1974
Date de consultation:   24 octobre 2014