DCB/DBC Mobile beta
+

KER, ROBERT (on trouve aussi l’orthographe Kerr ou Carr, mais la branche dont il est issu écrivait Ker), fonctionnaire, né le 14 août 1824 à Dalkeith en Écosse, fils de James Ker et de sa femme Janet, décédé le 11 ou le 12 février 1879 à Victoria, C.-B. Le 19 juillet 1855, il avait épousé à Bathgate, Écosse, Jessie Russell qui lui donna cinq fils et une fille.

Robert Ker appartenait à une famille honorablement connue depuis longtemps à la frontière de l’Écosse. Il y fut élevé et y reçut probablement une formation de comptable ; on pense qu’il serait devenu franc-maçon avant d’émigrer à Victoria dans l’Île-de-Vancouver en 1859. À l’origine, il se proposait de participer à la ruée vers l’or qui avait lieu dans la colonie de la Colombie-Britannique continentale, mais en fait il entra comme commis au département des Finances de la Colombie-Britannique le 1er juin 1859 et, le 12 juillet 1860, fut nommé commis principal à la vérification générale des comptes. Il devint d’ailleurs vérificateur général des comptes de la Colombie-Britannique le 14 mars 1865 ; il fit également office de vérificateur des comptes pour la colonie de l’Île-de-Vancouver du 31 août 1861 au 21 avril 1864, date à laquelle il dut abandonner ce poste, les locaux de la vérification générale des comptes de la Colombie-Britannique ayant été transférés de Victoria à New Westminster. En 1866, après l’union des colonies, Ker fut maintenu au poste de vérificateur général et, lorsque la capitale se déplaça de New Westminster à Victoria en 1868, il alla s’y installer à nouveau.

Il resta au service de la province jusqu’à l’entrée de celle-ci dans la Confédération ; on lui confia alors le poste de trésorier général du dominion en Colombie-Britannique. Le Colonist de Victoria commenta cette nomination en ces termes : « Un poste qui comporte des responsabilités, que son honnêteté éprouvée et son expérience lui permettront d’assumer de façon remarquable. » Il prit sa retraite le 1er octobre 1874 et mourut de froid pendant la « grande tempête de neige » de 1879. Le centenaire de l’arrivée de Robert Ker à Victoria fut commémoré en 1959 par son petit-fils Robert Henry Brackman Ker qui, à cette occasion, assuma le coût de construction d’une aile – la Ker Memorial Wing – au musée Greater Victoria Art.

Dorothy Blakey Smith

Des informations sur la famille ont été fournies par R. H. B. Ker, lors d’une entrevue le 5 août 1970. General Register Office (Édimbourg), Parish Registers, Register of proclamations and marriages for the parish of Bathgate.— PABC, Robert Ker correspondence, 18611871.— Blue Books, 18591870 (copies aux PABC).— Colonist (Victoria), 18591879.— Government Gazette (Victoria), 12 août 1865.— Victoria Daily Times, 6 janv. 1960.— R. E. Gosnell, A History of British Columbia (s.l., 1906), 588.— S. D. Scott, The attitude of the colonial governors and officials towards confederation, British Columbia & confederation, W. G. Sheldon ; édit. (Victoria, 1967), 159, 161.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Dorothy Blakey Smith, « KER, ROBERT », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 29 août 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/ker_robert_10F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/ker_robert_10F.html
Auteur de l'article:   Dorothy Blakey Smith
Titre de l'article:   KER, ROBERT
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1972
Année de la révision:   1972
Date de consultation:   29 août 2014