DCB/DBC Mobile beta
+

LARKIN, PATRICK JOSEPH, capitaine de navire, homme d’affaires et homme politique, né le 1er mars 1829 dans le comté de Galway (république d’Irlande), l’un des trois fils de Thomas Larkin et de sa femme Ann ; le 21 janvier 1861, il épousa à Hamilton, Haut-Canada, Ellen Maguire, et ils eurent huit enfants ; décédé le 31 août 1900 à St Catharines, Ontario.

En 1837, à l’âge de huit ans, Patrick Joseph Larkin immigra à Québec avec ses parents. Son père mourut peu après sur un navire et, en juillet 1837, sa mère emmena les enfants à Toronto. Cinq ans plus tard, Larkin adopta le métier de marin ; il allait devenir capitaine par la suite. St Catharines devint son port d’attache à compter de 1847, et il s’y installa en 1853. Il investit pour la première fois dans des navires en 1858. Un bottin local de 1865 le désigne comme capitaine et probablement propriétaire du schooner Jessie, construit par Louis Shickluna. Larkin compta parmi les premiers actionnaires de la Lake and River Steamship Line de Hamilton, fondée en 1871. Il se peut qu’il ait participé de quelque façon à la construction de deux bâtiments pour la compagnie en 1872, l’un confié à Melancthon Simpson, à St Catharines, l’autre à la firme Andrews and Son de Port Dalhousie, non loin de là. Il supervisa la construction, par Simpson, d’un autre navire destiné à la Lake and River Steamship Line, soit le Lake Erie, lancé l’année suivante, qui jaugeait 375 tonneaux. Au moins deux navires furent construits expressément pour lui : le schooner Emerald par George Hardison à Port Colborne en 1872 et un trois-mâts barque de 400 tonneaux, le Sampson, par Simpson en 1874.

Larkin commença à participer à la vie municipale en 1874, à titre d’échevin du quartier St Andrew au conseil de St Catharines. L’année suivante, on forma une commission à l’instigation du docteur Lucius Sterne Oille, pour ouvrir une usine de distribution d’eau (la première de la municipalité), et Larkin fut nommé au conseil d’administration ; il en fit partie jusqu’en 1885 en tant que représentant du quartier St George. En outre, président adjoint du conseil du comté de Lincoln en 1875, président de la Reform Association de Lincoln de 1876 à 1882, il fut maire de St Catharines pendant deux ans, en 1882 et 1883.

En affaires, les intérêts de Larkin s’étaient beaucoup diversifiés. En 1875, étant donné son succès dans le transport maritime, il fonda la Larkin, Connolly, and Connolly, entreprise dont le premier contrat fut la construction de la section 1 du troisième canal Welland. Par la suite, la compagnie construisit un bassin de radoub et des installations portuaires à Québec, un bassin de radoub à Esquimalt, en Colombie-Britannique, des installations portuaires à Owen Sound, en Ontario, ainsi que des portions du chemin de fer d’Ontario et de Québec, de l’Esquimalt and Nanaimo Railway et du Shuswap and Okanagan Railway. En 1875, Larkin représentait à St Catharines la Compagnie d’assurance de l’Amérique britannique contre le feu et sur la vie et la Compagnie d’assurance royale canadienne ; en 1887, il avait cessé d’exercer ces fonctions. En 1884, il investit dans le commerce d’alimentation, où il fit affaire pendant plusieurs années, et vendit aussi du bois dans la province de Québec. Membre du conseil d’administration de la Lincoln Paper Mill Company et de la St Catharines Electric Light Company, il était président de cette dernière au moment de sa mort en 1900. À l’époque, il procédait à l’exécution d’un contrat qu’il avait obtenu en 1897 avec Alexander Sangster, soit l’élargissement de la section Iroquois du canal Galops sur le Saint-Laurent.

Patrick Joseph Larkin était le dernier des « Big Four » de St Catharines ; les trois autres étaient James Murray, Sylvester Neelon et James Norris. Il laissait dans le deuil sa femme, cinq filles et un fils. Sa succession, évaluée à 245 655 $, comprenait des écuries de louage et un hôtel à St Catharines, des terres à Spallumcheen, en Colombie-Britannique, et sa part (57 359 $) du contrat de la section Iroquois.

Peter D. A. Warwick

AO, RG 22, sér. 235, no 2252.— St Catharines Public Library, Special Coll. (St Catharines, Ontario), Patrick Larkin file, copy of entry in St Mary’s Cathedral (Hamilton, Ontario), reg. of marriages, 1861.— St Catharines Water Works Commission, Report, 1879 ; 1898.— Globe, 13 mai 1874.— St. Catharines Evening Journal, 26 avril, 19 juin, 2 juill. 1872, 22 mai 1873.— Standard (St Catharines), 1er sept. 1900.— Cyclopædia of Canadian biog. (Rose et Charlesworth), 1.— Lincoln and Welland counties directory, 1879.— Prominent men of Canada [...], G. M. Adam, édit. (Toronto, 1892), 372–374.— St. Catharines directory, 1865–1895.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Peter D. A. Warwick, « LARKIN, PATRICK JOSEPH », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 12, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 24 avril 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/larkin_patrick_joseph_12F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/larkin_patrick_joseph_12F.html
Auteur de l'article:   Peter D. A. Warwick
Titre de l'article:   LARKIN, PATRICK JOSEPH
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 12
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1990
Année de la révision:   1990
Date de consultation:   24 avril 2014