DCB/DBC Mobile beta
+

LEE, FITZROY HENRY, officier de marine, gouverneur de Terre-Neuve, né le 2 janvier 1698/1699, vraisemblablement à Ditchley, Oxfordshire, Angleterre, fils de sir Edward Henry Lee, 1er comte de Lichfield, et de lady Charlotte Fitzroy, fille naturelle de Charles II et de la duchesse de Cleveland, décédé le 14 avril 1750.

Fitzroy Henry Lee entra dans la marine royale comme volontaire sur le Launceston en 1716 et fut promu lieutenant en 1722. Il fut nommé capitaine du Falkland en février 1734/1735 et, en mai de la même année, il reçut une commission le nommant gouverneur de Terre-Neuve ; à ce titre, il effectua trois tournées au cours des mois d’été de 1735, 1736 et 1737. Dans les rapports qu’il adressa au Board of Trade, il suggéra que les personnes accusées de crime capital ne soient pas envoyées en Angleterre pour y subir leur procès mais que les autorités locales soient investies des pouvoirs nécessaires pour juger ces causes. Il recommanda également qu’une cour de vice-amirauté soit établie à St John’s. Pour ce qui était des colons irlandais catholiques, il ne semble pas que Lee eût à s’en plaindre et, pour répondre à un questionnaire à ce sujet, il déclara que les « pauvres Irlandais papistes étaient heureux car ils n’avaient pas de prêtres ».

Après avoir commandé le Pembroke de la station méditerranéenne de 1738 à 1742, Lee s’embarqua sur le Suffolk en 1746 avec le titre de commodore d’une petite escadre des Antilles. II était impopulaire auprès de son équipage et, après qu’un grand nombre d’habitants des îles se furent plaints de ses abus d’alcool, de son impolitesse et de sa négligence à remplir les devoirs de sa charge, il fut alors relevé de son commandement. Le conseil et l’assemblée d’Antigua se plaignirent de plus que le commerce de l’île était « presque ruiné » à cause de sa négligence, mais comme aucune preuve ne vint corroborer ces accusations, Lee ne fut pas cité en procès. Toutefois, sa promotion au grade de contre-amiral subit un retard, et bien qu’il fût nommé vice-amiral en 1748, il ne navigua plus. II mourut des suites d’une attaque de paralysie.

Lee semble avoir bien servi à Terre-Neuve mais il avait acquis la réputation d’être un « viveur » et « un homme qui avait des habitudes de débauche ». On a émis l’opinion que Tobias George Smollett, qui avait pu entendre parler de Lee pendant que lui-même servait dans la marine au début des années 1740, s’en serait inspiré pour son personnage du commodore Trunnion dans The adventures of Peregrine Pickle.

Michael Godfrey

PRO, Adm. 1/305 ; CO 194/10, 195/7 ; CSP, Col., 1734–35, 1735–36, 1737 ; JTP, 1734/ 35–1741.— Charnock, Biographia navalis, IV.— DNB.— Commissioned sea officers, 1660–1815.— D. A. Baugh, British naval administration in the age of Walpole (Princeton, N.J., 1965), 101n, 134, 143, 143n.— Lounsbury, British fishery at Nfld.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Michael Godfrey, « LEE, FITZROY HENRY », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 3, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 24 juill. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/lee_fitzroy_henry_3F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/lee_fitzroy_henry_3F.html
Auteur de l'article:   Michael Godfrey
Titre de l'article:   LEE, FITZROY HENRY
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 3
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1974
Année de la révision:   1974
Date de consultation:   24 juillet 2014