DCB/DBC Mobile beta
+

LORD, JOHN KEAST, vétérinaire, naturaliste et écrivain, né en 1818, décédé célibataire le 9 décembre 1872 à Brighton, dans le Sussex.

John Keast Lord fut élevé à Tavistock dans le Devon, sortit diplômé du Royal Veterinary College de Londres en 1844 et revint exercer sa profession à Tavistock. Cependant son « goût pour les plaisirs de la table l’entraîna hors du droit chemin » et il disparut brusquement. On ne peut établir de façon suivie ce qu’il fit par la suite, mais ses écrits mentionnent diverses aventures, entre autres un hiver passé dans les mines de cuivre de Bruce, en Ontario, des randonnées en compagnie d’Indiens « à travers les régions où l’on trouve des fourrures à l’est des Rocheuses », et sa vie « vagabonde » en Arkansas.

Pendant une partie de la guerre de Crimée il servit comme chirurgien vétérinaire (1854–1856), dans le régiment d’artillerie à cheval Osmanli, puis devint chirurgien vétérinaire et naturaliste auxiliaire de la British North American Land Boundary Commission qui, de 1858 à 1862, fit des levés et détermina le 49e parallèle, établissant ainsi la frontière entre la Colombie-Britannique continentale et les États-Unis. Lord prit soin des animaux et organisa le transport des vivres ; en 1860, il se rendit en Californie afin d’acheter des mulets de bât auxquels il fit parcourir 1 000 milles pour les acheminer jusqu’au fleuve Columbia. Ces divers services ainsi que le zèle dont il fit preuve pour rassembler des spécimens zoologiques ou autres lorsqu’il était en mission ou cantonné dans l’île de Vancouver, pendant les hivers de 1858–1859 et de 1859–1860, lui valurent les éloges du colonel John Summerfield Hawkins, chef de l’expédition et officier du Génie.

En 1863, Lord donna une série de conférences à l’Egyptian Hall de Londres sur ses expériences lorsqu’il faisait partie de l’expédition ; il y fit la connaissance du naturaliste Francis Trevelyan Buckland et, à la suite de cette rencontre, collabora fréquemment à Field, à Land and Water (fondée par Buckland en 1866), ainsi qu’à d’autres revues. Il raconta également ses voyages en Californie et dans le nord-ouest de l’Amérique dans The Naturalist in Vancouver Island and British Columbia (1866), donnant une description intéressante des animaux et des oiseaux ainsi qu’un catalogue de ses collections zoologiques. At home in the wilderness (1867) contient « des indications pratiques » basées sur les expériences de Lord au cours de sa vie vagabonde : « J’ai [...] vécu sous une tente Sibley dans le nord-ouest de l’Amérique, sous une tente Bell en Crimée, sous une tente turque à huit pans en Asie mineure, sous une tente bédouine, dans des wigwans indiens à l’est et à l’ouest des Rocheuses et dans des huttes construites en feuilles de palmiers sous les tropiques [...]. »

Au cours des années 1868 et 1869, Lord effectua des recherches scientifiques en Égypte, le long du littoral africain de la mer Rouge, et en Arabie, pour le compte du vice-roi d’Égypte. À son retour en Angleterre, il devint le premier directeur du Brighton Aquarium, mais il était déjà malade lorsque celui-ci fut inauguré en août 1872 ; il mourut le 9 décembre d’« une maladie cérébrale chronique ».

Alice M. Johnson

PRO, FO 5/811, ff.1–377.— Royal Veterinary College (University of London), Register of students, 1844.— J. K. Lord, Furs how trapped and traded, Land and Water (Londres), III (1867) ; At home in the wilderness by « The Wanderer » (J. K. L.) (Londres, 1867 ; 3e éd., 1876) ; List of coleoptera collected by J. K. Lord, Esq. in Egypt, Arabia and near the Arabian shore of the Red Sea, with characters of the undescribed species by Francis Walker (Londres, 1871) ; A list of hymenoptera collected by J. K. Lord in Egypt, in the neighbourhood of the Red Sea, and in Arabia, with descriptions of the new species by Francis Walker (Londres, 1871) ; The naturalist in Vancouver Island and British Columbia (2 vol., Londres, 1866) ; The traveller. The viceroy of Egypt’s exploring expedition, Land and Water (Londres), V (1868).— The Brighton Aquarium, death of the manager, Brighton Daily News and Sussex Gazette, 12 déc. 1872.— F. T. Buckland, Practical natural history. The late John Keast Lord, Land and Water (Londres), 14 déc. 1872, 395.— Obituary, Land and Water (Londres), 14 déc. 1872, 387.— Times (Londres), 1863, 1872.— Dans son édition de 1893 le DNB prénommait Lord, William Keast ; on apporta une correction dans l’édition de 1909  [a. j. m.].

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Alice M. Johnson, « LORD, JOHN KEAST », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 22 oct. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/lord_john_keast_10F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/lord_john_keast_10F.html
Auteur de l'article:   Alice M. Johnson
Titre de l'article:   LORD, JOHN KEAST
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1972
Année de la révision:   1972
Date de consultation:   22 octobre 2014