DCB/DBC Mobile beta
+

MacKINNON, DONALD ALEXANDER, instituteur, avocat, homme politique et auteur, né le 22 février 1863 à Uigg, Île-du-Prince-Édouard, fils de William MacKinnon et de Catherine Nicholson ; le 17 octobre 1892, il épousa à Charlottetown Adelaide Beatrice Louise Owen (décédée en 1912), de Georgetown, Île-du-Prince-Édouard, et ils eurent deux fils et une fille ; décédé le 20 avril 1928 à Charlottetown.

Donald Alexander MacKinnon était d’ascendance écossaise. Son père était né en Écosse et sa mère était issue de colons arrivés à l’Île-du-Prince-Édouard en 1803 avec le comte de Selkirk [Douglas*]. Donald Alexander étudia à la grammar school d’Uigg, puis à la fin de ses études, à compter de l’âge de 14 ans tout au plus, enseigna dans des districts ruraux. En 1880, il fréquentait le Prince of Wales College de Charlottetown. Une fois son diplôme obtenu, il reçut un brevet d’enseignement de première classe et travailla à divers endroits. En 1882, il entreprit un stage de droit auprès de Malcolm McLeod, barrister à Charlottetown. En 1885, comme des amendements législatifs permettaient désormais de compter comme une partie de la période de stage le temps passé dans des écoles de droit agréées, il entra à celle de Dalhousie, à Halifax. Récipiendaire d’une licence en 1887, il fut admis au barreau de l’île à titre d’attorney la même année et de barrister l’année suivante.

MacKinnon ouvrit un cabinet à Georgetown en 1887 et demeura dans cette localité jusqu’en 1897, puis retourna à Charlottetown, où il s’associa à Alexander Bannerman Warburton. Leur cabinet, qui avait des filiales à Summerside et à Montague Bridge (Montague), fut éphémère, car Warburton accéda à la magistrature en 1898. Par la suite, MacKinnon s’associerait à Edward Bayfield Williams et à Robert Neil McNeill. Nommé conseiller de la reine en 1899, il devint président de la Law Society of Prince Edward Island l’année suivante. En outre, il fut représentant du ministre fédéral de la Justice dans la province.

En 1893, peu après la réorganisation de l’Assemblée législative [V. Neil McLeod*], MacKinnon s’était fait élire, sous la bannière libérale, député du 4e district du comté de Kings. Réélu en 1897, il obtint le poste de procureur général dans le gouvernement de Donald Farquharson* en 1899. Curieusement, il perdit le scrutin convoqué la même année à la suite de sa nomination. En 1900, il passa à la scène fédérale. Candidat dans Queens East, il recueillit une majorité de voix, mais l’élection fut annulée pour cause de « corruption ». À l’issue du nouveau scrutin tenu en mars 1901, sa majorité fut encore plus forte. Il siégea jusqu’à la dissolution du Parlement, mais ne se présenta pas aux élections de 1904. En juin de cette année-là, il s’était plaint au premier ministre, sir Wilfrid Laurier*, de ne pas avoir les moyens financiers de rester en politique et lui avait fait part de son désir de devenir lieutenant-gouverneur de l’Île-du-Prince-Édouard. Il accéda à cette fonction en octobre 1904, à l’âge relativement précoce de 41 ans, et l’exerça jusqu’en mai 1910. De 1921 à 1925, il fut député fédéral de Queens. Il ne se présenta pas aux élections de 1925.

Par ailleurs, Donald Alexander MacKinnon participa à plusieurs entreprises commerciales – entre autres la Three Rivers Steamship Company et la Prince Edward Island Electric Company, dont il fut président. Il œuvra dans le mouvement des scouts en qualité de commissaire provincial. On le connaît aussi en tant qu’auteur. Il collabora au Prince Edward Island Magazine et, en 1906, avec Warburton, il dirigea la rédaction d'un ouvrage historique et biographique, Past and present on Prince Edward Island. Lui-même y écrivit des articles sur les pêches, le comté de Queens, la géologie et la constitution. Cet ouvrage en un volume reste un instrument de recherche utile, mais les nécrologies consacrées à MacKinnon ne le mentionnent pas. Elles mettent plutôt l’accent sur sa carrière politique et insistent sur le fait qu’il avait réussi à faire construire un embranchement du Prince Edward Island Railway qui avait été profitable à son district.

H. T. Holman

Les PARO possèdent une importante documentation (encore non traitée) sur le cabinet juridique de Donald Alexander MacKinnon, sous Acc. 2947, y compris des papiers concernant la Three Rivers Steamship Company, ainsi que certains documents sur la période où il a été lieutenant-gouverneur.

MacKinnon a écrit des articles pour le Prince Edward Island Magazine (Charlottetown), dont « Industrial progress in Prince Edward Island », 4 (1902–1903) : 342–346. Il a aussi rédigé plusieurs articles pour le Past and present of Prince Edward Island [...] , volume qu’il a publié en collaboration avec Alexander Bannerman Warburton (Charlottetown, [1906]). La biographie de MacKinnon, qu’il a probablement écrite lui-même, figure à la page 397a.

AN, MG 26, G, MacKinnon à Laurier, 3 juin 1904.— PARO, Montague United Church (Montague, Î.-P-É.), Reg. of baptisms ; RG 6.1, ser. 3, subser.1, 6, 11 oct. 1899 ; RG 19, ser. 3, subser.1, 17 oct. 1892.— Morning Guardian (Charlottetown), 11 oct., 14 déc. 1899 ; publié par la suite sous le nom de Charlottetown Guardian, 21 avril 1928.— Patriot (Charlottetown), 20 avril 1928.— Canadian directory of parl. (Johnson).— Canadian men and women of the time (Morgan ; 1912). ).— Î.-P.-É., Board of Education, Annual report (Charlottetown), 1878–1880.— Newspaper reference book.— Prominent people of the Maritime provinces (Montréal, 1922)

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

H. T. Holman, « MacKINNON, DONALD ALEXANDER », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 15, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 20 déc. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/mackinnon_donald_alexander_15F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/mackinnon_donald_alexander_15F.html
Auteur de l'article:   H. T. Holman
Titre de l'article:   MacKINNON, DONALD ALEXANDER
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 15
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   2005
Année de la révision:   2005
Date de consultation:   20 décembre 2014