DCB/DBC Mobile beta
+

Nouvelles du DBC/DCB

FR:UNDEF:public_sidebar_new_caption

FR:UNDEF:public_sidebar_updated_caption

Biographie du jour

MOORE, FRANCES – Volume IV (1771-1800)

décédée le 23 janvier 1789 à Sleaford, dans le Lincolnshire

La Confédération

Le gouvernement responsable

Sir John Alexander Macdonald

De la colonie de la Rivière-Rouge au Manitoba (1812–1870)

Sir Wilfrid Laurier

Sir George-Étienne Cartier

Sports et sportifs

Les Fenians

Les femmes dans le DBC/DCB

FR:UNDEF:public_special_conferences_1864_caption

FR:UNDEF:public_special_essays_caption

FR:UNDEF:public_special_acadians_caption

FR:UNDEF:public_special_explorers_caption

La guerre de 1812

Les premiers ministres du Canada en temps de guerre

La Première Guerre mondiale

PEARSON, BARTHOLOMEW, franc-tenancier de Wollaton, dans le Nottinghamshire, colon du premier établissement anglais à Terre-Neuve ; circa 1612–1634.

Pearson faisait partie d’un groupe de colons qui se rendit à Cuper’s Cove (Cupids) en 1612 à la demande et aux frais de Sir Percival Willoughby, également de Wollaton, membre éminent de la compagnie des Marchands aventuriers qui s’était constituée en 1610 en vue d’établir des plantations à Terre-Neuve. Pearson aurait eu pour mission d’estimer les possibilités agricoles de Terre-Neuve ; cependant, après un séjour d’à peine quelques mois dans l’île, il condamna et la terre et le climat. Ses lettres manifestent, toutefois, un réel intérêt pour la faune de l’île. En octobre 1612, il participa à l’expédition de John Guy à la baie de la Trinité et il était parmi ceux qui, au retour, firent naufrage dans la baie de Verde. Neuf jours plus tard, affamés, ils regagnaient Cuper’s Cove, après avoir marché jusqu’à Carbonear, où ils trouvèrent un bateau.

Avec 60 autres colons, Pearson passa l’hiver à Terre-Neuve, mais, en avril de l’année 1613, il demandait à Willoughby la permission de rentrer en Angleterre ; sa lettre s’en prenait non seulement à Terre-Neuve, mais aussi à la direction de l’entreprise. Il quitta probablement l’île avec d’autres hommes de Willoughby plus tard cette année-là ; il est certain qu’il se trouvait à Nottingham au début de 1617, date à laquelle il épousa Elizabeth Baguleughe. Pearson semble avoir mené par la suite une vie moins aventureuse dans le Nottinghamshire, où il maintint ses relations avec Willoughby, dont il loua des terres et des houillères.

Gillian T. Cell

Les lettres écrites par Pearson de Terre-Neuve et d’autres documents ayant trait à la colonie se trouvent à l’université de Nottingham, Middleton mss, Mi X 1/1–66.— Au sujet de sa carrière subséquente, V. Middleton mss, 1/1/9, 1/38/26, 6/170/117.— Nottinghamshire marriage licences, ed. T. M. Blagg, I (« British Record Sec. », 1930).

Bibliographie générale

FR:Citations

FR:UNDEF:public_citation_style_default FR:

Information to be used in other citation formats

Permalink: http://www.biographi.ca/fr/bio/pearson_bartholomew_1F.html
Author of Article:   Gillian T. Cell
Title of Article:   PEARSON, BARTHOLOMEW
Publication Name:   FR:UNDEF:public_citation_publication, vol. 1
Publication Details:   FR:UNDEF:public_citation_publisher, 1966
Year of publication:   1966
Year of revision:   1986
Access Date:   23 janvier 2022