DCB/DBC Mobile beta
+

SMITH, BENNETT, constructeur et propriétaire de navires, né le 29 novembre 1808 à Windsor, Nouvelle-Écosse, fils de John Smith et d’Ann Grant ; le 27 décembre 1832, il épousa Rachel Harris, de Horton (Hortonville, Nouvelle-Écosse), et ils eurent huit enfants ; décédé le 11 janvier 1886 à Windsor.

La famille de Bennett Smith vécut dans la région de Newport et de Windsor, et, au début des années 1800, son père s’établit à l’endroit qui devait être connu localement sous le nom de Smith’s Island, près du confluent des rivières Avon et Sainte-Croix. En compagnie de ses frères aînés John et William, Bennett fit son apprentissage dans le chantier naval de son père à Windsor et, à la mort de celui-ci en 1832, il hérita de la propriété située à Smith’s Island. En juillet 1833, les trois frères lancèrent l’Agenoria, brigantin de 107 tonneaux qu’ils exploitèrent jusqu’en 1837. Le premier navire que Bennett construisit fut un brick de 163 tonneaux, le Matchless, lancé à Windsor en 1839 et propriété des frères Smith et d’autres marchands de Windsor et de Newport. L’année suivante, Bennett construisit pour John Duncan, de Newport, l’Eclipse, brick de 195 tonneaux.

Après un laps de temps de six ans, au cours duquel il se livra probablement à l’agriculture et à l’exploitation forestière, Smith recommença de construire des navires à Windsor, ce qu’il fit sans interruption pendant plus de 30 ans. Après 1846, il construisit 25 bateaux, presque tous des trois-mâts barques et des navires de 700 à 1 300 tonneaux. Un de ses premiers gros vaisseaux fut le Siam, de 721 tonneaux, construit en 1852 au coût de £4 977. Entre 1853 et 1863, le Humber, le Princess Royal, le British Queen et le British Lion, navires dont le tonnage s’échelonnait de 841 à 1 279 tonneaux et dont le coût variait de £6 465 à £11 686, sortirent des chantiers de Smith. En 1864, celui-ci procéda au lancement de son plus gros navire, le Nile, d’une capacité de 1 336 tonneaux, qui coûta £13 210. Par la suite, il lança notamment le Malta, bateau de 1228 tonneaux construit en 1873 au coût de £13 653, et le Black Watch, jaugeant 1 318 tonneaux, construit en 1877 au coût de £13 270. Smith fut le dessinateur, l’entrepreneur, l’administrateur et le principal actionnaire de tous ses navires ; ses frères et d’autres marchands locaux y détenaient aussi des actions. Il fit du commerce à l’étranger avec tous ses gros navires, transportant un bon nombre de cargaisons diverses à destination de ports situés un peu partout dans le monde. Smith fit aussi construire des navires par John Stewart à Saint-Jean, Nouveau-Brunswick, et par Samuel Smith à Bedford, Nouvelle-Écosse. Il détenait des actions dans des navires construits par John A. Harvie et James Mosher à Newport.

Après la construction du Black Watch en 1877, Smith se trouva en désaccord avec ses employés au sujet des salaires et il déclara qu’il ne construirait pas un autre navire à Windsor. Il ferma alors son chantier naval. Vers la fin des années 1870 et au début des années 1880, il fit construire cinq navires par William et Robert Wallace à Gardner Creek, comté de Saint-Jean, Nouveau-Brunswick, par Gaius Turner à Harvey, comté d’York, Nouveau-Brunswick, et par John Fraser à Saint-Jean. Smith possédait en plus des actions dans deux gros schooners construits à Windsor par Shubael Dimock.

Pendant les années où il fut constructeur et propriétaire de navires, Smith en construisit 27 en tout dont il fut le propriétaire et qu’il exploita, sauf un. Il fit construire neuf autres navires et détint des actions dans huit autres. Pendant l’année 1867, point culminant de sa carrière de propriétaire, sa flotte comptait 12 navires. Après 1874, la construction de navires baissa peu à peu dans toutes les régions des Maritimes, bien qu’il n’y eût pas d’effondrement subit avant le milieu des années 1880. À l’époque de sa mort en 1886, Smith faisait construire deux très gros navires aux compagnies Fraser et Wallace. Ses fils John et Charles reprirent son entreprise et, en 1889, le Loodiana, jaugeant 1 820 tonneaux, le plus gros navire de la flotte de Smith, fut construit par J. B. North à Hantsport, Nouvelle-Écosse. En 1904, on vendit les navires qui restaient de la flotte.

En plus d’exploiter son entreprise navale, Smith fit partie du conseil d’administration de l’Avon Marine and Shipowners Insurance Company dont le siège social était à Windsor. Il s’intéressa peu à la politique ou aux sociétés de tout genre, mais il fut un des bienfaiteurs et un des membres du conseil d’administration de l’église méthodiste à Windsor. En 1858, à la mort d’Ichabod Dimock, Smith fut élu député libéral du comté de Hants à la chambre d’Assemblée, mais, à l’expiration de son mandat en 1859, il ne tenta pas de se faire réélire.

En 1866, Smith avait quitté Smith’s Island et était déménagé dans une grande maison à Windsor. Au moment de sa mort, il était l’un des plus importants propriétaires de navires et l’un des hommes les plus riches et les mieux connus des Maritimes, bien qu’il ne semble pas avoir été populaire au sein de sa propre communauté. Ses biens furent évalués à $600 000.

Charles A. Armour

APC, RG 42, AI, 16–52, 55, 80–85, 257, 258, 307–312, 368.— PANS, ms file, Bennett Smith, Biog. ; Descendants.— Morning Chronicle (Halifax), 13 janv. 1886.— Novascotian, 16 janv. 1886.— Canadian biog. dict., II.— Directory of N.S. MLAs.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Charles A. Armour, « SMITH, BENNETT », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 11, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 1 oct. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/smith_bennett_11F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/smith_bennett_11F.html
Auteur de l'article:   Charles A. Armour
Titre de l'article:   SMITH, BENNETT
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 11
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1982
Année de la révision:   1982
Date de consultation:   1 octobre 2014