DCB/DBC Mobile beta
+

STEWART, DONALD ALEXANDER, ingénieur civil, né le 2 novembre 1851 à West Bay, Nouvelle-Écosse, deuxième fils du révérend Murdoch Stewart, ministre presbytérien, et d’une prénommée Catherine ; décédé célibataire le 20 octobre 1897 à Halifax..

Donald Alexander Stewart fit ses études au nouveau département de sciences pratiques du McGill College et, après avoir obtenu sa licence en sciences appliquées en 1873, il accepta un poste d’arpenteur adjoint pour la Compagnie du chemin de fer canadien du Pacifique, au nord du lac Supérieur. En août 1877, il fut promu ingénieur de section à la gare de Nordland, dans le district de Port Arthur (Thunder Bay, Ontario). Toujours pour le même employeur, il alla ensuite superviser le levé du trajet du chemin de fer International entre le lac Mégantic, au Québec, et Greenville, dans le Maine. De retour dans le nord de l’Ontario au printemps de 1882, il travailla jusqu’à Noël 1884 en qualité d’ingénieur de division responsable du repérage et de la construction de la voie principale du chemin de fer canadien du Pacifique, de Nipigon à la baie Jackfish, vers l’est.

L’expansion du réseau d’embranchements du chemin de fer canadien du Pacifique pendant les années 1880 permit à Stewart d’acquérir de l’expérience comme ingénieur chargé de la surveillance des travaux. Par exemple, en 1886, il passa quatre mois dans l’est du pays à préparer des levés pour le chemin de fer d’Ontario et de Québec et, en mai, il se rendit au Manitoba s’occuper de l’arpentage et de la construction du chemin de fer de colonisation du sud-ouest du Manitoba. Ingénieur de division au Great Northern Railroad, aux États-Unis, l’année suivante, il supervisa les levés et l’arpentage préliminaire des lignes dans le sud de la Colombie-Britannique et à la passe du Nid-du-Corbeau de 1888 à 1890, et prépara des levés pour le Qu’Appelle, Long Lake and Saskatchewan Railroad pendant l’été de 1890.

En novembre 1889, Stewart avait été élu membre de la Société canadienne des ingénieurs civils, organisme fondé deux ans plus tôt pour favoriser l’avancement de la profession d’ingénieur [V. Alan Macdougall]. Il publia deux articles dans les Transactions de cette société : « Building railways across peat bogs or swamps », réflexion sur les problèmes techniques et économiques soulevés par la construction et l’entretien dans les régions accidentées du Nord, et « The Albion Mines Railway », l’histoire d’un des premiers chemins de fer de la Nouvelle-Écosse.

En septembre 1890, Stewart, qui s’était établi à Winnipeg, fut promu ingénieur au chemin de fer canadien du Pacifique, puis, en janvier 1893, ingénieur principal de la division ouest. La compagnie estimait qu’il était désormais capable de réaliser d’importants travaux d’ingénierie et lui versait 200 $ par mois. Au milieu des années 1890 cependant, alors qu’il luttait contre le cancer, elle lui confia apparemment des fonctions réduites. Stewart se rétablit momentanément au début de l’année 1897, mais dut prendre sa retraite en juillet ; après s’être rendu à Halifax pour se confier aux soins de son frère John, qui était médecin, il mourut le 20 octobre. Il fut inhumé à Pictou.

Donald Alexander Stewart fit partie de la première génération d’ingénieurs professionnels formés au Canada, et sa carrière bien remplie rappelle que la construction ferroviaire fut un travail difficile qui eut une incidence dans de nombreux domaines. Sa promotion à un poste supérieur dans la Compagnie du chemin de fer canadien du Pacifique était un indice de l’avancement technique qui allait mener à l’organisation du génie en profession au Canada.

David Neufeld

Donald Alexander Stewart est l’auteur de : « Building railways across peat bogs or swamps », Canadian Soc. of Civil Engineers, Trans. (Montréal), 8 (1894) : 224–237 ; et « The Albion Mines Railway », 11 (1897) : 157–162.

AN, RG 12, A1, 2000, file 3562–11, part. ii.— Arch. du Canadien Pacifique (Montréal), Salaried staff reg., 1890.— PAM, MG 13, E1, fos 409/1, 8286/1 ; MG 14, C69.— Canadian Soc. of Civil Engineers, Trans., 3 (1889) ; 11.— Evening Mail (Halifax), 21 oct. 1897.— Leader (Regina), 8 avril, 18 juin, 10 sept. 1890.— Manitoba Morning Free Press, 21 oct. 1897.— Morning Chronicle (Halifax), 22 oct. 1897.— Pictou Advocate (Pictou, N.–É.), 22 oct. 1897.— Manitoba and North-West Territories directory, 1892–1898.— Pioneers of Manitoba (Morley et al.).— Winnipeg directory, 1882–1885 ; 1889 ; 1896.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

David Neufeld, « STEWART, DONALD ALEXANDER », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 12, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 17 sept. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/stewart_donald_alexander_12F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/stewart_donald_alexander_12F.html
Auteur de l'article:   David Neufeld
Titre de l'article:   STEWART, DONALD ALEXANDER
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 12
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1990
Année de la révision:   1990
Date de consultation:   17 septembre 2014