DCB/DBC Mobile beta
+

THOMPSON, JOSHUA SPENCER, journaliste, comptable, prospecteur et homme politique, né en 1828 à Belfast, Irlande, décédé le 20 décembre 1880 à Victoria, C.-B.

Après avoir fait ses études à Belfast, Joshua Spencer Thompson émigra en 1858 en Colombie-Britannique où il s’installa d’abord à Fort Hope puis un peu plus tard à Barkerville, sans doute aux environs de 1862. En 1860, en qualité de chef du grand jury de Fort Hope, Thompson se plaignit au juge en chef Matthew Baillie Begbie* du mauvais état des routes dans le canyon du Fraser et, en qualité de secrétaire de deux assemblées politiques de citoyens en 1860 et en 1861, il parla en faveur des intérêts commerciaux de Fort Hope et dénonça les abus du gouvernement absentéiste de James Douglas ; il réclama aussi pour la colonie un gouvernement responsable, des impôts moins élevés et de meilleures routes. En 1861, Thompson fit partie du comité qui rencontra le gouverneur Douglas pour discuter le financement du projet de la route du Cariboo.

À Barkerville, Joshua Spencer Thompson fut tour à tour employé de bureau, comptable, commissaire-priseur et commissaire des mines puis, par la suite, il fit l’acquisition d’intérêts dans diverses concessions minières et fut élu au Bureau des mines du Cariboo en 1866. En 1871, il devint chef du grand jury de Richfield et fut élu président de la commission scolaire de la région du Cariboo. À titre de rédacteur en chef du Cariboo Sentinel en 1870 et 1871, Thompson devint dans le Cariboo un des porte-parole influents de la Confédération et de « ce grand trait d’union », le chemin de fer transcontinental. Le 20 décembre 1871, il fut élu sans opposition et devint le premier député fédéral de Cariboo. Il fut réélu sans opposition aux élections générales de 1872, de 1874 et de 1878. Aux Communes, Thompson prit position contre l’immigration des Chinois et pressa la chambre de trouver « le moyen d’une manière ou d’une autre d’éloigner ce grand mal qui menaçait d’envahir le pays à savoir l’immigration illimitée ». Il demanda également une amélioration des communications postales et télégraphiques entre l’Est et l’Ouest. Mais il insista particulièrement pour que le chemin de fer canadien du Pacifique fût terminé. Bien qu’il fût lui-même conservateur, il critiqua les deux partis, les rendant responsables du retard survenu dans la construction de cette voie ferrée.

En plus de ses activités commerciales et politiques, Thompson joua un rôle important dans la vie sociale de Cariboo ; il fut président du Cariboo Literary Institute en 1866, 1867 et 1870, dignitaire de la franc-maçonnerie en 1871, comédien et régisseur de la Cariboo Amateur Dramatic Association à partir de 1869. Il contribua à la création de la première bibliothèque et de la première grande loge franc-maçonne de la région du Cariboo.

Après sa mort, une femme de San Francisco prétendit être sa veuve et réclama son héritage, mais la famille de Thompson refusa de reconnaître les droits de cette dernière, affirmant qu’il ne s’était jamais marié.

John A. Lyon et George A. Tripp

PABC, Joshua Spencer Thompson correspondence, 18511861.— Debates of the House of Commons of Canada, 18711881.— I. M. L. Bescoby, Some aspects of society in the Cariboo from its discovery until 1871 (thèse de b.a., University of British Columbia, 1932), en particulier 14, 113, 123, 127, 130.— F. W. Howay et al., British Columbia and the United States : the north Pacific slope from fur trade to aviation, H. F. Angus, édit. (« The Relations of Canada and the United States series », Toronto, New Haven, Conn., Londres, 1942), 212.— R. L. Reid, Grand Lodge of British Columbia A.F. & A.M. : historical notes and biographical sketches, 1848–1935 (Vancouver, C.-B., s.d.), 3033.— G. M. Murray, Cariboo M.Ps. – 18711951, Northwest Digest (Quesnel, C.-B.), VII (juillet 1951), 35, 1621.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

John A. Lyon et George A. Tripp, « THOMPSON, JOSHUA SPENCER », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 19 avril 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/thompson_joshua_spencer_10F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/thompson_joshua_spencer_10F.html
Auteur de l'article:   John A. Lyon et George A. Tripp
Titre de l'article:   THOMPSON, JOSHUA SPENCER
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1972
Année de la révision:   1972
Date de consultation:   19 avril 2014