DCB/DBC Mobile beta
+

VOSSNACK, EMIL (Emile), ingénieur, professeur et peintre, né le 11 août 1839 à Remscheid (République fédérale d’Allemagne) ; vers 1865, il épousa à New York Ida Cassoni, et ils eurent quatre enfants ; décédé le 6 septembre 1885 à Halifax.

Emil Vossnack reçut sa formation professionnelle à l’école de métiers et à l’école polytechnique de Karlsruhe (République fédérale d’Allemagne). Il exerça la profession d’ingénieur et enseigna le génie mécanique pendant quelque temps en Allemagne, avant d’émigrer aux États-Unis. En 1860, Vossnack vivait à Chicago où il travaillait aux ateliers de l’Illinois Central Railroad. Pendant les deux années et demie qu’il passa à Chicago, il étudia attentivement les premiers silos à céréales alors en construction dans cette ville et collabora à l’établissement du plan de l’un d’entre eux. Vossnack vécut aussi à Paterson, New Jersey, et à New York. À ce dernier endroit, il enseigna le génie mécanique à la Cooper Union et à l’institut des artisans et se joignit au Danforth and Cook’s Locomotive Shop.

En 1870, Vossnack déménagea à Halifax. Il travailla aux Nova Scotia Iron Works où il construisit les premières locomotives fabriquées dans la province. On en termina trois en 1872, et deux autres en 1873, mais, pendant cette même année, la compagnie fut liquidée et on mit fin au contrat de Vossnack. Il entra par la suite aux Starr Manufacturing Works, à Dartmouth. Il fabriqua de la tuyauterie de fer et des petites transmissions à câble pour cette compagnie et pour les usines des compagnies Summerside et Hebb de Bridgewater, tout en dirigeant un grand atelier mécanique à Halifax.

En juin 1876, William et Alexander Moir consultèrent Vossnack au sujet de plans de construction d’une usine d’énergie hydraulique, d’une minoterie, d’une manufacture de boîtes et d’un silo à céréales sur la rivière Nine Mile à Bedford. Ils l’engagèrent afin qu’il préparât les plans des immeubles et l’avant-projet des machines, et dirigeât l’usine entière après l’achèvement des travaux. Vossnack mena cette vaste entreprise à bien à l’entière satisfaction des frères Moir ; c’est à lui que revient l’honneur d’avoir construit le premier silo à céréales dans les provinces Maritimes.

Dans les années 1870, on se préoccupa beaucoup du besoin des études techniques pour former les hommes appelés à travailler dans les diverses industries nécessaires à l’exploitation des vastes ressources naturelles de la Nouvelle-Écosse. Lorsqu’on fonda dans ce but le Technological Institute of Halifax à la fin de 1877, Vossnack fut nommé chargé de cours de génie mécanique, d’architecture navale et de dessin industriel. Malgré le manque d’équipement pour enseigner d’une façon efficace, Vossnack réussit si bien dans ses efforts que ses élèves lui offrirent une bourse et lui présentèrent une adresse pour lui témoigner leur satisfaction. En octobre 1878, il visita plusieurs écoles techniques aux États-Unis où il rassembla une série de modèles, d’instruments et de plans pour les fins de l’enseignement. À la demande de ses élèves, Vossnack écrivit au conseil de l’Instruction publique de la Nouvelle-Écosse et aux commissaires d’écoles de Halifax recommandant l’introduction du dessin industriel et à main levée dans le programme scolaire de la province comme préparation aux études techniques. Le Technological Institute of Halifax n’exista cependant que deux ans et, en mars 1879, Vossnack fit paraître une annonce pour trouver un emploi d’ingénieur-conseil.

Au cours des années 1880, Vossnack s’intéressa au procédé qui consiste à utiliser du sulfite pour fabriquer la pâte à papier. En mars 1883, il se rendit en Angleterre et en Europe continentale pour étudier les avantages de cette méthode. Au printemps suivant, il fit imprimer une brochure intitulée About sulphite wood fibre : a new substitute for rags in paper making, equal in strength, if not superior to rag pulp. En 1884, il réussit à lancer une compagnie de pâte à papier à Granville Ferry, une entreprise qui fit œuvre de pionnier dans l’utilisation du procédé au sulfite en Nouvelle-Écosse. Il s’occupa ensuite de promouvoir des usines de pâte à papier à Ellerhouse, comté de Hants, et à Milton, comté de Queens.

Vossnack s’était fait naturaliser Canadien en janvier 1878. Ingénieur compétent et dynamique, et professeur dévoué, il était aussi un peintre amateur de talent. On présenta son aquarelle Regatta, 1879 en 1949 à l’exposition intitulée 200 Years of Art in Halifax. À la suite d’une brève mais grave maladie qui prit la forme d’une congestion cérébrale, il mourut à l’âge de 46 ans.

Alice Hoskins

Emil Vossnack est l’auteur de : About sulphite wood fibre : a new substitute for rags in paper making, equal in strength, if not superior to rag pulp (Halifax, 1884) et de Drawing in public, high & normal schools : a letter [...] to the Council of Public Instruction for the province of Nova Scotia, and the school commissioners of the city of Halifax (Halifax, 1879).

PANS, ms file, Emile Vossnack, Biog. ; RG 18, A, 1 (Emil Vossnack, 28 janv. 1878).— Provincial Museum and Science Library, Report (Halifax), 1931–1932.— Acadian Recorder, 6 juin 1878, 27 mars 1879, 5 mars 1883, 7 sept. 1885.— Morning Chronicle (Halifax), 21, 31 déc. 1877, 16 oct. 1878, 7 sept. 1885, 31 déc. 1887.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Alice Hoskins, « VOSSNACK, EMIL », dans FR:UNDEF:public_citation_publication, vol. 11, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 30 sept. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/vossnack_emil_11F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/vossnack_emil_11F.html
Auteur de l'article:   Alice Hoskins
Titre de l'article:   VOSSNACK, EMIL
Titre de la publication:   FR:UNDEF:public_citation_publication, vol. 11
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1982
Année de la révision:   1982
Date de consultation:   30 septembre 2014