DCB/DBC Mobile beta
+

BAUDRY (Beaudry), dit Saint-Martin (Baudry Desbuttes, Baudry Soulard), JEAN-BAPTISTE, armurier, baptisé à Trois-Rivières le 3 juillet 1684, fils de Guillaume Baudry*, dit Des Butes, armurier et orfèvre, et de Jeanne Soullard ; il épousa à Québec le 8 octobre 1721 Marie-Louise, fille de l’armurier Nicolas Doyon ; décédé à Détroit le 20 novembre 1755.

En utilisant de nombreux surnoms, Jean-Baptiste Baudry voulait, semble-t-il se distinguer d’un homonyme qui vivait à la même époque et qui exerçait également le métier d’armurier. Il appartenait, tant par son père que par sa mère et son épouse, à trois des plus importantes familles d’artisans du fer au Canada. Son grand-père paternel, Urbain Baudry, dit La Marche, fut taillandier et forgeron à Trois-Rivières et quatre de ses frères furent également armuriers, soit Claude-Charles, Jean, Urbain et René.

Jean-Baptiste Baudry vécut à une époque où les gens de métier formaient un groupe social important en Nouvelle-France. De 1700 à 1750, on compte de nombreux mariages entre les membres de ce groupe ; la famille Baudry n’échappe pas à cette tendance puisque Jean-Baptiste, ses frères et ses sœurs choisirent leurs épouses et leurs maris dans ce milieu. Jean-Baptiste Baudry, tout comme les autres armuriers dont le métier commandait de nombreux déplacements, effectua plusieurs voyages pour aller travailler dans les forts et dans les postes de traite. Il voyagea plus particulièrement entre Québec et Détroit. C’est à ce dernier endroit qu’il acquit une terre en 1735 et qu’il mourut le 20 novembre 1755. Ses nombreux descendants qui continuèrent pendant un siècle à réparer et à fabriquer des armes sont encore connus sous le nom de Des Buttes à Détroit et dans le comté d’Essex en Ontario.

Bien que les artisans de la famille Baudry aient été spécialisés avant tout dans le travail du fer, ils ont laissé aussi des pièces d’orfèvrerie. Entre autres, nous leur devons des vases sacrés conservés au Musée du Québec et à l’église Saint-Étienne de Beaumont (Qué.).

Jean-Claude Dupont

AJQ, Registre d’état civil, Notre-Dame de Québec, 23 août 1733.— Godbout, Nos ancêtres, RAPQ, 1953–1955, 510–512.— P.-G. Roy, Inv. jug. et délib., 1717–1760, IV : 101, 106 ; Inv. ord. int., II : 212.— Tanguay, Dictionnaire, I : 31 ; II : 152 ; III : 363.— Télesphore St-Pierre, Histoire des Canadiens du Michigan et du comté dEssex, Ontario (Montréal, 1895), 157.— Traquair, Old silver of Québec, 5, 26.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Jean-Claude Dupont, « BAUDRY, Saint-Martin, JEAN-BAPTISTE », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 3, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 2 oct. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/baudry_jean_baptiste_3F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/baudry_jean_baptiste_3F.html
Auteur de l'article:   Jean-Claude Dupont
Titre de l'article:   BAUDRY, Saint-Martin, JEAN-BAPTISTE
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 3
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1974
Année de la révision:   1974
Date de consultation:   2 octobre 2014