DCB/DBC Mobile beta
+

CASEY, THOMAS WILLET, fermier, militant de la tempérance, journaliste, éditeur et historien, né le 25 octobre 1834 dans le canton d’Adolphustown, Haut-Canada, enfant unique de Willet W. Casey et de Sarah Melissa Farley ; le 4 mars 1857, il épousa Anne Empey, et ils eurent cinq filles et un fils ; décédé le 10 avril 1903 à Napanee, Ontario.

Thomas Willet Casey naquit à la ferme familiale, sur la pointe Casey (pointe Shermans), à l’entrée de la baie Hay. Dès son plus jeune âge, il fut imprégné de la tradition loyaliste de la baie de Quinte. Son grand-père, William Casey, avait fui le Rhode Island pendant la Révolution américaine et s’était fixé à Adolphustown en 1786 avec un de ses frères et une de ses sœurs. Bien qu’il y ait eu des quakers dans la famille, William Casey était devenu administrateur du temple méthodiste Hay Bay [V. William Losee*].

Devenue veuve en 1846, Sarah Casey, la mère de Thomas, se remaria avec Frederick Keller, fermier d’origine américaine qui vivait dans le canton d’Ernestown. En 1851–1852, à l’âge de 17 ans, Thomas passa les trimestres de l’automne et du printemps au Victoria College de Cobourg, mais il ne poussa pas ses études plus loin. Selon toute vraisemblance, il retourna à la ferme, dans le canton d’Adolphustown. En 1867, aux premières élections générales de l’Assemblée législative de l’Ontario, il se présenta comme candidat libéral dans la circonscription de Lennox. Le Standard de Napanee dressa de lui le portrait suivant : « conférencier populaire sur les questions de tempérance, dur d’oreille, sans habitudes particulières, homme bon et bien intentionné, mais peu fait pour vous représenter ». Il fut battu à plate couture par John Stevenson* et subit de nouveau la défaite en 1875.

Casey se fit surtout connaître par son obsession de la tempérance, cause pour laquelle il lutta toute sa vie. Il entra dans le mouvement à l’âge de 18 ans. Dès 1856, il était représentant et trésorier de la Frontenac, Lennox and Addington Union Temperance Association. Orateur éloquent et auteur prolifique, il diffusait son message dans les journaux et sur les tribunes. En 1870, comme il était spécialisé dans les questions de tempérance au Standard de Napanee, les propriétaires du journal l’invitèrent à diriger une nouvelle publication, le Canada Casket, avec le révérend William Scott, ex-rédacteur en chef du Canada Temperance Advocate. Le Canada Casket était l’organe officiel des Fils de la tempérance et de l’Independent Order of Good Templars de l’Ontario, du Québec et de la Nouvelle-Écosse. Au moins de 1874 jusqu’à sa fermeture vers 1885, ce journal fut dirigé par Casey seul.

En 1874, Casey avait vendu la ferme familiale et était devenu éditeur et rédacteur en chef de l’Express de Napanee, journal réformiste qu’il vendit deux ans plus tard, peut-être en raison de difficultés financières. En 1889 et peut-être plus tard, il publiait, à Halifax, le Canadian Voice, fondé par John Thomas Bulmer et organe du mouvement prohibitionniste des Maritimes. Lorsqu’il ne rédigeait pas des articles sur la tempérance, il faisait des tournées qui le menaient de la Nouvelle-Écosse au Centre-Ouest américain, pour donner des conférences à titre de « grand secrétaire » des Templars. Il eut l’occasion de mettre ses idéaux en pratique en occupant un poste d’inspecteur en vertu de la loi fédérale sur les permis d’alcool. Toutefois, même cet ardent militant ne put empêcher le déclin des loges de tempérance à compter de 1890.

Casey apporta une contribution durable à l’historiographie régionale de l’Ontario en rassemblant des archives et des détails sur la vie des pionniers. Un ouvrage de William Canniff paru à Toronto en 1869, History of the settlement of Upper Canada [...], avait stimulé son intérêt pour ces questions, de même que les fêtes du centenaire d’Adolphustown en 1884, auxquelles il participa. Il était le contemporain de plusieurs historiens et collectionneurs engagés dans des recherches sur les pionniers de la baie de Quinte, par exemple Canniff Haight, Charles Canniff James et James Henry Coyne*.

Attaché à son coin de pays, dévoué aussi bien à son Église qu’à la cause de la tempérance, le fermier Thomas Willet Casey venait d’une famille fière de sa tradition, avait fait peu d’études, était doué pour la parole et l’écriture, s’intéressait à la politique et débordait de zèle pour ses idéaux. Quand Walter Stevens Herrington fit paraître les volumineux albums de Casey pour la Lennox and Addington Historical Society, en 1911, il dit, en parlant du Casey des dernières années et de son violon d’Ingres : « Il aimait s’attarder auprès des vieux cimetières et méditer sur les expériences, les joies et les peines de ses ancêtres dont les cendres reposaient là ».

Larry Turner

Les papiers de Thomas Willet Casey, constitués par sa correspondance, ses carnets et albums, ainsi que sa collection de documents historiques, sont conservés dans la Lennox and Addington Hist. Soc. Coll. aux Lennox and Addington County Museum Library and Arch. (Napanee, Ontario). Il existe aussi des dossiers sur Casey dans les papiers H. C. Burleigh aux QUA.

Casey a publié de nombreux documents et articles sur l’histoire de la région de la baie de Quinte dans les dernières années de sa vie. Ce sont « Old-time records relating to the early days of this province » (série d’articles parus dans le Napanee Beaver entre 1899 et 1901), et divers registres d’église dans les Papers and Records de l’Ontario Hist. Soc., Toronto (par la suite OH) : 1 (1899) : 13–112, et 6 (1905) : 136–167, ainsi qu’un article, « Napanee’s first mills and their builder », 6 : 50–54. Un volume manuscrit d’anciens documents du canton d’Adolphustown découvert par Casey a été édité par Charles Canniff James et publié dans Ontario, Bureau of Industries, App. to the report (Toronto), 1897 : 1–54. Casey a préparé la plupart des biographies de colons d’Adolphustown qui l’accompagnent (p. 58–69), et qui figurent sous le titre de « Personal notes ».

Deux volumes d’extraits de « Old-time records » conservés dans les albums de coupures de journaux de Casey ont été édités par Walter Stevens Herrington et publiés de manière posthume sous le titre de « The Casey scrapbooks », Lennox and Addington Hist. Soc., Papers and Records (Napanee), 3 (1911)–4 (1912). Un troisième, « The Casey scrapbooks : part iii », [I. E. Wilson et J. A. Eadie], édit., a été publié sous le no 14 (1972).

Une photographie de Casey extraite de ses papiers qui sont au Lennox and Addington Museum figure en frontispice du premier volume de « The Casey scrapbooks ».

EUC-C, Victoria Univ. Arch., 87.143V, no 3.— Lennox and Addington County Museum Library and Arch., Lennox and Addington Hist. Soc. papers, L/A 988.185 (Larry Turner, « The Frederick Keller family of Ernestown, Upper Canada »).— Lennox Land Registry Office (Napanee), Adolphustown Township, abstract index to deeds, concession 4, lots 24–26 ; deeds, book 2, no 209 ; wills, book E, no 1625.— Napanee cemetery, Tombstone inscriptions.— Express (Napanee), 17 avril 1903.— Napanee Beaver, 17 avril 1903.— Standard (Napanee), 18 juill., 22 août 1867.— The centennial of the settlement of Upper Canada by the United Empire Loyalists, 1784–1884 [...] (Toronto, 1885).— Death notices from the « Christian Guardian », D. A. McKenzie, compil. (3 vol., Lambertville, N.J., 1982–1988), 1 : 59.— W. S. Herrington, History of the county of Lennox and Addington (Toronto, 1913 ; réimpr., Belleville, Ontario, 1972).— Legislators and legislatures of Ontario (Forman), 2.— « The newspapers of the county : a historical survey of the newspapers of Lennox and Addington, presented in the form of extracts from the old files », W. S. Herrington, édit., Lennox and Addington Hist. Soc., Papers and Records, 10 (1919).— Ontario marriage notices (Wilson), 196.— Pioneer life on the Bay of Quinte [...] (Toronto, 1904 ; réimpr., Belleville, 1972).— The prohibition leaders of America, [B.] F. Austin, édit. (St Thomas, Ontario, [1895]).

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Larry Turner, « CASEY, THOMAS WILLET », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 13, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 23 oct. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/casey_thomas_willet_13F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/casey_thomas_willet_13F.html
Auteur de l'article:   Larry Turner
Titre de l'article:   CASEY, THOMAS WILLET
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 13
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1994
Année de la révision:   1994
Date de consultation:   23 octobre 2014