DCB/DBC Mobile beta
+

CROZIER, ST GEORGE BARON LE POER, musicien et professeur de musique, né le 13 mai 1814 à Douvres, Angleterre ; le 29 juin 1841, il épousa à Brighton, Haut-Canada, Isabella Deacon, et ils eurent au moins trois fils ; décédé le 21 novembre 1892 à Belleville, Ontario.

On ne sait rien de l’enfance ni de la formation musicale de St George Baron Le Poer Crozier. On sait toutefois qu’il arriva dans le Haut-Canada dans les années 1830 comme maître de musique militaire et qu’il servit à ce titre pendant la rébellion de 1837–1838. En 1841, il épousa la fille du receveur des douanes de Picton. Leur premier fils, John Albert Gordon, naquit l’année suivante à Toronto où Crozier était apparemment en poste comme maître de musique du 93rd Foot. À des dates inconnues, ses obligations militaires l’amenèrent en Angleterre et en Irlande (son troisième fils, Leif Newry Fitzroy*, naquit le 11 juin 1846 à Newry), de même qu’à Gibraltar et en Méditerranée. On suppose toutefois qu’il revint en 1846, puisque les éditeurs de musique Abraham* et Samuel* Nordheimer, de Toronto, publièrent cette année-là sa marche rapide pour piano Those evening bells. Vers 1848, la A. and S. Nordheimer Company publia également sa polka pour piano les Jolies Filles du Canada. En 1855 et 1856, Crozier dirigea des concerts à Hamilton où, en 1858, on le retrouve inspecteur du revenu. La même année, à Toronto, il dirige un concert pour la Metropolitan Choral Society et joue dans l’orchestre à la représentation donnée par cette société de la Création de Haydn.

En 1860, Crozier s’annonçait comme « professeur de musique » à Belleville, non loin de Picton où son épouse était née et où au moins deux de ses frères s’étaient établis. (L’un de ceux-ci, Thomas Charles Crozier, avait également travaillé à Toronto dans les années 1840 comme compositeur, maître de musique et chef d’orchestre.) Crozier ne devait jamais plus quitter Belleville. Il laissa apparemment l’armée en 1866 et, deux ans plus tard, il était inscrit comme professeur de musique à l’Albert College de Belleville et à l’Ontario College de Picton. En 1870, il commença à se faire appeler « docteur » Crozier et on lui attribua toujours par la suite le titre de « Mus. Doc. », mais personne ne sait où il avait obtenu son diplôme. Des bulletins ultérieurs de l’Albert College et du Victoria College de Cobourg, avec lequel le premier s’était affilié, indiquent qu’on avait accepté Crozier comme diplômé à partir de 1871 ou 1872 « ad eundem gradum », c’est-à-dire qu’il avait été admis comme docteur en musique sans examen, sur la foi d’un diplôme obtenu ailleurs. Quoi qu’il en soit, il demeura à l’Albert College en qualité de professeur ou d’examinateur jusqu’à sa mort, et continua à donner des cours privés jusque dans les années 1880. Il devint organiste à l’église presbytérienne St Andrew de Belleville en 1871. Vers la fin de sa vie, en 1888, il représenta cette ville à la réunion de la Canadian Society of Musicians à Toronto.

Quoique les documents qui apportent des précisions sur les activités musicales de St George Baron Le Poer Crozier soient rares, on ne peut douter du fait qu’il ait été un musicien de goût et de talent. Ainsi présentait-il en concert des ouvertures écrites par des compositeurs populaires, tels Rossini et Donizetti, de même que des œuvres de Haydn, Mozart et Beethoven, dont la musique n’était pas souvent jouée dans le Haut-Canada au milieu du xixe siècle. Sa propre musique s’inscrivait dans le style des salons de l’époque. Mentionnons par exemple The Nor’West Mounted Police waltzes, publiées par Nordheimer vers 1877 et sans doute inspirées par l’entrée de son fils cadet, Leif Newry Fitzroy, dans la Police à cheval du Nord-Ouest. Durant les 30 dernières années de sa vie, Crozier fut le musicien le plus en vue de Belleville, et l’un de ceux qui, par l’enseignement et par l’exemple, jouèrent un rôle si important pour l’épanouissement de la culture à l’extérieur des grands centres.

Carl Morey

AN, RG 18, dossier d’information concernant L. N. F. Crozier.— EEC, Diocese of Ontario Arch. (Kingston), Kente parish, reg. of baptisms, marriages, and burials, 29 juin 1841 (mfm à l’EEC, General Synod Arch., Toronto).— Hastings County Museum (Belleville, Ontario), File information concerning the Crozier family.— MTRL, Toronto Choral Soc., Toronto Philharmonic Soc., minutes.— Official text-book and programme of the Queen’s Jubilee Music Festival, at the Crystal Palace, Hamilton, Canada [...], F. H. Torrington, musical director, F. W. Wodell, compil. (Hamilton, Ontario, 1887), 2.— British Colonist (Toronto), 13 oct. 1846.— Daily Intelligencer (Belleville), 9, 21 nov., 1er déc. 1870, 14 janv., 8 févr. 1871, 22, 24 nov. 1892.— Daily Spectator, and Journal of Commerce, 1855–1856.— Globe, 30 sept. 1858.— Toronto Daily Mail, 28 déc. 1888.— Albert College, Calendar (Belleville), 1874 ; 1884 ; 1889–1890 ; 1891–1892.— Alexandra College, [Calendar] (Belleville), 1872 : 7 (copie aux Victoria Univ. Arch., Toronto).— Canadian Music Library Assoc., A bio-bibliographical finding list of Canadian musicians and those who have contributed to music in Canada (Ottawa, [1961]).— Encyclopédie de la musique au Canada (Kallmann et al.).— Hamilton directory, 1856 ; 1858.— Hastings County directory, 1860/1861–1889.— Marriage notices of Ont. (Reid).— Maria Calderisi [Bryce], Music publishing in the Canadas, 1800–1867 (Ottawa, 1981), 112–113.— Helmut Kallmann, A history of music in Canada, 1534–1914 (Toronto et Londres, 1960).— W. E. L. Smith, Albert College, 1857–1957 ([Belleville, 1957]).— Turner, NWMP, 2 : 292–293.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Carl Morey, « CROZIER, ST GEORGE BARON LE POER », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 12, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 20 déc. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/crozier_st_george_baron_le_poer_12F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/crozier_st_george_baron_le_poer_12F.html
Auteur de l'article:   Carl Morey
Titre de l'article:   CROZIER, ST GEORGE BARON LE POER
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 12
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1990
Année de la révision:   1990
Date de consultation:   20 décembre 2014