DCB/DBC Mobile beta
+

FLEMING, JOHN ARNOT, arpenteur, peintre, dessinateur de plans et topographe, né le 5 décembre 1835 à Kirkcaldy en Écosse, le plus jeune des fils d’Andrew Greig Fleming et d’Elizabeth Arnot, et le frère de Sandford Fleming*, mort célibataire le 8 janvier 1876, à Toronto.

John Arnot Fleming fit ses études à Kirkcaldy et émigra au Canada avec ses parents en 1847. Il fréquenta la Toronto Academy dirigée par Thomas Henning. Ayant réussi les examens provinciaux d’arpenteur en 1861, il commença une brève carrière en arpentage.

À ce moment-là, il avait cependant déjà pris part aux événements pour lesquels il est surtout connu. En 1857, il participa, en qualité d’adjoint d’Henry Youle Hind*, à l’expédition organisée dans le but d’explorer les voies éconduisant à la rivière Rouge. L’année suivante, il remplit la même fonction dans l’expédition qui se rendit dans les régions des rivières Assiniboine et Saskatchewan afin d’étudier les possibilités d’exploitation agricole et de colonisation dans les prairies. Au cours de cette mission, Fleming, à la tête d’un petit groupe d’hommes, descendit la Saskatchewan, de Fort-à-la-Corne jusqu’à la colonie de la Rivière-Rouge, en passant par les grands rapides de la Saskatchewan et le lac Winnipeg ; la petite troupe eut beaucoup à souffrir du mauvais temps et du manque presque total de nourriture. Le récit que fit Fleming de ce voyage fait partie du rapport de 1859 préparé par Hind ; il laissa aussi des esquisses au crayon et des aquarelles.

Fleming était d’un naturel gai et pondéré. Son œuvre se distingue par la clarté et la précision des esquisses au crayon, qu’on a décrites comme « des modèles dans l’art du dessin », et par la beauté limpide de ses aquarelles représentant les chutes situées entre le lac Supérieur et la rivière Rouge et les grandes vallées des prairies à l’ouest de la rivière Rouge. Ces charmantes reliques du passé nous permettent de jeter un rapide regard sur une époque de l’histoire du Canada et d’avoir une vision de ce qu’étaient les plaines de l’Ouest avant la colonisation.

Les membres de sa famille croyaient que Fleming n’avait jamais pu refaire ses forces après ses pénibles voyages dans l’Ouest. Cependant, entre 1862 et 1870, il exécuta, sous la direction de Sandford Fleming, des travaux d’arpentage pour le Northern Railway en Ontario ; en 1863 et 1864, il fit les relevés préliminaires pour le compte de l’Intercolonial. En 1865, il travailla à New York comme dessinateur dans le bureau de l’ingénieur de la ville. En 1870 et 1871, il fit des relevés le long de la rive nord du lac Supérieur, en vue de la construction du chemin de fer canadien du Pacifique ; c’est là le dernier emploi qu’on lui connaisse.

W. L. Morton

Cinquante-quatre esquisses de John Arnot Fleming, 25 aquarelles et 29 dessins au crayon, font partie de la collection John Ross Robertson à la MTCL. Son récit du voyage qu’il fit en 1858 fait partie du rapport de H. Y. Hind, North-West Territory ; report of progress, together with a preliminary and general report on the Assiniboine and Saskatchewan exploring expedition [...] (Toronto, 1859), 72–84.

APC, FO 5, C1, 523.— J. R. Harper, Early painters and engravers in Canada (Toronto, 1970).— John A. Fleming, No 35, Annual report of the Ont. Land Surveyors Assoc. (Toronto, 1920), 121–123.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

W. L. Morton, « FLEMING, JOHN ARNOT », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 30 août 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/fleming_john_arnot_10F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/fleming_john_arnot_10F.html
Auteur de l'article:   W. L. Morton
Titre de l'article:   FLEMING, JOHN ARNOT
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1972
Année de la révision:   1972
Date de consultation:   30 août 2014