DCB/DBC Mobile beta
+

FLEURY DESCHAMBAULT, JACQUES DE, prêtre canadien, missionnaire en Acadie, né à Québec le 15 août 1672 de Jacques-Alexis de Fleury Deschambault et de Marguerite de Chavigny, décédé aux Mines (Minas Basin, N.-É.) le 29 août 1698.

Il était le fils aîné d’une des familles les plus distinguées du pays. Son père, avocat au parlement de Paris, avait émigré au Canada en 1671 ; il s’était marié la même année, était devenu procureur du roi à Montréal et s’était signalé dans la grande expédition de Buade de Frontenac contre les Iroquois.

Fleury Deschambault fit ses humanités et commença sa théologie à Québec. Il n’était encore que sous-diacre quand il partit pour l’Acadie avec l’abbé Thury en 1693. De là, il passa en France, où il fut ordonné prêtre pour le séminaire de Québec. Il revint au Canada en 1694, passa une année à Québec, et retourna à Pentagouet (Castine, Maine) comme assistant de M. Thury.

La cour de France organisait, en 1697, une expédition contre les colonies anglaises d’Amérique. Des troupes du Canada et des Indiens devaient attendre l’escadre à Pentagouet. Mais le marquis de Nesmond, commandant de la flotte, perdit deux mois en mer, n’osa attaquer Terre-Neuve et, parce que la saison était avançée, retourna bredouille en France. Les Indiens, après avoir attendu tout l’été, résolurent cependant d’organiser une incursion avant de se séparer. Un groupe de 120 guerriers devaient descendre la Penobscot et rejoindre un égal parti d’Abénaquis de la Kennebec. Rendus aux îles de Pemaquid, les Indiens rencontrèrent trois vaisseaux anglais qui se mirent à leur poursuite. Il s’ensuivit un combat de plusieurs heures, qui causa quelques pertes de vie des deux côtés. L’abbé Deschambault, qui accompagnait l’expédition, nous en a laissé un récit. Il mourut aux Mines le 29 août 1698. Il n’avait que 26 ans.

René Baudry

AN, Col., C11A, 3, f.66 ; f.179 (publié dans la Correspondance de Talon, RAPQ, 1930–31 : 154).— ASQ, Amédée-E. Gosselin, Notes pour servir à la biographie des prêtres du séminaire de Québec, avec références en marge.— Maximilien Bibaud, Le Panthéon canadien, éd. Adèle et Victoria Bibaud (Montréal, 1891), 93–97.— BRH, XXII (1916) : 206–208.— H.-R. Casgrain, Les Sulpiciens et les prêtres des Missions étrangères en Acadie (1676–1762) (Québec, 1897).

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

René Baudry, « FLEURY DESCHAMBAULT, JACQUES DE », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 30 juill. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/fleury_deschambault_jacques_de_1F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/fleury_deschambault_jacques_de_1F.html
Auteur de l'article:   René Baudry
Titre de l'article:   FLEURY DESCHAMBAULT, JACQUES DE
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1966
Année de la révision:   1966
Date de consultation:   30 juillet 2014