DCB/DBC Mobile beta
+

HANNAN, MICHAEL, prêtre et archevêque catholique, né le 20 juillet 1821 à Kilmallock, Limerick (République d’Irlande), fils de James Hannan et de Mary Carroll, décédé le 17 avril 1882 à Halifax.

Michael Hannan fit ses études à Kilmallock et à Kilfinnane et commença très jeune à étudier le latin et le grec. Il arriva à Halifax en 1840 et y termina ses études de philosophie et de théologie au St Mary’s College, tout en enseignant les humanités aux élèves des petites classes. Ordonné prêtre par l’archevêque William Walsh* le 27 avril 1845, il fut nommé curé à Windsor, Nouvelle-Écosse. L’année suivante, il se vit confier une cure aux Bermudes, qui relevaient à cette époque de l’archidiocèse de Halifax, avant de revenir à la cathédrale St Mary de Halifax en 1847.

Au début des années 1860, Hannan devint vicaire général de l’archevêque de Halifax, Thomas Louis Connolly*, charge qu’il occupa sans interruption de 1868 à 1877. En tant que porte-parole de l’archevêque et de l’importante communauté catholique de Halifax, Hannan exerçait une assez grande influence. Son poste eut une importance toute particulière en ce qu’il lui permit de jouer un rôle comme membre actif du Halifax Board of School Commissioners de 1865 à 1874. En 1864, le gouvernement de Charles Tupper* mit sur pied un système d’écoles publiques non confessionnelles financées au moyen d’un impôt obligatoire ; mais Connolly considérait que l’enseignement religieux devait faire partie intégrante de l’éducation des jeunes catholiques et il craignait que les catholiques ne pussent plus « contrôler » les écoles fréquentées par leurs enfants. Connolly exerça des pressions auprès de Tupper pour qu’il fît adopter une loi créant des écoles « séparées » pour les catholiques, mais celui-ci refusa catégoriquement. Ils finirent par en arriver à un compromis : il n’y aurait qu’un système d’éducation mais les élèves catholiques et leurs professeurs se verraient attribuer leurs propres écoles. Les catholiques étaient assurés de participer à l’administration du système scolaire du fait de leur représentation au sein du conseil de l’Instruction publique et des conseils scolaires locaux.

Le travail que Hannan eut à accomplir comme commissaire d’écoles de Halifax au cours des dix premières années qui suivirent la mise en place de ce nouveau système d’enseignement s’avéra particulièrement difficile et lui valut de nombreux éloges. Il traitait directement avec Tupper, quelquefois sans l’autorisation ou même à l’insu de Connolly, car Tupper semblait trouver que Hannan réagissait de façon moins émotive que l’archevêque. Cela n’empêcha pas Hannan de critiquer Theodore Harding Rand*, surintendant de l’Éducation de 1864 à 1870, qui s’était prononcé publiquement contre l’enseignement religieux dans les écoles, et de réclamer sa révocation. Il joua aussi un rôle actif en politique, appuyant Tupper et le parti libéral-conservateur fédéral. Mais contrairement à Connolly, qui fut critiqué pour sa partialité politique évidente, il ne proclama jamais publiquement son soutien à la politique du parti, préférant travailler dans les coulisses lors des élections fédérales de 1872.

Le 20 mai 1877, Hannan fut sacré archevêque de Halifax en remplacement de Connolly décédé l’année précédente. Durant les cinq ans de son archiépiscopat, il continua de s’intéresser à l’éducation, surveillant la construction d’un grand nombre d’écoles et œuvrant avec zèle au raffermissement de la présence non officielle mais de plus en plus acceptée des catholiques dans le système scolaire de la Nouvelle-Écosse.

David B. Flemming

APC, MG 26, D, 2 ; 13 ; 25 ; F, 4, 5 ; RG 31, A1, 1871 census, Nova Scotia.— Halifax County Court of Probate (Halifax), n2 975, testament de Michael Hannan, 22 avril 1882.— Morning Chronicle (Halifax), mai 1877, avril 1882.— Canada, an encyclopædia (Hopkins), II.— Dent, Canadian portrait gallery, III.— Standard dict. of Canadian biog. (Roberts et Tunnell), II : 194s.— Wallace, Macmillan dict.— Sister Maura [Mary Power], The Sisters of Charity, Halifax (Toronto, 1956).

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

David B. Flemming, « HANNAN, MICHAEL », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 11, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 29 juill. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/hannan_michael_11F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/hannan_michael_11F.html
Auteur de l'article:   David B. Flemming
Titre de l'article:   HANNAN, MICHAEL
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 11
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1982
Année de la révision:   1982
Date de consultation:   29 juillet 2014