DCB/DBC Mobile beta
+

JACKMAN, WILLIAM, chasseur de phoques et capitaine de bateau, né le 20 mai 1837 à Renews, T.-N., aîné des enfants du capitaine Thomas Jackman, originaire de l’île de Wight, qui fit naufrage sur la côte sud de la péninsule d’Avalon ; épousa Bridget Burbage dont il eut quatre enfants ; décédé le 25 février 1877 à St John’s, T.-N.

Comme son illustre frère « Viking Arthur » [Arthur Jackman*], William Jackman entra encore tout jeune au service de son père, pêcheur de morue et chasseur de phoques. Il commanda des voiliers dans la mer du Labrador et dans les glaces du Grand Nord ; entre 1867 et 1876, il fut capitaine du Hawk et de l’Eagle, steamers équipés pour la chasse aux phoques appartenant à la firme Bowring Brothers. Jackman, qui était doué d’une énergie et d’une force peu communes, s’illustra au cours d’un sauvetage spectaculaire à Spotted Islands au Labrador. Il y avait amené son navire à l’abri le 9 octobre 1867, alors qu’une violente tempête faisait rage ; il vit la goélette Sea Clipper s’échouer sur un récif à environ 600 pieds du rivage avec 27 personnes à bord. Le capitaine Jackman qui n’avait guère plus de deux heures pour les sauver se lança dans une mer démontée, effectua 11 allers et retours à la nage et put ramener 11 hommes sur son dos sains et saufs. Puis ses compagnons lui attachèrent une corde à la taille et il fit 16 voyages de plus pour sauver les hommes et les femmes restants. Le 18 décembre 1868, il reçut la médaille et le diplôme de la Royal Humane Society.

Sa mort à l’âge de 39 ans interrompit brutalement une carrière prometteuse de chasseur de phoques et priva la communauté d’un homme qui, entant que président de la Star of the Sea Society, s’était dévoué sans compter pour améliorer les conditions de vie des marins et des pêcheurs catholiques.

C. W. Andrews et G. M. Story

Newfoundlander (St John’s), 29 nov. 1867, 27 févr. 1877.— Public Ledger (St John’s), 27 févr. 1877.— L. G. Chafe, Chafe’s sealing book, a history of the Newfoundland sealfishery from the earliest available records down to and including the voyage of 1923 [...] (3e éd., St John’s, 1923), 91 s.— M. E. Condon, The fisheries and resources of Newfoundland [...] (St John’s, 1925), 106109, 113.— J. R. Smallwood, Stories out of our history, The book of Newfoundland, J. R. Smallwood, édit. (4 vol., St John’s, 1937–1967), III : 457s.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

C. W. Andrews et G. M. Story, « JACKMAN, WILLIAM », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 21 sept. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/jackman_william_10F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/jackman_william_10F.html
Auteur de l'article:   C. W. Andrews et G. M. Story
Titre de l'article:   JACKMAN, WILLIAM
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1972
Année de la révision:   1972
Date de consultation:   21 septembre 2014