DCB/DBC Mobile beta
+

Nouvelles du DBC/DCB

FR:UNDEF:public_sidebar_new_caption

FR:UNDEF:public_sidebar_updated_caption

Biographie du jour

MOORE, FRANCES – Volume IV (1771-1800)

décédée le 23 janvier 1789 à Sleaford, dans le Lincolnshire

La Confédération

Le gouvernement responsable

Sir John Alexander Macdonald

De la colonie de la Rivière-Rouge au Manitoba (1812–1870)

Sir Wilfrid Laurier

Sir George-Étienne Cartier

Sports et sportifs

Les Fenians

Les femmes dans le DBC/DCB

FR:UNDEF:public_special_conferences_1864_caption

FR:UNDEF:public_special_essays_caption

FR:UNDEF:public_special_acadians_caption

FR:UNDEF:public_special_explorers_caption

La guerre de 1812

Les premiers ministres du Canada en temps de guerre

La Première Guerre mondiale

LAMBERT, EUSTACHE, donné, interprète, colon, traiteur, né vers 1618 probablement près de Boulogne, en France, décédé à Québec le 6 juillet 1673.

Le donné Eustache Lambert, qui passa en Nouvelle-France vraisemblablement au début des années 1640, apparaît pour la première fois dans l’histoire du Canada au mois d’août 1646, à l’occasion d’un retour à Sainte-Marie-des-Hurons. Il en était à son deuxième ou troisième voyage à la mission et semble être demeuré au service des Jésuites au moins jusqu’en 1651, alors qu’on le retrouve accompagnant le père Chaumonot à l’île d’Orléans et à Tadoussac.

En 1653, Eustache Lambert acquit une terre à la Pointe-Lévy, dans la seigneurie des Lauson. C’est là qu’il se construisit la maison qu’il nomma Sainte-Marie en honneur de sa jeunesse en Huronie et qui devint un centre favori des traiteurs hurons et algonquins de passage à Québec. Lambert y fit de la chasse et de la pêche avec assez de succès, semble-t-il, puisqu’il réussit, en 1671, à se libérer de sa redevance seigneuriale en payant une somme de 300#, moitié en argent, moitié en castor. On le dit aussi propriétaire d’une banque pour marchands, d’une maison dans la basse ville de Québec, rue du Sault-au-Matelot, et d’une habitation à Saint-Joseph de Beauport. En 1653, il était, à Québec, commandant d’un camp volant de 50 hommes, et le 8 août 1669, marguillier de la paroisse Notre-Dame. Eustache Lambert épousa, en 1656, Marie Laurence. Ils eurent une nombreuse descendance.

Lambert fut inhumé à Québec le 7 juillet 1673.

J. Monet

ASQ, Paroisse de Québec, 124 ; Polygraphie, XVI : 26.— JJ (Laverdière et Casgrain).— JR (Thwaites).— Claude de Bonnault, Le Canada militaire, état provisoire des officiers de milice, de 1641 à 1760, RAPQ, 1949–51 : 294.— A. De Léry Macdonald, La Famille Lambert Du Mont, RC, XIX (1883) : 633.— J.-E. Roy, Eustache Lambert, frère donné et interprète, La Kermesse, X (25 nov. 1892) : 136–140 ; Hist. seign. Lauzon, I : 254.

Bibliographie de la version révisée :
Bibliothèque et Arch. nationales du Québec, Centre d’arch. de Québec, CE301-S1, 7 juill. 1673.

Bibliographie générale

FR:Citations

FR:UNDEF:public_citation_style_default FR:

Information to be used in other citation formats

Permalink: http://www.biographi.ca/fr/bio/lambert_eustache_1F.html
Author of Article:   J. Monet
Title of Article:   LAMBERT, EUSTACHE
Publication Name:   FR:UNDEF:public_citation_publication, vol. 1
Publication Details:   FR:UNDEF:public_citation_publisher, 1966
Year of publication:   1966
Year of revision:   2016
Access Date:   23 janvier 2022