DCB/DBC Mobile beta
+

LÉONARD DE CHARTRES, père, prêtre, capucin, missionnaire et vice-préfet des religieux de son ordre en Acadie, né à Chartres (France) et assassiné à Port-Royal (Acadie) en 1654.

Il entra chez les Capucins de Paris en 1616. Il fut envoyé comme custode à Port-Royal en 1649 pour remplacer le père Pascal de Troyes, noyé à Blois la même année à son retour d’Acadie. Dès son arrivée, le père Léonard visita les différents postes desservis par les Capucins et baptisa plusieurs personnes. Au cours d’un baptême, le 14 juillet 1649, un Indien lui décocha une flèche qui le conduisit presque à la mort. Une fois guéri, il continua ses courses apostoliques.

Après la mort du gouverneur Menou d’Aulnay en 1650, Emmanuel Le Borgne, marchand de La Rochelle, qui avait consenti des avances considérables au gouverneur, voulut récupérer ses fonds en s’assurant le commerce acadien et en s’emparant des postes. Pour les Capucins, ces circonstances devaient amener des difficultés. Certains d’entre eux furent même emprisonnés par les soldats de Le Borgne, d’autres retournèrent en France ou, encore, se retirèrent dans les bois où ils séjournèrent avec les Indiens. Le père Léonard demeura à Port-Royal. L’année suivante, il bénissait un nouveau monastère et une nouvelle église. En juillet 1653, le père Léonard officia au mariage de Jeanne MOTIN, veuve d’Aulnay, avec Charles de Saint-Étienne de La Tour, et signa le contrat.

L’année suivante. il assista à la prise de Port-Royal par Sedgwick et contresigna, avec Le Borgne, les articles de la capitulation (16 août). Cet acte prévoyait la liberté pour les Capucins, mais ils furent quand même expulsés ; seul le supérieur, le père Léonard de Chartres, resta sur les lieux, où il mourut la même année, immolé par les nouveaux maîtres. Il est reconnu comme le premier capucin à avoir versé son sang pour la foi catholique en Amérique du Nord.

G.-M. Dumas

Archivum Sacrae Congregationis de Propaganda, Rome, Lettere Antiche, 260, f.25, Ignace de Paris, Brevis ac dilucida [...] (Brève relation de la mission d’Acadie [...]1656) ; (photocopie de l’original et traduction aux APC, FM 17, 1 ; V. RAC, 1904, app. H).— Coll. de manuscrits relatifs à la Nouv.-France, I : 145–149 (capitulation de Port-Royal).— Candide de Nant, Pages glorieuses, Silhouettes de missionnaires, I : le Père Léonard de Chartres, La Nouvelle-France, X (1911) : 316–323.— Ivanhoë Caron, Les pères capucins en Acadie, BRH, XLVII (1941) : 128–131.— Couillard-Després, Saint-Étienne de La Tour, 408 (contrat de mariage de la veuve d’Aulnay et de Charles de La Tour).

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

G.-M. Dumas, « LÉONARD DE CHARTRES », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 21 août 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/leonard_de_chartres_1F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/leonard_de_chartres_1F.html
Auteur de l'article:   G.-M. Dumas
Titre de l'article:   LÉONARD DE CHARTRES
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1966
Année de la révision:   1966
Date de consultation:   21 août 2014