DCB/DBC Mobile beta
+

LONGLAND, JOHN, capitaine de sloop et explorateur de la Hudson’s Bay Company, décédé à Eastmain House, à l’embouchure de la rivière Eastmain sur la baie de James, le 16 juin 1757.

La carrière de John Longland dans la compagnie fut étroitement reliée à celle de Thomas Mitchell. Longland fut nommé capitaine d’un sloop marchand à Moose Factory (Ont.) en mai 1742 et, à l’été de 1744, accompagné de Mitchell qui se trouvait à bord du Success, mena le sloop Phœnix au nord, dans un voyage de découverte le long de l’East Main (côte orientale de la baie d’Hudson et de la baie de James). Son journal ne contient aucune carte, fournit moins de renseignements que celui de Mitchell et n’énonce de commentaires consistants que lorsqu’il traduit des soupçons à l’égard des activités de Mitchell. Cette inimitié était réciproque ; se plaignant du Phœnix de Longland, Mitchell affirmait « qu’il ne pouvait pas voir quel avantage apportait à l’honorable compagnie le fait de devoir remorquer à sa poupe ce vaisseau qui autrement irait tout de suite de travers ». Muni d’un navire capricieux et craignant que l’obstination de Mitchell à presser l’expédition vers le nord à travers une brume épaisse ne les pousse sur les rochers, Longland se montra un commandant en second peu aventureux, toujours plus disposé à rebrousser chemin qu’à aller de l’avant.

Sa carrière subséquente dans la compagnie ne fut pas plus remarquable. En 1744, on se plaignit de ses habitudes d’ivrognerie aux postes de la baie d’Hudson ; en 1748, il retourna en Angleterre sans l’autorisation de la compagnie et, en 1749, durant l’enquête parlementaire sur le commerce à la baie d’Hudson, il fut arrêté par l’huissier d’armes pour tergiversation. Plus tard au cours de l’année, il navigua avec le capitaine William Coats et s’embarqua à nouveau en 1750 et 1751 comme second et comme linguiste dans des expéditions destinées à explorer l’East Main et à établir et approvisionner un poste à cet endroit. Il termina son service dans la compagnie comme il l’avait commencé, en tant que capitaine d’un sloop, le long de l’East Main. Il mourut à Eastmain House en juin 1757, ayant apparemment pressenti sa mort, puisqu’un des journaux de la compagnie nota que Longland avait été enterré « dans un coin de terre qu’il avait choisi lui-même environ un mois auparavant ; il n’était pas malade du tout et partit très vite ».

Glyndwr Williams

Le journal de bord du Phœnix, que rédigea Longland durant le voyage de découverte de 1744, se trouve dans les HBC Arch. B.59/a/11. Sous la cote A.1/36–40, on retrouve des références à ses années de service dans la compagnie ; la remarque concernant sa conduite durant l’enquête parlementaire de 1749 figure sous la cote E.18/1, f.181. Sous la cote B.3/a/49, il y a des notes relatives à sa mort. Glyndwr Williams, Captain Coats and Exploration along the East Main, Beaver (Winnipeg), outfit 294 (winter 1963), 4–13 traite brièvement du voyage de découverte de 1744.  [g. w.]

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Glyndwr Williams, « LONGLAND, JOHN », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 3, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 30 août 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/longland_john_3F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/longland_john_3F.html
Auteur de l'article:   Glyndwr Williams
Titre de l'article:   LONGLAND, JOHN
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 3
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1974
Année de la révision:   1974
Date de consultation:   30 août 2014