DCB/DBC Mobile beta
+

MOREL, THOMAS, prêtre, desservant de plusieurs paroisses de la Nouvelle-France, chanoine, né en 1636 à Amalis (diocèse de Rennes, Bretagne), décédé en 1687.

Il fut un des cinq premiers prêtres du séminaire de Québec et le premier des curés traités toute leur vie comme agrégés de cette institution. Il consacra son existence au ministère auprès des colons français. Arrivé à Québec le 22 août 1661, il desservit d’abord la côte de Beaupré (1661–1668) et l’île d’Orléans (1661–1671), puis, de 1671 à 1683, presque exclusivement la côte sud, depuis la Pointe-Lévy en descendant le fleuve, à mesure que se fondaient les missions. Après un séjour de repos au séminaire, il tenta de reprendre le ministère à Champlain, mais il y contracta une grave maladie et vint bientôt mourir à Québec, le 23 novembre 1687.

L’abbé Morel avait fait reconstruire l’église de Sainte-Anne de Beaupré parce qu’elle était trop rapprochée des marées. En plus des registres paroissiaux rédigés avec un soin remarquable, il nous a laissé le récit manuscrit des premiers miracles opérés au sanctuaire de Sainte-Anne. La paroisse de Saint-Thomas de Montmagny doit son nom à l’abbé Morel, qui la desservit plusieurs années. En 1675, lors d’une querelle de préséance, l’abbé Morel fut accusé de mépris d’autorité. Il refusa de comparaître devant le Conseil souverain dont il contestait la juridiction en matières ecclésiastiques et exigea que son cas fût confié à l’officialité diocésaine. On le fit incarcérer le 25 juin, pour le libérer le 22 juillet. La poursuite fut dès lors abandonnée.

Honorius Provost

ASQ, Thomas Morel, Miracles arrivez en leglise de Ste Anne du petit Cap Coste de Beaupré en Canadas. 1687, dans Paroisses diverses, 84 et Polygraphie, XIII 2 ; Paroisses diverses, 72, 87 ; Séminaire, II : 57, V 10 ; et passim.— Jug. et délib., I passim ; 813, 834.— Thomas Morel, Recit des merveilles arrivées en l’eglise de Sainte Anne du Petit Cap, coste de Beaupray, en la Nouvelle France, JR (Thwaites), LI : 86–100.— BRH, XXXIII (1927) :680.— Gosselin, Vie de Mgr de Laval.— J.-E. Roy, Hist. seign. Lauzon, 280–283.— P.-G. Roy, L’Emprisonnement de l’abbé Morel, BRH, XLVII (1941) :127.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Honorius Provost, « MOREL, THOMAS », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 30 juill. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/morel_thomas_1F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/morel_thomas_1F.html
Auteur de l'article:   Honorius Provost
Titre de l'article:   MOREL, THOMAS
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1966
Année de la révision:   1966
Date de consultation:   30 juillet 2014