DCB/DBC Mobile beta
+

NILES, WILLIAM E., fermier, homme d’affaires, magistrat, officier de milice et homme politique, né en 1799 à Coeymans, New York, fils de Henry Niles et de Hannah Hicks, décédé le 17 août 1873 à London, Ont.

Il semble que William Niles soit venu pour la première fois dans le Haut-Canada lorsqu’il était enfant, avec son frère Stephen, pour habiter avec un oncle, Willet Casey, dans le canton d’Adolphustown. En 1820, Niles, qui vivait alors à Detroit, fut chargé par le gouverneur du Michigan, Lewis Cass, d’acheter du bois de construction à William Putnam de Putnamville dans le comté de Middlesex, Haut-Canada. L’année suivante, il s’installa dans le Haut-Canada près de l’emplacement actuel de Nilestown, établit une ferme, monta une scierie et plus tard géra un magasin. Sa scierie devait fournir « une grande partie du bois qui servit à la construction » des premières maisons de London.

Toute sa vie durant, Niles fut un « réformiste résolu et conséquent ». Il présida, le 8 décembre 1837, une assemblée des réformistes les plus importants de la région de London tels que John Talbot, Charles Latimer, William Putnam et Edward Allen Talbot*, ce qui ne l’empêcha pas de poursuivre sa carrière politique après la rébellion. Il fut membre du conseil du district de London (plus tard le comté de Middlesex), de 1842 à 1854, et il occupa le poste de préfet de 1847 à 1854. Nommé juge de paix en 1849, il reçut le grade de lieutenant-colonel dans la milice en 1851. Niles représenta Middlesex-Est à l’Assemblée législative de 1854 à 1857, ayant été élu en qualité de réformiste modéré soutenant Francis Hincks*. Il appuya le gouvernement qui devint progressivement plus conservateur jusqu’en avril 1856. C’est alors que Niles passa dans l’opposition. Il ne se présenta pas aux élections de 1857. Élu délégué du comté de Middlesex à la convention des réformistes en novembre 1859, il présida la commission des règles de procédure.

Niles, qui préconisait l’établissement du Great Western Railway, en devint l’un des administrateurs au cours de son mandat de préfet. Il fut directeur de l’East Middlesex Agricultural Society, vice-président de la Provincial Agricultural Association et, en 1866, membre du conseil d’administration de l’éphémère Nilestown Oil Company. Propriétaire foncier à London et dans le canton de Dorchester en plus d’être entrepreneur, il contribua activement à la mise sur pied de l’Agricultural Mutual Association of Canada (anciennement la County of Middlesex Mutual Fire Insurance Company). Plus tard il devint inspecteur des agences de cette compagnie et de l’Isolated Risk Fire Insurance Company of Canada.

En 1821, Niles avait épousé Gertrude Dykert (Daggart) qui était aussi originaire des États-Unis et belle-sœur de William Putnam ; ils eurent quatre enfants dont Annie Maria qui épousa Ellis Walton Hyman. Élevé dans la religion des Quakers, William Niles devint presbytérien et plus tard anglican. Il fut un franc-maçon éminent.

Daniel J. Brock

Globe (Toronto), 10 nov. 1859.— London Advertiser, 18 août 1873.— London Free Press, 19 août 1873.— J. of Education for Ont., XXVI (octobre 1873), 157.— Hudson-Mohawk genealogical and family memoirs, a record of achievements of the people of the Hudson and Mohawk valleys in New York State [...], Cuyler Reynolds, édit. (4 vol., New York, 1911), I : 400–402.— Pioneer life on the Bay of Quinte including genealogies of old families and biographical sketches of representative citizens (Toronto, s.d.), 594599.— History of the county of Middlesex, 74–79, 90, 115, 155, 283, 322s., 332, 488.— Fred Landon, London and its vicinity, 1837–38, Ont. Hist., XXIV (1927) : 410138.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Daniel J. Brock, « NILES, WILLIAM E », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 18 déc. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/niles_william_e_10F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/niles_william_e_10F.html
Auteur de l'article:   Daniel J. Brock
Titre de l'article:   NILES, WILLIAM E
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1972
Année de la révision:   1972
Date de consultation:   18 décembre 2014