DCB/DBC Mobile beta
+

ONISTAH-SOKAKSIN, (Calf Shirt, appelé aussi Minixi ou Wild Person), chef des Nitayxkax (Lone Fighters), bande de la tribu des Gens-du-Sang de la nation des Pieds-Noirs, mort au cours de l’hiver 1873–1874, au fort Kipp, en Alberta.

On disait de Calf Shirt que des pouvoirs surnaturels et cruels lui avaient été transmis par un ours grizzly. C’était un chef qui inspirait aux membres de sa bande un respect mêlé de crainte et qui, contrairement aux autres chefs indiens, était connu pour son hostilité persistante à l’égard des commerçants blancs.

En 1855, le nom de Calf Shirt est mentionné pour la première fois : il signa alors un traité avec le gouvernement américain, au nom de sa bande, qui passait généralement l’hiver sur les bords de la rivière Belly. Ce traité avait pour but d’établir des relations amicales entre les Pieds-Noirs et le gouvernement américain, et entre les Pieds-Noirs et leurs ennemis, dont les Têtes-Plates, les Pend d’Oreilles, les Koutanis et les Amikoués (Nez-Percés). L’entente prévoyait pour les Pieds-Noirs une réserve de chasse exclusive et une rente annuelle de $20 000 pendant dix ans ; les Indiens de leur côté admettaient les missionnaires dans leur réserve et permettaient la construction de postes militaires.

Quand deux chefs de sa tribu furent tués par des Américains en 1865, Calf Shirt prit la tête d’une expédition guerrière et alla massacrer un groupe de colons qui étaient venus fonder la petite ville d’Ophir, dans le territoire du Montana. Après cette incursion, on abandonna les projets de construction de la ville. Quatre ans plus tard, Calf Shirt attenta à la vie d’un missionnaire catholique, le père Jean B. Imoda. En 1870, il était devenu un des grands chefs guerriers de la tribu ; il avait une escorte personnelle de 72 guerriers et sa bande, les Lone Fighters, comptait 288 Indiens.

Avant l’incursion de 1865, il avait commercé avec les Anglais et les Américains ; mais après, il fit surtout affaire avec la Hudson’s Bay Company. Cependant, en 1869, les Américains construisirent des postes de traite illicites au cœur même du territoire des Pieds-Noirs (au sud de l’Alberta), et ils se livrèrent au commerce du whisky et des fusils à répétition. Au cours de l’hiver de 1873–1874, Calf Shirt se rendit dans l’un de ces établissements, Fort Kipp. Il y fut tué par le propriétaire, Joseph Kipp, dans le feu d’une dispute au sujet de l’alcool. Les épouses de Calf Shirt, croyant qu’il avait le pouvoir de se réincarner sous la forme d’un ours grizzly, commencèrent le rituel nécessaire mais elles durent l’abandonner sous la pression des autres Indiens, qui avaient eu peur du chef sous sa forme humaine.

Après la mort de Calf Shirt, sa bande se joignit à celle des Awaposo-otas (Many Fat Horses), sous le commandement de Aka-kitsipimi-otas (Many Spotted Horses), chef guerrier riche et respecté. La nouvelle bande garda le nom du groupe le plus nombreux, celui des Nitayxkax.

Hugh A. Dempsey

H. A. Dempsey : Blood Indian bands ; their identification and history, 1955 (manuscrit en possession de l’auteur).

Montana Historical Society Collections (Helena, Mont.), Biographical files, John J. Healy.— National Archives (Washington), Census of the Blackfeet Indians, Alfred Sully to E. S. Parker, 16 July 1870.— Forest and Stream (New York), 18 juill. 1903.— Fort Benton Record (Fort Benton, Mont.), 31 janv. 1879.— Contributions to the Historical Society of Montana, X (1940) : 275.— J. C. Ewers, The story of the Blackfeet ([Lawrence, Kansas, 1944]), 39.— H. A. Dempsey, The amazing death of Calf Shirt, Montana ; the Magazine of Western History, III (1953), no 1 : 65–72.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Hugh A. Dempsey, « ONISTAH-SOKAKSIN (mort en 1879 ou en 1874) », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 22 août 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/onistah_sokaksin_1879_1874_10F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/onistah_sokaksin_1879_1874_10F.html
Auteur de l'article:   Hugh A. Dempsey
Titre de l'article:   ONISTAH-SOKAKSIN (mort en 1879 ou en 1874)
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1972
Année de la révision:   1972
Date de consultation:   22 août 2014