DCB/DBC Mobile beta
+

PINGUET DE VAUCOUR, JACQUES-NICOLAS, notaire royal et juge seigneurial, né à Québec le 10 août 1692, fils de Jacques Pinguet de Vaucour, juge seigneurial, et de Marie-Anne Morin, décédé à Québec le 7 avril 1749.

Jacques-Nicolas Pinguet de Vaucour connut une carrière sans éclat. Il appartenait à une famille dont les membres ont été plus d’une fois confondus entre eux. Le 18 juillet 1726, l’intendant Bégon lui accordait une commission de notaire royal pour exercer dans l’étendue de la Prévôté de Québec. Quatre ans plus tard, le 20 janvier 1730, il succédait à son père, décédé l’année précédente, comme juge des seigneuries de Notre-Dame-des-Anges, de Saint-Gabriel et de Sillery. Il occupa ces charges jusqu’en 1748, alors que des infirmités l’obligèrent à démissionner. Il mourut à Québec le 7 avril 1749.

Jacques-Nicolas Pinguet appartenait à la quatrième génération de cette famille établie en Nouvelle-France depuis 1634. Son père, qui s’était marié deux fois, eut 22 enfants, dont plusieurs moururent en bas âge. Mais il en survécut assez pour créer une certaine confusion dans la reconstitution de la carrière de chacun des membres de cette famille. Lorsque le quatorzième enfant de Jacques Pinguet vint au monde, Jacques-Nicolas était en âge d’en être le père, et, à la naissance du vingt-deuxième, il était âgé de 36 ans. Étant l’aîné de la famille, il eut à s’occuper, après la mort du père, des intérêts de ses frères et sœurs, et une lecture trop rapide des documents conduit parfois à faire de Jacques-Nicolas le père de cette progéniture. Il portait un prénom semblable à celui de son père et souvent, dans les documents, on supprimait la partie distinctive : Nicolas. Bien plus souvent encore, on ne donnait aucun prénom. On a également confondu Jacques-Nicolas avec son oncle Charles Pinguet et son frère Joseph-Régis qui furent navigateurs, de même qu’avec son autre frère Nicolas-Charles Pinguet de Bellevue qui fut juge de Beauport.

Jacques-Nicolas et Nicolas-Charles étaient célibataires et demeuraient dans la maison paternelle, sise rue Desjardins. C’est ainsi que Nicolas-Charles exerça durant quelque temps la charge de notaire, à la place de son frère retenu à la maison par ses infirmités. La Prévôté de Québec s’y opposa par un jugement rendu le 2 avril 1748. Jacques-Nicolas démissionna comme notaire le 20 septembre suivant et fut remplacé par Simon Sanguinet. Cependant, Nicolas-Charles put exercer officiellement le notariat lorsqu’il obtint sa commission le 22 mars 1749, deux semaines avant la mort de son frère.

Michel Paquin

ANDQ, Registres des baptêmes, mariages et sépultures, 10 août 1692, 7 avril 1749.— ANQ, Greffe de N.-C. Pinguet de Bellevue, 1749–1751 ; Greffe de J.-N. Pinguet de Vaucour, 1726–1748.— P.-G. Roy, Inv. coll. pièces jud. et not. ; Inv. ins. Prév. de Québec ; Inv. jug. et délib., 17171760 ; Inv. ord. int. ; Inv. testaments.— Tanguay, Dictionnaire.— J.-E. Roy, Histoire du notariat, I : 353.— P.-G. Roy, La famille Pinguet de Vaucour, BRH, XL (1934) : 257–290.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Michel Paquin, « PINGUET DE VAUCOUR, JACQUES-NICOLAS », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 3, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 24 avril 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/pinguet_de_vaucour_jacques_nicolas_3F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/pinguet_de_vaucour_jacques_nicolas_3F.html
Auteur de l'article:   Michel Paquin
Titre de l'article:   PINGUET DE VAUCOUR, JACQUES-NICOLAS
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 3
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1974
Année de la révision:   1974
Date de consultation:   24 avril 2014