DCB/DBC Mobile beta
+

SWANTON, ROBERT, officier de marine, décédé le 11 juillet 1765, vraisemblablement dans la paroisse St James, Westminster, Londres.

Robert Swanton reçut une commission de lieutenant dans la marine royale le 17 janvier 1734/1735. En janvier 1743/1744, il avait le commandement de l’Astrea qui brûla sur la rivière Piscataqua (Maine, N.H.). Il fut promu au grade de capitaine de vaisseau avec le poste de commandant de la galère Mary en août. Il se peut qu’il ait été sans emploi de 1748 à 1756, période pendant laquelle l’Angleterre était en paix. Lorsque éclata la guerre de Sept Ans, il fut nommé sur le Prince et peu après fut muté sur le Vanguard. Il était avec Boscawen lors de la prise de Louisbourg, île Royale (île du Cap-Breton), en 1758, et avec l’amiral Charles Saunders* à Québec en 1759, mais rien de particulier n’est à signaler à son sujet en ces deux occasions.

Après la chute de Québec en septembre 1759, Trois-Rivières et Montréal demeurèrent encore aux mains des Français et les Anglais étaient pressés, au printemps, de remonter le fleuve avec la flotte avant que des ravitaillements et des renforts ne puissent arriver de France. Swanton, sur le Vanguard, atteignit l’île du Bic le 11 mai 1760, en compagnie seulement de la frégate Diana que commandait le capitaine Alexander Schomberg. Il se proposait d’y attendre le reste de l’escadre dispersée au cours de la traversée de l’Atlantique, mais James Murray*, commandant de Québec, lui fit savoir bientôt que la ville subissait une attaque. Lévis* en faisait le siège avec 11 000 hommes et l’appui de deux frégates, deux vaisseaux armés et une série de petites embarcations sous les ordres de Jean Vauquelin*. Aidé par des vents frais du nord-est, Swanton atteignit Québec le soir du 15 mai, rejoignant le Lowestoft sous les ordres du capitaine Joseph Deane, arrivé quelques jours plus tôt. Le lendemain matin, le Lowestoft et le Diana détruisirent ou mirent en fuite les vaisseaux français tandis que la position française à Sillery fut prise en enfilade par le Vanguard. Lévis leva le siège en hâte, abandonnant ses canons. « Un vaisseau de ligne [...] et la place [Québec] étoit à nous », déplora l’ingénieur Jean-Nicolas Desandrouins*. L’escadre de Colvill arriva à Québec le 18 mai, apportant du renfort à la marine anglaise ; François-Chenard Giraudais, qui commandait une petite flotte française de relève, ne tenta pas de remonter le Saint-Laurent lorsqu’il apprit que la marine anglaise l’avait devancé.

Swanton retourna en Angleterre en octobre, ignorant que l’amirauté l’avait désigné pour remplacer Colvill pendant l’hiver à titre de commandant en chef de Halifax. Au printemps de 1761, Swanton contribua au convoiement des navires de l’East India Company qui se rendaient aux Indes. L’année suivante, le Vanguard faisait partie de la flotte qui acheva la prise des possessions françaises aux Antilles. Swanton fut nommé contre-amiral de la marine de réserve le 21 octobre 1762. L’été suivant on le retrouve à Antigua et à la Dominique.

Swanton mourut le 11 juillet 1765 laissant sa femme, Emma. Les documents relatifs à sa succession indiquent qu’au moment de sa mort, il résidait dans la paroisse St James, à Westminster.

C. H. Little

PRO, Adm. 1/2 474 ; Prob. 6/141.— Knox, Historical journal (Doughty).— Logs of the conquest (Wood).— PRO, Calendar of Home office papers of the reign of George III, 1760 (25 Oct.)–1765, Joseph Redington, édit. (Londres, 1878), 300.— Charnock, Biographia navalis, V : 354–358.— Commissioned sea officers, 1660–1815, III.— W. L. Clowes et al., The Royal Navy, a history from the earliest times to the present (7 vol., Londres, 1897–1903), III.— Stanley, New France.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

C. H. Little, « SWANTON, ROBERT », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 3, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 31 juill. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/swanton_robert_3F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/swanton_robert_3F.html
Auteur de l'article:   C. H. Little
Titre de l'article:   SWANTON, ROBERT
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 3
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1974
Année de la révision:   1974
Date de consultation:   31 juillet 2014