DCB/DBC Mobile beta
+

TANFIELD, sir FRANCIS, gouverneur de la colonie de Lord Falkland, à Terre-Neuve ; circa 1623–1625.

Il est très probable que Tanfield était le fils de Clement Tanfield et de son épouse, Anne, de Gayton, dans le Northamptonshire ; il naquit en 1565. Il fut créé chevalier au mois de juillet 1603 et, en septembre, il accompagnait le nouvel ambassadeur, Lord Spencer, à la cour du duc de Wurtemberg.

Tanfield était cousin au second degré d’Elizabeth, fille de Sir Lawrence Tanfield – un des souscripteurs de la compagnie de Terre-Neuve en 1610 – et épouse de Henry Cary, Lord Falkland. Vers 1620, Cary acheta deux étendues de terre à Terre-Neuve ; il obtint la première – une bande de terre située entre Renewse et Aquaforte – de William Vaughan, et la seconde – une étendue plus vaste située sur la baie de la Trinité – de la compagnie de Terre-Neuve. Le projet fut soigneusement élaboré et, en 1623, on lança aux souscripteurs et aux planters éventuels une invitation dans laquelle on offrait des terres en retour du placement de capitaux ou de services dans la colonie. À ce moment-là, Sir Francis Tanfield avait déjà été nommé gouverneur, et c’est probablement la même année qu’il alla avec les colons s’établir à Renewse. Tanfield, qui n’avait apparemment aucune expérience antérieure de ce genre d’entreprises, se heurta à des conflits entre planters et pêcheurs. Il bénéficia de l’aide et des conseils de Sir Richard Whitbourne, qui Visita deux fois la colonie. On n’a aucun indice de l’étendue de la plantation, laquelle n’exista d’ailleurs que deux ans. Il n’est plus question de Tanfield jusqu’en 1630. À cette date, il est en Angleterre et se prépare à passer en Irlande au service du roi.

Gillian T. Cell

Sur la vie de Tanfield, V, : PRO, C, 2, James I, T 11/58, et P.C. 2/39, p, 722.— G. Baker, The history and antiquities of the county of Northamptonshire, II (London, 1841).— Sur sa carrière à Terre-Neuve, V. : BM, Sloane MS 3 827, ff.67–68v.— Sir William Alexander, An encouragement to colonies (London, 1624).— T, C., A short discourse of the New-found-land (Dublin, 1623).— William Vaughan, The Newlanders cure (London, 1630.) R. Whitbourne, A discourse containing a loving invitation […] (London, 1622) (où figure l’épellation « Tanfill »).

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Gillian T. Cell, « TANFIELD, sir FRANCIS », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 30 août 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/tanfield_francis_1F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/tanfield_francis_1F.html
Auteur de l'article:   Gillian T. Cell
Titre de l'article:   TANFIELD, sir FRANCIS
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1966
Année de la révision:   1966
Date de consultation:   30 août 2014