DCB/DBC Mobile beta
+

THORBURN, ALEXANDER GILLAN, fermier, homme d’affaires, juge de paix et homme politique, né le 18 décembre 1836 à Édimbourg ; le 1er juillet 1863, il épousa Elizabeth Davis, et ils eurent trois fils et quatre filles ; décédé le 21 janvier 1894 à Broadview (Saskatchewan).

Après ses études à Édimbourg, où son père était un petit industriel, Alexander Gillan Thorburn immigra à Toronto en 1856. On ne sait rien de ce qu’il fit pendant les 12 années suivantes, si ce n’est qu’il se maria en 1863 près de Galt (Cambridge, Ontario). En 1868, il alla s’installer avec sa famille à Guelph, où il travailla à la scierie de la Longford Lumber Company. Désireux d’améliorer sa situation, il partit en 1878 pour les Territoires du Nord-Ouest ; durant quatre ans, il cultiva une terre au nord de Neepawa (Manitoba).

En 1882, Thorburn se fixa à Broadview, florissant village que desservait depuis peu le chemin de fer canadien du Pacifique. Il fut d’abord directeur du magasin local de la Hudson’s Bay Company et représentant de la Canada North-West Land Company. Dès février 1883, cependant, il quitta la Hudson’s Bay Company et fonda son propre commerce de bois et de marchandises générales, sans doute pour tirer profit de la prospérité qui gagnait les Prairies en ces débuts de colonisation. Dix ans plus tard, la Thorburn and Sons Limited fut constituée en société commerciale ; elle disposait d’un capital social de 15 000 $ et ses actions appartenaient toutes à des membres de la famille. Thorburn ouvrit une succursale à Crescent Lake, petit village créé par la Saskatchewan Land and Homestead Company Limited.

Quand les fermiers du voisinage manquaient d’argent, les commerçants ruraux devaient souvent accepter de se faire payer leur marchandise en beurre, lequel n’était pas toujours de bonne qualité. Comme il avait de plus en plus de difficulté à écouler du beurre médiocre, Thorburn mit sur pied une laiterie à Broadview, en juin 1889. Il offrit ainsi un débouché aux produits laitiers des fermiers de la région, approvisionna les marchés locaux et fit des profits. Il acheta des actions de la Moose Jaw Creamery, devint un actionnaire important ainsi que président de la société propriétaire du Broadview Sentinel, et fut vice-président de la compagnie qui publiait le Spectator, journal d’une autre petite localité, Moosomin.

Citoyen reconnu pour sa conscience sociale et son sens aigu des affaires, Thorburn exerça également les fonctions de juge de paix, commissaire d’école et secrétaire de la Broadview Agricultural Society. Délégué au congrès national des producteurs laitiers à Ottawa en 1890, il fut élu au conseil d’administration de la Dairymen’s Association of the Dominion of Canada. En 1892, il devint le premier président de la Dairymen’s Association of the North-West Territories.

Le désir de servir la population poussa Thorburn à se présenter à l’Assemblée législative des Territoires du Nord-Ouest en 1888. Victorieux, il siégea comme député indépendant de Whitewood jusqu’en 1891 mais, quand il voulut obtenir un second mandat, il perdit par six voix. Défenseur des intérêts régionaux, il avait à maintes reprises pendant sa brève carrière politique accusé le gouvernement fédéral de ne pas tenir compte de la situation lamentable des citoyens de l’Ouest et de décourager la colonisation. Il s’était joint à ses collègues de l’Assemblée pour exiger une réforme constitutionnelle et s’était rangé derrière Frederick William Haultain* dans sa lutte pour l’obtention du gouvernement responsable.

Après sa défaite en 1891, Alexander Gillan Thorburn continua durant trois ans à s’occuper de commerce, d’affaires municipales et de politique. Le 20 janvier 1894, il prononça un discours au congrès libéral-conservateur d’Eastern Assiniboia à Moosomin. Le lendemain, il mourut subitement d’une crise cardiaque, à l’âge de 57 ans. On célébra son service funèbre à l’église anglicane St Luke de Broadview et on l’inhuma dans le cimetière local. Selon le Leader, l’Ouest venait de perdre un « chef de file dans tous les domaines touchant le bien-être des Territoires ».

André N. Lalonde

Territoires du Nord-Ouest, Legislative Assembly, Journals, 1888.— Leader (Regina), 30 oct. 1888, 21 janv., 4 févr. 1890, 3, 17 nov. 1891, 25 janv. 1894.— Saskatchewan Herald, 2 févr. 1894.— CPC, 1888–1890.— Centennial tribute : Oakshela, Broadview, Percival, 1882–1982, I. W. Galbraith et Iris Smith, édit. (Broadview, Saskatchewan, 1982).— L. H. Thomas, The struggle for responsible government in the North-West Territories, 1870–97 (Toronto, 1956).

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

André N. Lalonde, « THORBURN, ALEXANDER GILLAN », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 12, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 1 sept. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/thorburn_alexander_gillan_12F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/thorburn_alexander_gillan_12F.html
Auteur de l'article:   André N. Lalonde
Titre de l'article:   THORBURN, ALEXANDER GILLAN
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 12
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1990
Année de la révision:   1990
Date de consultation:   1 septembre 2014