DCB/DBC Mobile beta
+

TODD, ALBERT EDWARD, homme d'affaires, promoteur du transport automobile et du tourisme et homme politique, né le 5 août 1878 à Victoria, fils de Jacob Hunter Todd* et de Rosanna Wigley ; le 16 mars 1910, il épousa à Los Angeles Ada Beatrice Elvira Seabrook (décédée en 1968), et ils eurent deux fils ; décédé le 26 octobre 1928 à Seattle, Washington.

Albert Edward Todd naquit privilégié : il était l'enfant d'un grossiste prospère de Victoria. Parti terminer ses études à l'Upper Canada College de Toronto en 1890, il rentra à Victoria quatre ans plus tard afin de s'intégrer à l'entreprise familiale, la J. H. Todd and Sons, qui était devenue une grande société de mise en conserve du saumon. Bien qu'il ait gardé un titre important à la compagnie après la mort de son père en 1899, il n'y joua, semble-t-il, qu'un rôle secondaire.

De 1899 à 1904, Todd fut canonnier dans la No. 5 (British Columbia) Garrison Artillery, mais il y a tout lieu de croire que son engouement pour la milice ne survécut pas à sa découverte du tourisme automobile, alors tout nouveau. Sa première randonnée – en 1903, une excursion d'une journée au volant de la voiture à vapeur de marque White qu'il venait d'acheter – l'avait mené, par de mauvais chemins, jusqu'au lac Shawnigan. Cofondateur du Victoria Motor Club en 1905, il en fut vice-président en 1905–1906 et président en 1912. À divers moments de sa vie, il serait simple membre ou administrateur d'organismes tels l'Automobile Club of Southern California, la Victoria Automobile Association, l'Island Automobile Association et la British Columbia Automobile Association.

Todd quitta l'entreprise familiale en 1910 et, vivant du produit de divers actifs, il se consacra à la promotion de la construction routière et du tourisme ainsi qu'à la politique municipale. Il mit en chantier à Victoria un lotissement résidentiel et commercial qu'il conserverait jusqu'à sa mort. Puis il se rendit à Los Angeles pour épouser en mars une vive jeune femme de 19 ans, Ada Beatrice Elvira Seabrook, fille d'un vendeur d'automobiles anciennement de Victoria. Avant son départ, il avait demandé au premier ministre de la Colombie-Britannique, Richard McBride*, de soutenir la construction d'une « grande route transprovinciale », mais n'avait obtenu qu'une réponse évasive. À bord d'une Cadillac de 30 chevaux-vapeur, les nouveaux mariés explorèrent le trajet que pourrait emprunter la Pacific Highway en descendant à Tijuana, au Mexique, puis en remontant à Vancouver. En vue de susciter de l'intérêt pour cette route, ils présentèrent le récit de leur voyage à diverses publications. Toujours en 1910, Todd participa à Seattle à la fondation de la Pacific Highway Association, dont il assuma la vice-présidence. Au cours de la décennie suivante, afin de favoriser l'avancement de son projet et d'y faire ajouter des routes à partir de l'est, il voyagea beaucoup, prononça des discours, exerça des pressions sur les gouvernements et rédigea des articles. Sa vision d'une stratégie concertée de tourisme qui serait fondée sur l'automobile et s'appliquerait sur la côte nord-ouest des États-Unis et en Colombie-Britannique l'amena à promouvoir en 1915 l'itinéraire appelé Georgian Circuit, autour du détroit de Géorgie et du Puget Sound, et déboucha en 1917 sur la formation de la Pacific Northwest Tourist Association. En 1923, lorsque fut inaugurée la Pacific Highway entre Vancouver et Tijuana, on lui reconnut le mérite d'en être l'instigateur. Todd prôna également la construction de routes canadiennes, par exemple la Island Highway, qui relie Victoria à Nanaimo et à des points situés au nord. Il offrait des prix en argent et des médailles pour des performances réalisées au cours de voyages en automobile sur les routes du Canada. En 1911, il avait contribué à la fondation de la Canadian Highway Association, qui fit pression sur les gouvernements pour la construction d'une route transcontinentale. En outre, il fut longtemps membre de l'Association canadienne des bonnes routes, au conseil d'administration de laquelle il appartint en 1915.

Comme le développement du tourisme à Victoria et dans les environs lui tenait à cœur, on avait pressé Todd de se lancer en politique municipale. Échevin de 1914 à 1916, il fut commissaire de police en 1914–1915 et maire de Victoria en 1917–1918. À titre d'échevin et de maire, il préconisa la réduction des taxes et l'équilibre budgétaire, la coopération entre les municipalités et la promotion de l'industrie et du tourisme. De retour au conseil municipal en 1920, il s'occupa surtout du comité du Grand Victoria et des services publics, en particulier le réseau d'aqueduc. Candidat du Parti provincial d'Alexander Duncan McRae* dans la circonscription de la ville de Victoria aux élections britanno-colombiennes de 1924, il fut battu et resta échevin jusqu'à sa défaite aux élections municipales de décembre 1925. Ensuite, la ville l'engagea à titre de commissaire à l'industrie et d'expert-conseil en eau. La maladie le contraignit à abandonner son travail en 1927.

Actif dans bon nombre d'organismes voués à l'essor de Victoria, Todd avait été vice-président du Bureau de commerce local en 1910–1911 et occupa par la suite la présidence des Bureaux de commerce associés de l'île de Vancouver. Il appartint au conseil d'administration de la Chambre de commerce au début des années 1920 et fut une grande figure de la Victoria and Island Development Association jusqu'à sa démission en avril 1923 (un mois après que l'association eut pris le nom de Victoria and Island Publicity Bureau). Naturellement, ce membre de l'élite de Victoria appartenait à divers cercles – entre autres le Union Club, le Pacific Club, le Vancouver Club et le Victoria Golf Club – et il fit partie du conseil d'administration de la James Bay Athletic Association. À part l'automobile et le tourisme, ses activités récréatives comprenaient le tir au fusil et la pêche. Il était de confession anglicane.

Albert Edward Todd mourut à Seattle, où il s'était fait opérer pour une tumeur au cerveau. La presse locale rappela surtout combien celui que l'on surnommait « Good Roads » Todd avait contribué à la modernisation du réseau routier, mais, pour donner forme à sa vision enthousiaste de Victoria et de l'île de Vancouver, il avait aussi encouragé la coopération en matière de gestion et de promotion municipales. Fils d'une famille qui avait réussi dans l'industrie de transformation, il s'était employé à édifier dans la région une économie post-industrielle fondée avant tout sur le tourisme. Ses actions novatrices annonçaient, semble-t-il, ce que serait Victoria au début du xxie siècle.

Jamie Morton

Albert Edward Todd a peut-être participé à la préparation de brochures publicitaires pour les organismes où il a été actif. Un grand nombre de ces brochures peuvent être consultées à la bibliothèque des BCA. De plus, Todd a écrit dans des journaux locaux de nombreuses lettres à propos des routes, des affaires de Victoria et de la promotion de la ville et de la région. Il a aussi rédigé « Good roads and the automobile : Mr. A. E. Todd's Pacific coast international tour », Pacific Monthly (Portland, Oreg.), 25 (mai 1911) : 565–577, une allocution intitulée The Pacific Highway [...] (Seattle, Wash., 1913 ; copie aux BCA), ainsi que « British Columbia faces the reconstruction period with confidence », Industrial Progress and Commercial Record (Vancouver), 7 (déc. 1918) : 216.

BCA, A/E/G41/T56.2 ; A/E/G41/T562 ; E/D/T56 ; E/D/T56.1 (A. E. Todd clippings file, 1920–1925) ; E/D/T56.1 (A. E. Todd scrapbook, 1910–1924) ; GR-1052, file 16740 ; GR-1304, files 288/1928–330/1928.— City of Victoria Arch., News clippings, A. E. Todd ; PR 115 (Todd family coll.).— Daily Colonist (Victoria), 1909–1928.— Victoria Daily Times, 1909–1928.— « Alderman Todd », Sunshine (Victoria), 17 avril 1916 : 1s.— Valerie Green, Excelsior ! : the story of the Todd family (Victoria, 1990) ; « Good Roads Todd », British Columbia Hist. News (Victoria), 24 (1990–1991), no 4 : 5–7 ; No ordinary people : Victoria's mayors since 1862 (Victoria, 1992).— G. W. Taylor, The automobile saga of British Columbia, 1864–1914 (Victoria, 1984).— Victoria Motor Club, Articles of association and by-laws [...] (Victoria, [1907 ?]).

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Jamie Morton, « TODD, ALBERT EDWARD », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 15, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 31 oct. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/todd_albert_edward_15F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/todd_albert_edward_15F.html
Auteur de l'article:   Jamie Morton
Titre de l'article:   TODD, ALBERT EDWARD
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 15
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   2005
Année de la révision:   2005
Date de consultation:   31 octobre 2014