DCB/DBC Mobile beta
+

TYNG (Ting, Tynge), EDWARD, membre du Conseil du Maine à partir de 1678, commandant du fort Loyal, dans le Maine, en 1681–1682 et 1686–1687, nommé gouverneur de Port-Royal en 1691, né en 1649 ( ?) en Nouvelle-Angleterre, fils d’Edward Tyng, venu d’Angleterre au Massachusetts en 1636, mort en 1691 ou plus tard.

Le capitaine Edward Tyng obtint une concession près du fort Loyal à Falmouth (Portland), le 23 juillet 1680. Il fut commandant du fort en 1681–1682 et touchait à ce titre une rémunération annuelle de £60 pour lui-même et son serviteur. En 1684 l’Assemblée générale de la province le nommait membre d’un comité qui avait pour mission de veiller à la réparation du fort Loyal et d’y installer un officier pour le commander. Le 13 octobre 1685, il devient membre du Council of New England, présidé par Joseph Dudley, et prête serment à la première réunion de ce conseil, tenue à Boston le 25 mai 1686. Un an plus tard, le capitaine Tyng est de nouveau nommé commandant du fort Loyal. Le 10 janvier 1687, il devient membre du conseil de Sir Edmund Andros*, gouverneur de la Nouvelle-Angleterre et de New York, dont il a la faveur. Le capitaine Tyng entame des négociations avec les Indiens du Maine en 1688 et il commande une compagnie de soldats de la garnison de Pemaquid. La même année, il est nommé lieutenant-colonel à Sagadahoc.

Après la chute de Port-Royal en 1690, date à laquelle le Massachusetts revendiqua l’Acadie et la Nouvelle-Écosse, Tyng en devint le gouverneur. Il visita Port-Royal en 1691 à bord d’un navire possédé et commandé par John Nelson*, marchand de Boston et principal héritier de Sir Thomas Temple. Mais les habitants n’ayant pu lui assurer la protection qu’il réclamait contre les attaques des Indiens, il refusa d’y demeurer. Durant le retour à Boston, le navire de Nelson fit escale à Saint-Jean, où il fut capturé par le Soleil dAfrique, frégate française commandée par Simon-Pierre Denys* de Bonaventure. Le nouveau gouverneur français de l’Acadie, Joseph Robinau de Villebon, se trouvait à bord de ce navire. On garda Tyng, Nelson et le jeune William Alden comme otages pendant que John Alden*, libéré sur parole, se rendait à Boston dans une caiche, muni d’une lettre pour le gouverneur dans laquelle les Français proposaient un échange de prisonniers. Aucune entente satisfaisante n’ayant été conclue, Tyng fut subséquemment transporté à Québec pour être emmené plus tard en France où il mourut en captivité à La Rochelle.

Tyng avait épousé Elizabeth, fille de l’enseigne Thaddeus Clarke et d’Elizabeth Mitton. Elle lui donna deux fils et deux filles. En considération des épreuves que son père avait subies et des dépenses qu’il avait faites, la province de Massachusetts-Bay, en 1736, concéda une étendue de terre au fils de Tyng, Edward*, officier de marine distingué du Massachusetts.

C. Bruce Fergusson

Parmi les documents concernant la prise de Port-Royal et la capture de Tyng, citons : AN (Archives d’Outre-Mer), Dépôts des fortifications des colonies, article no 56 ; Marine, B2, 89, 90, 91, 92, 97, 107, 109 ; B3, 75, 76, 77.— BM, Lansdowne MS 849, 41–43, 44–46.— Journals of the RevThomas Smith and the RevSamuel Deane […], ed. William Willis (Portland, 1849).— Maine Hist. Soc., Documentary history of Maine, V.— NYCD (O’Callaghan and Fernow), V : 527 ; IX.— PRO, CSP, Col., 1689–92.— Records of the Massachusetts Bay (Shurtleff).— Suffolk deeds, I : 16, 26, 57.— J. B. Brebner, New Englands outpost : Acadia before the conquest of Canada (New York, 1927).— Maine Hist, Soc, Coll., 1st ser., I (1831 et 1865), VI (1859), VIII (1881).— Mass. Hist. Soc. Proc., 2nd ser., XIII (1900), passim.— W. D. Williamson, The history of the state of Maine (2 vol., Hallowell, 1832).

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

C. Bruce Fergusson, « TYNG, EDWARD (circa 1680-1691) », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 18 sept. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/tyng_edward_1680_1691_1F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/tyng_edward_1680_1691_1F.html
Auteur de l'article:   C. Bruce Fergusson
Titre de l'article:   TYNG, EDWARD (circa 1680-1691)
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1966
Année de la révision:   1966
Date de consultation:   18 septembre 2014