DCB/DBC Mobile beta
+

Région de naissance

      Région d’activités

          Activités et autres caractéristiques

              501 à 520 (de 520)
              1...22  23  24  25  26  
              d’harmoniser tous les intérêts dans le choix des emplacements des hôtels, des quais, des élévateurs. Son projet de désaffecter le marché Champlain, à Québec, suscite une vive opposition. Armand
              lac Champlain ; ce fort était devenu le point de départ d’incursions contre les postes frontaliers de la Nouvelle-Angleterre et de New York. La prise de ce fort fournirait un tremplin qui se
              habitants ; quelques centaines de colons étaient établis à Trois-Rivières ou dans les seigneuries voisines du Cap-de-la-Madeleine, de Sainte-Anne et de Champlain, qui commençaient à peine à se développer
               000 000, de Trois-Rivières et des localités concernées. Mais il a été moins heureux dans les campagnes. Les comtés de L’Assomption et de Champlain se sont opposés, sous la pression des
              Montgomery*], De Bonne participa à la défense de la ville comme simple soldat dans la compagnie du capitaine Pierre Marcoux. Devenu enseigne, il fit la campagne du lac Champlain, en 1776 ; promu
               
              Richelieu, à l’entrée du lac Champlain, pour 15 000# en pièces d’or et d’argent, dont le versement fut étalé sur cinq ans. Trois ans plus tard, conjointement avec Francis Mackay, inspecteur général des
              Champlain*, de Charlevoix*, de Montcalm*, de
              Amherst, en 1759, au lac Champlain ; on l’utilisa pour les raids, les missions de reconnaissance, et comme avant-garde de l’armée, en compagnie des rangers de Robert
               MacKinnon Wrong et le bibliothécaire James Bain*, il fonda la Champlain Society, qui publie des documents historiques. Selon son propre témoignage, ce
              armées, l’une à l’est et l’autre à l’ouest ; au fort Saint-Jean, où Carleton tint à sa merci le général de brigade John Sullivan ; au lac Champlain, où il refusa d’attaquer le fort Ticonderoga
              uniforme. De surcroît, sous la direction de Hocquart, le grand voyer, Jean-Eustache Lanoullier de Boisclerc, construisit deux grandes routes, de Québec à Montréal et de Montréal au lac Champlain, qui
              . Depuis Champlain, en effet, les gouverneurs avaient exercé les pouvoirs les plus étendus. Bien que les
               
              voie du lac Champlain et de la rivière Richelieu, entre Albany et Montréal. Les vins français, l’eau-de-vie, les soieries et les peaux de castors partirent vers le sud, en échange des lainages anglais
              à 1867 et donne bien l’arrière-plan de la carrière de Cartier.— Alfred Duclos de Celles, Cartier et son temps (« Collection Champlain », Montréal, 1913). Brève biographie plutôt
              moment où la paix est conclue avec les tribus indiennes. Les meilleures pages sont celles traitant de l’œuvre de Samuel de Champlain*, de Mgr
              Champlain* et le Jos Montferrand [Joseph Montferrand*, dit Favre] des élites cléricales, est un agriculturiste qui pointe sa charrue vers le
              aurait pu, dès lors, retourner à Québec, où il avait souvent parlé de s’établir à demeure et où il avait obtenu de grandes propriétés foncières du côté du fleuve opposé à la ville et sur les lacs Champlain
              la Champlain Society, sous le titre de David Thompson’s narrative, après que Tyrrell eut obtenu le manuscrit dans les années 1890 et l’eut préparé pour la publication. Imparfait parce qu’il
              journal de Knox est précieuse, tout comme une autre publication de la Champlain Society, Logs of the conquest (Wood). Les
              ne s’était pas hâté de se lancer dans les chemins de fer. Il possédait des actions dans le chemin « à lisses » de Champlain et du Saint-Laurent en 1851, mais perdit beaucoup en achetant
              501 à 520 (de 520)
              1...22  23  24  25  26