DCB/DBC Mobile beta
+

Nouvelles du DBC/DCB

FR:UNDEF:public_sidebar_new_caption

FR:UNDEF:public_sidebar_updated_caption

Biographie du jour

MOORE, FRANCES – Volume IV (1771-1800)

décédée le 23 janvier 1789 à Sleaford, dans le Lincolnshire

La Confédération

Le gouvernement responsable

Sir John Alexander Macdonald

De la colonie de la Rivière-Rouge au Manitoba (1812–1870)

Sir Wilfrid Laurier

Sir George-Étienne Cartier

Sports et sportifs

Les Fenians

Les femmes dans le DBC/DCB

FR:UNDEF:public_special_conferences_1864_caption

FR:UNDEF:public_special_essays_caption

FR:UNDEF:public_special_acadians_caption

FR:UNDEF:public_special_explorers_caption

La guerre de 1812

Les premiers ministres du Canada en temps de guerre

La Première Guerre mondiale

AMHERST, ELIZABETH FRANCES (Hale), aquarelliste, née en 1774 en Angleterre, fille de William Amherst, officier dans l’armée britannique, et d’Elizabeth Patterson ; le 3 avril 1799, elle épousa à Londres John Hale*, et ils eurent quatre filles et huit fils, dont Jeffery* et Edward* Hale ; décédée le 18 juin 1826 à Québec.

Elizabeth Frances Amherst passa son enfance et son adolescence en Angleterre. En juin 1799, son mari fut nommé trésorier-payeur général adjoint des troupes britanniques cantonnées au Canada. Elle l’accompagna à Québec, et le jeune couple s’installa dans la haute ville. Au cours des ans, Hale cumula titres et fonctions, qui lui assurèrent bientôt une certaine notoriété et une position sociale avantageuse. Mis à part quelques séjours en Angleterre, notamment en 1812 et 1816, Elizabeth Frances Hale résida principalement à Québec, d’abord rue Saint-Louis, puis rue des Carrières à partir de 1818. L’année suivante, son mari se porta acquéreur de la seigneurie de Sainte-Anne-De La Pérade, où la famille Hale séjourna pendant la belle saison.

En plus de ses responsabilités familiales et sociales, Elizabeth Frances Hale s’adonna au dessin et à l’aquarelle. Les Archives publiques du Canada conservent certaines de ses œuvres. Une aquarelle représentant York (Toronto) en 1804, peu après sa fondation, demeure son œuvre la plus connue, grâce à sa diffusion sous forme d’estampe. Il est fort possible, ainsi qu’on l’a souligné, que Mme Hale ait copié cette scène d’une aquarelle d’Edward Walsh, réalisée sur les lieux en 1803, puisque aucun document ne vient corroborer un éventuel voyage de Mme Hale à York durant cette période. Datant de 1805, une aquarelle similaire à la précédente par la facture et les dimensions montre l’île des Cèdres, dans le Saint-Laurent, en amont de Montréal. Dans un carnet d’esquisses de petit format sont consignés au lavis et à la plume divers paysages illustrant les milieux où a vécu Elizabeth Frances Hale : la seigneurie de Sainte-Anne-De La Pérade et ses environs, Québec, Sleepy Hollow, résidence des Hale à Sherbrooke, et Guisborough, en Angleterre, où habitaient des parents de John Hale. Les Archives publiques conservent aussi un petit lavis, représentant un site de Deschambault, et diverses scènes européennes non signées, mais attribuées à Mme Hale. Par ailleurs, le Musée du Québec possède deux aquarelles signées et datées de 1823 : le pont de la rivière du Sault à la Puce et le Saint-Laurent à la hauteur de Pointe-aux-Trembles (Neuville).

À l’instar des artistes topographes de son temps auxquels elle s’apparente aussi par le style, Elizabeth Frances Hale se plut à reproduire des paysages urbains et ruraux, où elle mit en relief quelques édifices ou accidents géographiques remarquables, rivières ou chutes par exemple. Règle générale, les personnages demeurent simplifiés et n’occupent qu’une place secondaire dans son œuvre.

Pierre B. Landry

ANQ-Q, CE1-61, 20 juin 1826.— APC, Division de l’iconographie, coll. Hale et Amherst ; MG 23, GII, 18 ; MG 55/30, no 51 (Lucy Hale Machin).— MAC-CD, Fonds Morisset, 2, dossier E. F. Amherst (Hale).— Quebec Mercury, 20 juin 1826.— W. M. E. Cooke, WHCoverdale Collection of Canadiana : paintings, water-colours and drawings (Manoir Richelieu collection) (Ottawa, 1983).— J. R. Harper, Early painters and engravers in Canada ([Toronto], 1970).— J. C. Webster, Catalogue of the John Clarence Webster Canadiana collection, New Brunswick Museum (2 vol., Saint-Jean, N.-B., 1946), 2 : 353.

Bibliographie générale

FR:Citations

FR:UNDEF:public_citation_style_default FR:

Information to be used in other citation formats

Permalink: http://www.biographi.ca/fr/bio/amherst_elizabeth_frances_6F.html
Author of Article:   Pierre B. Landry
Title of Article:   AMHERST, ELIZABETH FRANCES
Publication Name:   FR:UNDEF:public_citation_publication, vol. 6
Publication Details:   FR:UNDEF:public_citation_publisher, 1987
Year of publication:   1987
Year of revision:   1987
Access Date:   23 janvier 2022