DCB/DBC Mobile beta
+

ARNOLD (Arnall, Arnol, Arnald), WILLIAM, capitaine d’un sloop faisant le cabotage de la Nouvelle-Angleterre à Terre-Neuve ; circa 1713–1716.

William Arnold était un de ces hommes de la Nouvelle-Angleterre que le gouvernement anglais tenait en suspicion, en raison de leurs pratiques frauduleuses pour « corrompre de nombreux pêcheurs et marins et les emmener en Nouvelle-Angleterre ». À l’époque, les lois encourageaient l’emploi des pêcheries de Terre-Neuve comme lieu de formation de matelots pour la marine anglaise. Un certain nombre de novices étaient envoyés, chaque année, sur les lieux pour apprendre le métier de matelot. Plusieurs de ces hommes préféraient travailler au pair dans les colonies durant un certain temps et obtenir ainsi définitivement leur liberté, plutôt que de courir le risque d’être pris par les sergents recruteurs de Bristol et Portsmouth. Il n’était donc pas difficile aux hommes de la trempe d’Arnold de « corrompre » ces matelots et de les emmener en Nouvelle-Angleterre à la fin de la saison de pêche.

La majeure partie des renseignements au sujet d’Arnold et des irrégularités dans les pêcheries de Terre-Neuve proviennent d’un rapport du commodore du convoi de Terre-Neuve, Thomas Kempthorne, à l’Amirauté. Un compte rendu, rédigé par le capitaine Falkingham* du Gibraltar et intitulé Schedule of Trade and Fishery of Newfoundland pour l’année 1715, y est inclus et nous apprend que William Arnold, capitaine d’un vaisseau de Boston, a mouillé dans la baie dès Trépassés, avec une cargaison de vivres, de rhum et de moutons, et qu’il en est reparti avec un chargement de « passagers ». Arnold naviguait sur un bateau de 70 tonnes, construit dans la colonie, qui avait un équipage de sept hommes et n’était pas armé. D’autres documents de l’époque signalent qu’en 1714–1715 Arnold avait apporté de Boston à Terre-Neuve 80 moutons, des provisions et du matériel. De Boston encore il y retourna l’année suivante (1716), sur le navire Friendship, avec un chargement semblable. Le capitaine Kempthorne se plaignit d’Arnold au Board of Trade, l’accusant de transporter illégalement des matelots en Nouvelle-Angleterre. Le rapport de Kempthorne déclarait, en postscriptum, qu’Arnold « par l’insolence dont il fait preuve dans ce commerce mérite une punition plus que tout autre ».

On connaît peu de chose de la vie privée d’Arnold, si ce n’est qu’il épousa Mary Holyoke, à Boston. La cérémonie du mariage fut célébrée le 17 septembre 1713 par le révérend Benjamin Wadsworth, pasteur presbytérien.

Ann Marie Nielsen

PRO, C.O. 194/4, f.389 ; 194/6, ff.20, 194.— Boston, Registry Dept., Records relating to the early history of Boston, W. H. Whitmore, W. S. Appleton, et al., édit. (39 vol., Boston, 1876–1909), XXVIII : Boston marriages, 1700–1751 (1898).— PRO, CSP, 1714–15, 1716–17.— C. B. Judah, The North American fisheries and British policy to 1713 (« University of Illinois studies in the social sciences », XVIII, 1932, publié en 1933).— Lounsbury, British fishery at Nfld.— Prowse, History of Nfld.— John Reeves, History of the government of the island of Newfoundland, with an Appendix ; containing the acts of parliament made respecting the trade and fishery (Londres, 1793), 37s., 56s., 66 ; Append., xxx.— R. H. Tait, Newfoundland : a summary of the history and development of Britains oldest colony from 1497 to 1939 (Harrington Park, N. J., 1939), 19–21.— R. G. Lounsburankee trade at Newfoundland, New Eng. Q., III (1930) : 607–626.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Ann Marie Nielsen, « ARNOLD, WILLIAM (circa 1713-1716) », dans FR:UNDEF:public_citation_publication, vol. 2, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 25 avril 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/arnold_william_1713_1716_2F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/arnold_william_1713_1716_2F.html
Auteur de l'article:   Ann Marie Nielsen
Titre de l'article:   ARNOLD, WILLIAM (circa 1713-1716)
Titre de la publication:   FR:UNDEF:public_citation_publication, vol. 2
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1969
Année de la révision:   1969
Date de consultation:   25 avril 2014