DCB/DBC Mobile beta
+

CHACHAGOUESSE (Chachagwessiou, Chachagouache, Chachagonache, Chachagonesse, Nicanapé), chef illinois du Rocher (Starved Rock) ; circa 1674–1712.

Chachagouesse fut pendant plus de 40 ans un chef important chez les Indiens illinois et un négociateur avisé. En novembre 1674, il accompagna pendant une quinzaine de jours le père Jacques Marquette* dans une expédition ayant pour but de fonder une mission chez les Illinois ; le missionnaire a dit de lui qu’il était « fort considere parmy sa nation, a raison en partie qu’il se mesle des affaires de la traitte ». Marquette ajoute que Chachagouesse et ses compagnons s’entendaient en affaires et payaient rarement une peau plus cher que ne l’aurait payée un Français, et cela même lorsqu’ils traitaient avec des hommes de leur tribu.

En 1712, le commandant de Détroit, Renaud Dubuisson, choisit Chachagouesse, qu’il décrit comme un homme d’une grande autorité, pour aller à Montréal avec Makisabi, un chef potéouatami, négocier une paix entre les Illinois et les Miamis. Dubuisson, faisant remarquer l’importance de cette paix, assurait que les Miamis avaient menacé d’aller s’installer dans la région de la rivière Oyau, à l’extrémité du lac Érié, là où, justement, les Anglais avaient l’intention de construire un fort. Au cours des discussions, Chachagouesse, qui était accompagné de sa fille, prit un air modeste et suppliant mais, en dépit des métaphores compliquées dont ses discours étaient remplis, les Indiens manifestèrent l’intention bien arrêtée de ne conclure la paix que si le gouverneur envoyait des Français, de préférence une garnison de dix hommes, pour faire respecter les conditions du traité et pour reprendre le commerce avec les Illinois. Le gouverneur Rigaud de Vaudreuil céda à cette demande et accepta d’envoyer Pierre de Liette avec Chachagouesse chez les Illinois et Jean-Baptiste Bissot de Vinsenne chez les Miamis.

Donald J. Horton

AN, Col., C11A 33, ff.91–94,101–102.— Early narratives of the northwest, 1634–1699, L. P. Kellogg, édit. (« Original narratives of early American history », [XVII], New York, 1917), 263–266.— JR (Thwaites), LIX : 167–175.— Michigan Pioneer Coll., XXXIII : 550, 559–561.— NYCD (O’Callaghan et Fernow), IX : 865.— Wis. State Hist. Soc. Coll., XVI : 285.— Eccles, Frontenac, 328–333.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Donald J. Horton, « CHACHAGOUESSE », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 2, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 21 sept. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/chachagouesse_2F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/chachagouesse_2F.html
Auteur de l'article:   Donald J. Horton
Titre de l'article:   CHACHAGOUESSE
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 2
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1969
Année de la révision:   1969
Date de consultation:   21 septembre 2014