DCB/DBC Mobile beta
+

CHANTER, THOMAS BURNARD, négociant, constructeur de navires et propriétaire foncier, né en 1797 (baptisé le 6 avril) à Great Torrington dans le Devon, en Angleterre, fils unique de Moses Chanter et d’Elizabeth Burnard, décédé le 17 mars 1874 à Bideford dans le Devon.

Thomas Burnard Chanter avait un oncle, Thomas Burnard, riche négociant anglais, qui s’occupait aussi de construction navale et qui avait ouvert en 1818 des chantiers nommés New Bideford (plus tard Bideford) et situés à la pointe est du lot 12, sur l’Île-du-Prince-Édouard. Un an après, Chanter qui avait fait son apprentissage en Angleterre pour devenir négociant et constructeur de navires, prit les rênes de l’affaire. Un peu plus tard, il fit l’acquisition d’une ferme à Penman Point, Î.-P.-É., et lui donna le nom de Port Hill ; il y fit construire une maison et un magasin pour desservir la colonie qui se développait dans l’est du lot 13. Il créa également des pêcheries autour de la baie de Richmond. Chanter devint juge de paix et capitaine du 5e bataillon de la milice de l’île. En 1823, il se présenta aux élections à l’Assemblée de la colonie, mais ne fut pas élu.

Il retourna en Angleterre et s’installa en 1829 à Bideford dans le Devon ; Thomas Heath Haviland* (décédé en 1867), devint son homme d’affaires sur l’île et s’occupa de gérer les intérêts que Chanter possédait dans le commerce-du bois, dans le commerce des terres, dans les constructions navales et dans le commerce maritime. En 1835, Chanter acheta de vastes propriétés, des magasins et des chantiers navals dans la région où se trouve de nos-jours Alberton, Î.-P.-É. D’Angleterre, il géra ces nouvelles affaires en association avec Lemuel Cambridge de Charlottetown. Au cours des années, les capitaux de Chanter permirent le lancement d’au moins 35 bateaux. Chanter fut également à l’origine de la venue sur l’île d’un grand nombre de constructeurs de navires expérimentés ; ses navires transportèrent de Grande-Bretagne au Québec et à l’Île-du-Prince-Édouard, des centaines d’immigrants qui, une fois sur l’île, fournirent une main d’œuvre à ses industries et une clientèle à ses magasins.

Thomas Chanter ne retourna jamais à l’Île-du-Prince-Édouard ; il demeura à Bideford, où il possédait une magnifique propriété, avec sa femme, Isabella Scott, qu’il avait épousée en 1829. Jusqu’à sa mort, Chanter occupa une place importante dans le monde des affaires et dans la vie politique de l’ouest de l’Angleterre. Plusieurs enfants lui survécurent et l’un d’entre eux, Robert Campbell Chanter, alla s’installer à Mount Stewart Bridge dans l’Île-du-Prince-Édouard. Thomas Chanter joua un rôle considérable dans l’établissement des chantiers navals sur l’Île-du-Prince-Édouard ; cette industrie devait d’ailleurs devenir une des plus importantes de l’île. Les colonies qu’il installa sur les lots 12 et 13 contribuèrent également beaucoup au peuplement de la partie ouest de l’île.

Basil Greenhill

Archives privées, Lot 13, Prince Edward Island, Port Hill papers (en particulier les lettres de Thomas Chanter à William Ellis, 31 oct. 1831 – 10 août 1836).— North Devon Journal (Barnstaple, Devon), 23 janv., 16 oct. 1828, 24 juin 1830, 4 avril 1831, 31 mars 1836, 29 déc. 1842, 26 janv. 1843.— Prince Edward Island Register (Charlottetown), 13 nov., 29 déc. 1824, 27 mai 1825, 7 août, 19 sept. 1826.— Basil Greenhill et Ann Giffard, Westcountrymen in Prince Edward’s Isle, a fragment of the Great Migration (Newton Abbot, Angl., et Toronto, 1967).— Past and present of Prince Edward Island [...], D. A. MacKinnon et A. B. Warburton, édit. (Charlottetown, [1906]).

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Basil Greenhill, « CHANTER, THOMAS BURNARD », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 17 sept. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/chanter_thomas_burnard_10F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/chanter_thomas_burnard_10F.html
Auteur de l'article:   Basil Greenhill
Titre de l'article:   CHANTER, THOMAS BURNARD
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1972
Année de la révision:   1972
Date de consultation:   17 septembre 2014