DCB/DBC Mobile beta
+

CLARE, JAMES ROBERT, agent principal de la Hudson’s Bay Company, né le 1er novembre 1827, fils de Stephen Clare ; il épousa Margaret, fille de Thomas Sinclair, commerçant de la Rivière-Rouge, le 23 mai 1861, à Lower Fort Garry (Manitoba) ; décédé le 3 janvier 1867 à Londres.

Après avoir étudié à la Royal Naval School de Camberwell (maintenant située dans la ville de Londres), James Robert Clare acquit de l’expérience pendant un an dans un bureau de comptabilité, s’initia quelque peu à la sténographie et à l’arpentage puis entra en qualité de commis débutant à la Hudson’s Bay Company en 1845. Il arriva à Moose Factory le 8 septembre et y demeura pendant la saison de traite de 1845–1846. À l’exception de deux saisons, celle de 1847–1848 qu’il passa à Edmonton House, sous l’autorité de l’agent principal John Edward Harriott, et celle de 1856–1857, où il remplit les fonctions de chef de poste du district du lac La Pluie, Clare fut en poste à York Factory de 1846 à 1864. Il débuta comme aide au bureau de comptabilité, et, au début des années 50, il était déjà en mesure, sous l’autorité de l’agent principal James Hargrave, d’assumer la responsabilité de la tenue des livres du département de Northern de Rupert’s Land et, en 1858, celle d’York Factory. Clare fut témoin de l’essor considérable que prit York Factory vers le milieu du siècle en tant que dépôt d’approvisionnements pour le Nord et il assista également à son déclin, vers la fin des années 50, lorsque la compagnie décida d’emprunter comme voie de terre la route qui passait par St Paul (Minnesota) et Upper Fort Garry (Winnipeg). En 1861, à l’époque de son mariage, Clare traversa en Angleterre avec son épouse pour y passer des vacances.

Clare était chef de poste depuis 1862 à York lorsqu’on le transféra, en 1864, à Upper Fort Garry pour prendre la direction du district de la Rivière-Rouge. Entre 1864 et 1866, il fit également office de fonctionnaire principal du département de Northern lors des absences de William Mactavish de la Rivière-Rouge. À la fin de 1866, Clare se rendit en Angleterre pour affaires personnelles et il mourut subitement à Londres en janvier 1867 d’une attaque de dysenterie. Deux fils lui survécurent de même que sa femme qui se remaria et continua d’habiter à la Rivière-Rouge.

La mort prématurée de Clare constituait une lourde perte pour la compagnie, la privant d’un de ses fonctionnaires les plus compétents et les plus énergiques. Sa formation, son expérience et sa largeur de vue le destinaient vraisemblablement à assumer un rôle important dans la situation nouvelle que devait connaître la compagnie après 1870.

Joan Craig

HBC Arch., A.1/78, p.126 ; A.5/14, pp.353s. ; A.6/39, p.308 ; A.6/41, pp.18, 25, 49, 52s. ; A.10/17, ff.385–387d. ; A.10/69, f.133 ; A.11/98, passim ; A.11/118, ff.404–406, 464 ; A.12/9, f.176 ; A.12/43, f.213–213d. ; A.12/44, ff.34d., 194d.–196, 261–261d. ; A.16/63, f.58 ; A.16/64, f.38 ; A.16/66, f.258 ; A.33/2, ff.321, 323 ; A.36/lb, pp.60–62 ; A.44/4, p.90 ; B.60/d/87, f.2d. ; B.134/c/124, 27 févr. 1873 ; B.135/a/150, 8 sept. 1845 ; B.135/a/151, 1er juin, 2 juin 1846 ; B.154/a/49, 18 juin 1848 ; B.154/b/10 ; B.239/c/13, f.59 ; B.239/k/3, pp.171, 192, 211, 218, 232, 254, 275, 297 ; B.239/u/1, ff.72d–73 ; C.1/676, f.3d. ; C.1/677, f.21 ; C.1/855, ff.1d., 3, 7, 52 ; D.4/54, pp.328–330 ; D.4/68, p.374 ; D.4/75, pp.778s. ; D.4/76a, ff.357–360, 862–865 ; D.5/15, ff.57, 59–62d. ; D.5/21, f.54 ; D.5/25, f.506 ; D.5/26, f.640 ; D.5/28, ff.13d., 400d.–401d. ; D.5/43, ff.524s.— PABC, Thomas Lowe journal, 1843–1850, 25 mai 1848 (mfm aux HBC Arch.).— PAM, MG 7, B4, register of marriages, 1860–1883, 23 mai 1861 (mfm aux HBC Arch.).— J. J. Hargrave, Red River (Montréal, 1871), 411.— Mactavish, Letters of Letitia Hargrave (MacLeod).— W. J. Healy, Women of Red River ; being a book written down from the recollection of women surviving from the Red River era (Winnipeg, 1923), 46.— A. C. Gluek, The fading glory, Beaver, outfit 288 (hiver 1957), 50–55.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Joan Craig, « CLARE, JAMES ROBERT », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 9, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 24 oct. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/clare_james_robert_9F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/clare_james_robert_9F.html
Auteur de l'article:   Joan Craig
Titre de l'article:   CLARE, JAMES ROBERT
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 9
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1977
Année de la révision:   1977
Date de consultation:   24 octobre 2014