DCB/DBC Mobile beta
+

CRESTOHL, HYMAN MEYER, rabbin, né le 15 septembre 1864 en Pologne ; il épousa Rose Weitzman, et ils eurent trois fils ; décédé le 5 mai 1928 à Montréal.

Hyman Meyer Crestohl étudia à fond les sources littéraires du judaïsme orthodoxe dans sa Pologne natale et fut ordonné rabbin par d'éminentes autorités de là-bas. Dans sa jeunesse, il put aussi s'initier, en dehors de ses leçons, à la littérature et à la pensée de l'Europe contemporaine, ce qui n'était alors pas rare parmi les aspirants au titre de rabbin. Après son ordination, il remplit sa charge à Siedlce. Inscrit tôt dans la faction religieuse du sionisme, Mizrachi, il en était un militant et un propagandiste, ce qui le mettait en contact avec bon nombre des chefs politiques du mouvement en Europe, notamment Chaïm Weizmann, Nahum Sokolow et les rabbins Samuel Mohilewer et Isaac Jacob Reines.

En 1904, Crestohl se rendit à New York à titre d'émissaire de Mizrachi ; il y resta jusqu'en 1911. On croit que, au cours de cette période, il visita le Canada à l'occasion de sa tournée de promotion du mouvement. Les relations qu'il noua expliquent sans doute le fait qu'il immigra au Canada en 1911 et fut nommé la même année rabbin de la synagogue Ohev Sholom à Québec. À l'époque, la communauté juive de cette ville ne comptait qu'environ 400 personnes. La plupart étaient venues d'Europe orientale dans les années 1890 et faisaient du commerce. La congrégation était la deuxième de la ville et avait été fondée un an seulement avant son arrivée. Les activités de Crestohl étaient loin de se limiter à cette congrégation. Pendant ses huit ans de rabbinat, il entretint des liens avec le mouvement sioniste au Canada : il fonda la Dorshei Zion Society de Québec, dont il fut le premier président, et appartint au conseil de la Federation of Zionist Societies of Canada [V. Clarence Isaac De Sola*]. Pendant la Première Guerre mondiale, il exerça son ministère auprès des soldats juifs à l'entraînement à Valcartier.

En 1919, Crestohl s'établit à Montréal, où il fut de 1920 à 1928 rabbin de la congrégation Hadrath Kodesh, fondée par des immigrants de la Pologne russe. Ses origines polonaises l'avaient sûrement aidé à obtenir cette affectation. Comme très peu de synagogues fondées par des immigrants d'Europe de l'Est étaient en mesure d'assurer un revenu suffisant à leurs rabbins, Crestohl exerçait aussi la fonction de shohet (abatteur rituel) dans l'industrie montréalaise de la viande kascher. En 1920, il devint le premier président de la Mizrachi Organization of Canada.

Hyman Meyer Crestohl était réputé pour son érudition en matière de littérature rabbinique et il écrivit de nombreux ouvrages sur ce sujet. Le fait que ceux-ci demeurèrent à l'état de manuscrits, sans doute parce qu'il ne voulait pas ou ne pouvait pas recueillir de l'argent pour leur publication, a cependant limité son rayonnement dans la communauté juive de Montréal. Un seul de ses traités a été publié, à titre posthume, par ses enfants.

Ira Robinson

Hyman Meyer Crestohl est l'auteur de Sefer heker davar [Étude sur le sujet] (Montréal, 1960). Arch. nationales du Congrès juif canadien (Montréal), dossier H. M. Crestohl.—– BAC, MG 30 D216.— « Ha-rov Hayyim Meyer Crestohl shtarbt plutzling » [Rabbin Hayyim Meyer Crestohl meurt subitement], Keneder Odler [l'Aigle] (New York), 6 mai 1928.— « Revered scholar passes », Canadian Jewish Chronicle (Montréal), 11 mai 1928.— Sources d'archives sur les juifs canadiens, L. F. Tapper, compil. (2e éd., Ottawa, 1978).

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Ira Robinson, « CRESTOHL, HYMAN MEYER », dans FR:UNDEF:public_citation_publication, vol. 15, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 18 avril 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/crestohl_hyman_meyer_15F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/crestohl_hyman_meyer_15F.html
Auteur de l'article:   Ira Robinson
Titre de l'article:   CRESTOHL, HYMAN MEYER
Titre de la publication:   FR:UNDEF:public_citation_publication, vol. 15
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   2005
Année de la révision:   2005
Date de consultation:   18 avril 2014