DCB/DBC Mobile beta
+

ISABEAU, MICHEL-PHILIPPE, entrepreneur chargé de la construction de la citadelle de Louisbourg de 1719 à 1724, né à Avesnes-sur-Helpe (Nord), fils d’Arnoud Isabeau, décédé après le 20 novembre 1724 à bord de la Victoire, au cours de la traversée de Louisbourg à la France.

Isabeau, qui avait visité Louisbourg en 1717, passa un contrat le 7 mars 1719, s’engageant à construire le bastion du roi et le château Saint-Louis, d’après les plans de Verville. Il y travailla à partir du printemps de 1720 jusqu’à l’automne de 1724. L’appui de Verville, la rapidité avec laquelle il mena les travaux au cours du bel été de 1722 et le fait que Jacques-Ange Le Normant* de Mézy, son principal critique, était en disgrâce auprès des autorités venaient faire contrepoids à certaines rumeurs : on soutenait que ses prix étaient plus élevés que les prix en cours dans la colonie, qu’il prétendait réaliser des profits supplémentaires en exploitant certaines clauses mal définies de son contrat, et qu’il s’adonnait au commerce, en particulier au commerce de l’eau-de-vie, avec les soldats qu’il employait comme manœuvres.

Après sa mort, François Ganet* le remplaça. Une enquête révéla qu’il y avait eu négligence dans le travail sans déterminer quelle avait été la part de responsabilité d’Isabeau. On fut obligé de faire des réparations considérables aux fortifications et beaucoup de déblaiement. En outre, partiellement à cause du manque de précision dans les clauses du contrat, Isabeau était en dette envers le roi pour les matériaux et la main-d’œuvre. Le solde dû à sa sœur, Mme Planton, et à ses autres héritiers fut établi, en 1731, à quelque 9 400#.

F. J. Thorpe

AN, Col., B, 39, f.277v. ; 42, f.487, 44, f.566v. ; 48, f.925 ; 49, ff.697v., 703, 707–708v. ; 50, ff.586v., 597v.–599 ; 54, f.520v. ; Col., C11B, 4, ff.278–282 ; 5, ff.58–67v., 220–221v., 386–388, 420–422 ; 6, ff.127, 170–173v., 235–242v., 293–294v. ; 7, ff.12, 361s., 370–372 ; 8, ff.8–20v., 215 ; 9, ff.231–250v. ; 10, ff.242–245 ; 12, ff.60–61v., 122–143 ; 13, f.106ss.— McLennan, Louisbourg, 45, 55.— [P. Mayrand, « La renaissance de Louisbourg », Vie des Arts (Montréal), 46 (1967) : 35.]

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

F. J. Thorpe, « ISABEAU, MICHEL-PHILIPPE », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 2, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 20 déc. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/isabeau_michel_philippe_2F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/isabeau_michel_philippe_2F.html
Auteur de l'article:   F. J. Thorpe
Titre de l'article:   ISABEAU, MICHEL-PHILIPPE
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 2
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1969
Année de la révision:   1969
Date de consultation:   20 décembre 2014