DCB/DBC Mobile beta
+

LAWSON, WILLIAM, prédicateur laïque et commerçant, né le 27 novembre 1793 à Wallholme près de Brampton dans le Cumberland, Angl., second fils de William Lawson, tailleur, et de Frances Bell ; le 25 juin 1814, il épousa une modiste de Brampton, Ann Atkinson, dont il eut onze enfants ; décédé le 19 février 1875 à Hamilton, Ont.

Après des études rudimentaires, William Lawson commença à travailler dans le commerce de son père mais, à la suite de difficultés financières, il émigra au Canada en 1829 avec sa famille. À York (Toronto) il ouvrit une boutique où il exerça à la fois les métiers de tailleur, drapier et chapelier ; Robert Walker, son ancien apprenti, le rejoignit et acheta l’affaire en 1834. Lawson alla à Brampton dans le Haut-Canada puis revint à Toronto et s’installa finalement à Hamilton en 1847.

Ce n’est pas en tant que commerçant que Lawson est important mais en tant que méthodiste primitif. Sa famille était membre de l’Église d’Angleterre mais en 1813 il devint méthodiste et commença à prêcher dans les environs de Brampton. Il n’avait reçu aucune formation spéciale mais était sans aucun doute un prédicateur doué et très émouvant. Il se plaignit de la tiédeur de bon nombre de wesleyens et, en 1822, se joignit aux méthodistes primitifs qui l’avaient séduit par leur enthousiasme et leur organisation démocratique au sein de laquelle les prédicateurs laïques jouaient un rôle important.

Grâce aux efforts de Lawson, la première congrégation méthodiste primitive du Canada fut réunie à York en 1830. Toronto demeura le centre du méthodisme primitif canadien qui se répandit surtout dans l’ouest de l’Ontario. À son apogée en 1882, la secte comprenait 8 200 membres ; en 1884 les méthodistes primitifs s’unirent aux autres méthodistes pour former l’Église méthodiste du Canada. Lawson servit son Église non seulement comme prédicateur mais aussi comme secrétaire des missions pendant de nombreuses années ; en 1853, il assista à la conférence méthodiste anglaise en tant que délégué spécial du Canada. Il occupa une place de choix dans l’histoire du méthodisme primitif canadien.

Edtth Firth

UCA, Primitive Methodist Church (York), procès-verbaux.— Christian Journal (Toronto), 26 mars 1875.— William Lawson, The life of William Lawson, J.P., one of the builders of Canada [...], [J. D. Lawson, édit.] (s.l., 1917).— Jane Hopper, Old-time Primitive Methodism in Canada, [1829–1884] (Toronto, 1904).

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Edtth Firth, « LAWSON, WILLIAM (1793-1875) », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 17 avril 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/lawson_william_1793_1875_10F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/lawson_william_1793_1875_10F.html
Auteur de l'article:   Edtth Firth
Titre de l'article:   LAWSON, WILLIAM (1793-1875)
Titre de la publication:   Dictionnaire biographique du Canada, vol. 10
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1972
Année de la révision:   1972
Date de consultation:   17 avril 2014