DCB/DBC Mobile beta
+

Nouvelles du DBC/DCB

FR:UNDEF:public_sidebar_new_caption

FR:UNDEF:public_sidebar_updated_caption

FR:UNDEF:public_sidebar_bio_of_the_day_caption

LORD, JOHN KEAST – Volume X (1871-1880)

décédé le 9 décembre 1872 à Brighton, dans le Sussex

La Confédération

Le gouvernement responsable

Sir John Alexander Macdonald

De la colonie de la Rivière-Rouge au Manitoba (1812–1870)

Sir Wilfrid Laurier

Sir George-Étienne Cartier

Sports et sportifs

Les Fenians

Les femmes dans le DBC/DCB

FR:UNDEF:public_special_conferences_1864_caption

FR:UNDEF:public_special_essays_caption

FR:UNDEF:public_special_acadians_caption

FR:UNDEF:public_special_explorers_caption

FR:UNDEF:public_special_war_of_1812_caption

FR:UNDEF:public_special_wartime_pms_caption

FR:UNDEF:public_special_ww1_caption

LEGARDEUR DE REPENTIGNY, PIERRE, officier militaire et seigneur, né à Québec le 10 mars 1657, fils aîné de Jean-Baptiste Legardeur de Repentigny et de Marguerite Nicollet, décédé à Montréal le 18 novembre 1736.

Pierre Legardeur de Repentigny commença sa carrière militaire comme « petit officier » ; après avoir servi quelques années en cette qualité, il devint enseigne dans les troupes de la marine en 1685 ; il aurait servi ainsi pendant deux ans. En avril 1687, il obtint une commission de capitaine de milice, commission octroyée par Brisay de Denonville. C’est sans doute à ce titre qu’il participa à l’expédition contre les Iroquois à l’été de 1687. En 1688, il recevait une commission de lieutenant réformé, commission qui sera confirmée par Louis XIV le 16 mars 1691.

Au moment où les Iroquois prenaient leur revanche en semant la terreur dans la colonie par le massacre de Lachine, Denonville résolut d’abandonner le fort Frontenac trop exposé aux attaques iroquoises. Legardeur de Repentigny offrit ses services au gouverneur pour aller porter les ordres de retraite au commandant du fort, Clément Du Vuault de Valrennes. En 1691, Buade* de Frontenac lui donna une commission de lieutenant en pied qui sera confirmée par le roi deux ans plus tard. Au mois de février 1693, il se trouvait à la tête d’un détachement comprenant 600 Français et Indiens ; au cours de l’expédition, on brûla trois villages agniers et on fit plusieurs prisonniers. L’année suivante, il fut fait garde-marine.

Enfin, le 27 mai 1706, Legardeur de Repentigny obtint le grade de capitaine dans les troupes de la marine. Ses bons services lui méritèrent des éloges ; Rigaud de Vaudreuil décernait cette louange au vieil officier : « Il a très bien servi. Il est encore fort bon officier, mais plus propre à servir dans une place qu’à marcher en campagne. » C’était en 1722 alors que Legardeur avait 65 ans. En avril 1733, ses états de service furent couronnés par le plus haut honneur militaire décerné en Nouvelle-France ; il était fait chevalier de Saint-Louis.

Il fut aussi seigneur. Le 20 septembre 1680, son père lui concéda l’île Bourdon, située près du domaine familial. À cette possession s’ajouta, le 4 juin 1706, la sixième partie de la seigneurie de Repentigny, don de son oncle Ignace Legardeur de Repentigny ; Pierre devenait ainsi coseigneur de Repentigny. Enfin, le 3 mai 1715, sur les instances de son épouse, il s’adjugeait à l’enchère la seigneurie de Lachenaye pour la somme de 38 300#. Il semble avoir bien rempli ses devoirs seigneuriaux envers l’État, l’Église et ses censitaires.

Le 26 novembre 1685, à Repentigny, il épousa Agathe de Saint-Père*, fille de Jean de Saint-Père* et de Mathurine Godé. Comme il était quelque peu indolent et assez conciliant, il fut parfois éclipsé par sa dynamique épouse. De leur union naquirent sept filles et un garçon. Il mourut à Montréal le 18 novembre 1736 et fut inhumé le lendemain dans l’église de cette ville.

Paul-André Dubé

AQ, NF, Aveux et dénombrements, 1, ff.136–144 ; NF, Foi et hommage, 2, ff.94–96 ; NF, Registre du Cons. sup., 29, ff.155s., 166v., 167, 167v., 168, 176v., 177 ; 30, ff.90, 90v. ; 32, ff.11v., 12, 41, 41v., 42 ; 36, ff.28v., 29 ; 39, ff.11, 11v., 12, 167 ; 40, ff.131v., 132, 132v. ; 45, f.58.— ASQ, Fonds Verreau, Famille Le Gardeur de Repentigny et autres alliés ; mss, 132s., 189.— [Henry] de Baugy, Journal dune expédition contre les Iroquois en 1687, Ernest Serrigny, édit. (Paris, 1883), 85.— Lahontan, Nouveaux voyages, I : 176, 195.— P.–G. Roy, Inv. concessions, I : 257–269 ; Inv. ord. int. I : 79, 188, 259 ; II : 94, 106, 123, 192.— Claude de Bonnault, Le Canada militaire, RAPQ, 1949–51 : 474s.— Fauteux, Les chevaliers de Saint-Louis, 128.— Henri Lorin, Le Comte de Frontenac (Paris, 1895), 349s.— P.–G. Roy, Fils de Québec, I : 44s.— É.–Z. Massicotte, Agathe de Saint-Père, dame Le Gardeur de Repentigny, BRH, L (1944) : 202–207.— P.–G. Roy, La famille Legardeur de Repentigny, BRH, LIII (1947) : 165–176, 195–216, 227–247.

Bibliographie générale

FR:Citations

FR:UNDEF:public_citation_style_default FR:

Information to be used in other citation formats

Permalink: http://www.biographi.ca/fr/bio/legardeur_de_repentigny_pierre_1657_1736_2F.html
Author of Article:   Paul-André Dubé
Title of Article:   LEGARDEUR DE REPENTIGNY, PIERRE (1657-1736)
Publication Name:   FR:UNDEF:public_citation_publication, vol. 2
Publication Details:   FR:UNDEF:public_citation_publisher, 1969
Year of publication:   1969
Year of revision:   1991
Access Date:   9 décembre 2021