DCB/DBC Mobile beta
+

LUCAS, FLORENCE DALY (Thompson), biologiste et bibliothécaire, née le 13 septembre 1865 à Hitchin, Angleterre, aînée des dix enfants de Samuel Lucas, brasseur, et de Florence Daly ; le 2 avril 1892, elle épousa dans la même ville William Henry Thompson, commis des douanes à Winnipeg, et ils eurent un fils ; décédée le 4 août 1915 à Winnipeg.

Le père de Florence Daly Lucas était quaker, mais il quitterait la Société des amis dans les années 1880. Il faisait des affaires dans le Yorkshire et en Amérique, car il possédait des brasseries à Hitchin, à Chicago et à New York. La mère de Florence Daly était la fille du consul des États-Unis à Leeds. Florence Daly fit ses études avec un précepteur, William Dawson, réputé à Hitchin pour sa connaissance des sciences et des langues. Elle hérita du talent artistique de son grand-père paternel, qui avait exposé à la Royal Academy of Arts. À l’été de 1892, lorsqu’elle arriva à Winnipeg, elle présenta, à la Winnipeg Industrial Exhibition, des aquarelles qui furent primées. Elle mit à profit sa formation scientifique et ses talents de dessinatrice en collaborant avec Thomas Swale Vincent à quatre articles sur les îlots pancréatiques de Langerhans chez les poissons et autres vertébrés, parus en 1906 et en 1907 ; elle écrivit aussi avec Jasper Halpenny un article sur la glande thyroïde et les parathyroïdes publié en 1909. Vincent et Halpenny enseignaient tous deux à l’université de Manitoba et au collège médical de Manitoba. Florence Daly Thompson faisait avec tant de compétence son travail au laboratoire de physiologie de la faculté des sciences de l’université de Manitoba qu’elle publia sous son seul nom deux articles sur divers aspects de la physiologie.

En 1905, à titre de délégué de la faculté, Vincent revendiqua auprès du conseil universitaire la fondation d’une bibliothèque et la nomination d’un bibliothécaire honoraire. En 1908, la faculté revint à la charge en faisant valoir l’urgence de nommer un bibliothécaire « à un salaire de 1 000 $ ». Le poste fut créé la même année. On le confia à Florence Daly Thompson, mais en lui offrant seulement des « honoraires » de 100 $. En novembre 1908, sa rémunération passa à 150 $ ; elle finirait par atteindre 900 $ en 1913–1914. Pendant les vacances estivales de 1910, Florence Daly Thompson alla se perfectionner à l’école des bibliothécaires de la McGill University [V. Charles Henry Gould]. Après sa mort, survenue en 1915 à cause d’une appendicite aiguë, l’université de Manitoba annoncerait un poste de bibliothécaire « de niveau et de salaire égaux à ceux de professeur assistant », à 1 500 $ par an. Le successeur de Mme Thompson, Frank E. Nuttall, aurait droit à un salaire annuel de 2 000 $ dès son engagement en 1916.

Le cas de Florence Daly Thompson était assez rare : avant la Première Guerre mondiale, peu de femmes mariées étaient sur le marché du travail. Parallèlement à ses travaux de recherche et à ses fonctions de bibliothécaire, elle participait de près aux activités de plusieurs cercles féminins. En 1893 et en 1907, elle prononça des communications sur le mobilier devant la section locale de la Women’s Art Association of Canada ; elle présenta aussi des exposés sur la porcelaine en 1906 et sur la dentellerie en 1908. Mme Thompson fut déléguée de cette association auprès du Local Council of Women en 1905. Deux ans plus tard, elle convoqua un comité formé à la demande de l’université pour étudier la possibilité d’offrir des cours en histoire de l’art. Elle fut secrétaire du Local Council of Women en 1899, en 1901 et en 1906, puis trésorière en 1909. Membre fondatrice du Women’s Canadian Club, établi en 1907, elle en fut correspondante littéraire de 1907 à 1909. À la création du University Women’s Club, en 1909, elle en fut élue première membre honoraire car elle n’avait pas de diplôme universitaire. Elle se rendait souvent en Angleterre, et de nombreux amis et visiteurs fréquentaient les « soirées dominicales » qu’elle tenait dans sa maison de l’avenue Assiniboine, au bord de la rivière, près du Parlement du Manitoba.

Après la mort de Florence Daly Lucas Thompson, le conseil universitaire reconnut qu’elle avait « beaucoup contribué à organiser la bibliothèque et à la porter à son degré actuel d’efficacité » ; il nota aussi sa « culture exceptionnellement vaste et sa connaissance de plusieurs langues ». Sous sa supervision, la bibliothèque avait acquis environ 7 500 volumes, aussi bien sur les arts que sur les sciences. De son vivant, l’université ne l’avait guère rétribuée pour son travail administratif de bibliothécaire fondatrice. Les publications scientifiques de Mme Thompson témoignent encore aujourd’hui du sérieux de ses recherches. Par sa participation à la vie de son milieu, elle contribua au développement du climat culturel et intellectuel qui était en train de s’instaurer à Winnipeg.

Mary Kinnear

Florence Daly Lucas Thompson est l’auteure de « The thyroid and parathyroid glands throughout vertebrates, with observations on some other closely related structures », Royal Soc. of London, Philosophical Trans., sér. B, 201 (1911) : 91–132, et de « On some organs in the cervical region of the frog », SRC, Mémoires, 3e sér., 6 (1912), sect. iv : 61–71 et planches en hors-texte. Elle collabora avec Jasper Halpenny pour la rédaction de « On the relationship between the thyroid and parathyroids », Anatomischer Anzeiger (Iéna, Allemagne), 34 (1909) : 276–379, et, avec [T.] S. Vincent, pour les articles suivants : « The « islets of Langerhans » in the vertebrate pancreas » et « The islets of Langerhans in the elasmobranch fishes », dans Journal of Physiology (Londres), 34 (1906), proc. : xxvii-xxviii, et 35 (1906–1907), proc. ; xlv-xlvi, respectivement ; « On the relations between the islets of Langerhans and the zymogenous tubules of the pancreas », Internationale Monatsschrift für Anatonrie und Physiologie (Berlin), 24 (1907) : 61–102 ; et « The islets of Langerhans and the zymogenous tubules in the vertebrate pancreas, with special reference to the pancreas of the lower vertebrates », SRC, Mémoires, 3e sér., 1 (1907), sect. iv : 275–286 et planches en hors-texte.

General Register Office (Londres), Hitchin, Angleterre, birth certificate, 21 sept. 1865.— Hitchin Museum and Art Gallery Lawson Thompson scrapbook ; Lucas family tree – Manitoba, Dept. of Consumer and Corporate Affairs, Vital statistics (Winnipeg), Birth certificate for Lucas Thompson, 25 sept. 1893 ; Death certificate, 4 août 1915.— PAM, MG 10, C4 ;C11-1 ; C11-2 ; C45 ; C58.—Univ. of Manitoba Libraries, Dept. of Arch. and Special Coll. (Winnipeg), UA9 (libraries) ; UA 11 (university council) ; UA 12 (general faculty council) ; UA40 (board of governors).— Winnipeg Art Gallery, Arch., Women’s Art Association of Canada, Winnipeg branch, minutes.— Manitoba Free Press, 28 juill. 1892, 18 juill. 1893, avril 1906, 23 nov. 1907, 11 avril 1908.— Winnipeg Tribune, 7 mars 1907.

Bibliographie générale

Comment écrire la référence bibliographique de cette biographie

Mary Kinnear, « LUCAS, FLORENCE DALY », dans FR:UNDEF:public_citation_publication, vol. 14, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 20 nov. 2014, http://www.biographi.ca/fr/bio/lucas_florence_daly_14F.html.

Information à utiliser pour d'autres types de référence bibliographique

Permalien: http://www.biographi.ca/fr/bio/lucas_florence_daly_14F.html
Auteur de l'article:   Mary Kinnear
Titre de l'article:   LUCAS, FLORENCE DALY
Titre de la publication:   FR:UNDEF:public_citation_publication, vol. 14
Éditeur:   Université Laval/University of Toronto
Année de la publication:   1998
Année de la révision:   1998
Date de consultation:   20 novembre 2014